Presse de spectacles

Sélection de titres de presse de spectacles disponibles sur Gallica, sur une période allant du milieu du 18e siècle à la première moitié du 20e siècle.

>

À propos de cet ensemble

Au XVIIIe siècle, les journaux littéraires offrent une large place à la critique dramatique mais les premiers titres qui lui sont entièrement consacrés apparaissent tardivement : les Spectacles de Paris ou Calendrier historique et chronologique des théâtres, publié de 1751 à 1778, le Nouveau spectateur ou examen des nouvelles pièces de théâtre, futur Journal des théâtres. Tout comme la presse littéraire, la presse de spectacles connaît pendant la période romantique au XIXe siècle une remarquable prospérité. L’iconographie fait une timide apparition en 1831 dans L’Entr’acte, puis, véritablement, dans Le monde dramatique de Gérard de Nerval.  Suivent d’autres journaux comme Le programme, Les coulisses, ou encore L’Avant-scène. Sous le Second Empire apparaissent des journaux de format « quotidien » consacrés aux spectacles, ainsi qu’une presse provinciale de spectacles : L’Europe artiste, qui s’adresse à la fois aux spectateurs et aux professionnels du spectacle et couvre l’actualité internationale, et Comoedia, véritable quotidien des spectacles, qui se démarque par la qualité et la variété de ses articles.