La Laconie est une région située à l’extrémité sud-est du Péloponnèse. Elle est frontalière de la Messénie et de l’Arcadie. La surpopulation de la région aurait contraint Sparte, sa cité principale, à conquérir la Messénie voisine. Cette dernière reste sous domination lacédémonienne jusqu’au IVe siècle av. J.-C. Dans le but d’affirmer sa puissance, Sparte établit une série d’alliances connue sous le nom de ligue Péloponnésienne. La rivalité avec Athènes entraîne une première guerre du Péloponnèse (460-445 av. J.-C.), puis une seconde (431-404 av. J.-C.) qui s’achève avec la victoire spartiate. L’hégémonie de Sparte perdure à peine trois décennies ; la ligue Péloponnésienne est démantelée petit à petit. Malgré cela, Sparte parvient à résister aux incursions macédoniennes jusqu’à ce que des conflits internes affaiblissent la cité. Finalement, la région est intégrée au koinon achaïen au IIe siècle av. J.-C.

Les Spartiates ne produisent pas de monnaies avant le IIIe siècle av. J.-C. Leur premier monnayage est en argent, il s’agit de tétradrachmes (étalon attique) et d’oboles (étalon éginétique) représentant Héraclès et Zeus. Aucun autre monnayage n’est connu jusqu’au début du IIe siècle, sauf pour quelques monnaies d’argent et de bronze sous Cléomène III et Nabis (fin IIIe – début IIe siècle av. J.-C.). Des dénominations de bronze introduites par Cléomène III figurent un aigle au droit et un foudre au revers, une autre porte une représentation des Dioscures associée à la massue d’Héraclès. Plusieurs autres dénominations de bronze sont émises au Ier siècle av. J.-C. puis le monnayage spartiate s’interrompt.

Le monnayage de Sparte est étudié par E. S. G. Grunauer-von Hoerschelmann dans son ouvrage Die Münzprägung der Lakedaimonier, Berlin, 1978. Notons également que O. D. Hoover lui consacre une section dans Handbook of Coins of the Peloponnesos, Lancaster/London, 2010 de, p. 136-141.