Les documents concernant l’histoire de Paris sont innombrables et d’une grande variété. Il en est de savants, publiés depuis le XVIIe siècle, dont on trouve un grand choix sur Gallica. Il en est d’autres, moins austères et souvent richement illustrés, mettant Paris en valeur par l’évocation du spectacle donné par la vie quotidienne ou la relation de l’évènement unique. Dans ce kaléidoscope, sans cesse renouvelé depuis le fondateur Tableau de Paris (1782-1788) de Louis-Sébastien Mercier, souvent imité, mais aussi souvent actualisé avec bonheur dans les deux siècles suivant sa publication, défilent les thèmes pittoresques (petits métiers disparus…) auxquels se mêlent les aperçus quasi-sociologiques : le petit peuple du Paris du XIXe siècle donne par exemple lieu à une riche iconographie, et à de pertinentes études d’un monde révolu , dignes de ressurgir du monde des éditions oubliées.