La construction de l’hôpital Tenon débute en 1870, résultant d’un souhait de créer un hôpital dans le nord-est de Paris. Elle ne s’achève cependant qu’en 1878, après des interruptions liées à la guerre et à la Commune. D’abord appelé hôpital de Ménilmontant, il prend en 1879 le nom du célèbre chirurgien militaire, Jacques Tenon (1724-1816), auteur des Mémoires sur les hôpitaux de Paris.

C'est un hôpital général important, qui compte 630 lits à son ouverture. Plusieurs bâtiments sont construits au cours de la première moitié du XXe siècle, portant sa capacité d'accueil à 1400 lits après 1945.

Hôpital Tenon, vue panoramique - [début du XXe siècle]

Carte postale.
(Document de la BIU Santé)

Entrée de l'hôpital Tenon

Carte postale.
(Document de la BIU Santé)

Hôpital Tenon : bâtiment du personnel

Carte postale.
(Document de la BIU Santé)

Encyclopédie d'hygiène et de médecine publique. Tome cinquième : hygiène hospitalière et assistance publique - 1893

Hygiène hospitalière et assistance publique d'Henri Napias est le cinquième tome de l'Encyclopédie d'hygiène et de médecine publique, dirigée par Jules Rochard. Publié en 1893, il comprend notamment un chapitre consacré aux hôpitaux et hospices, dans lequel sont décrits quelques institutions, dont l'hôpital Tenon.

Les hôpitaux modernes au XIXe siècle : description des principaux hôpitaux français et étrangers... - 1894

Casimir Tollet (1828-1899) fut un ingénieur civil, spécialisé dans l'architecture hygiéniste des casernes et des hôpitaux. En 1894, il publie Les hôpitaux modernes au XIXe siècle qui se veut à la fois une description des grands hôpitaux français et étrangers et une étude comparative de leurs principes de construction et d'organisation.