Si la première mission en Abyssinie fut relativement peu médiatisée, il n’en fut pas de même avec les missions suivantes. Le nombre croissant d’articles de presse consacrés aux explorations montre l’attrait des journalistes, mais aussi de la société française des années 1930, pour ces aventures ethnologiques. La place des articles dans les journaux est un autre indicateur : les cycles d’articles de Marcel Griaule et d’Hélène Gordon figuraient en 1935 en première page du Journal et de L’intransigeant. Ces éléments révèlent un regain de l’intérêt des Français pour les colonies et leurs habitants, au même titre que le succès de l’Exposition coloniale internationale qui s’est tenue à Paris en 1931. L’intérêt des Français ne se limite d’ailleurs pas aux expéditions françaises : pour preuve, le numéro de janvier 1931 de la revue Voque consacré aux expéditions européennes en Afrique.

Dakar-Djibouti : une véritable campagne de presse

La mission Dakar-Djibouti fut la plus médiatisée des missions africaines de Marcel Griaule.

De "Vogue" à "Paris-Soir"

La multiplicité des articles publiés à l’occasion des missions est révélatrice de leur importante médiatisation dans la société française.