L'invention de l'imprimerie est loin d'avoir fait disparaître du livre les interventions manuscrites : tracé des lettrines, titres courants, marques de segmentation du texte consistant en pieds de mouche à l'encre rouge, sont réalisés le plus souvent à la main. Ces finitions constituent le travail ordinaire de "rubrication".

Le travail d'enluminure est en revanche réservé à des exemplaires de luxe. Il comprend la peinture des lettrines, des marges et de miniatures. Suivant les cas, le travail du peintre consiste à rehausser des gravures sur bois, à les recouvrir ou à créer de toutes pièces un décor sur un espace resté vierge de tout encrage.