Adressé autant à l'oreille qu'à l'œil, l'opéra est sans doute le plus complet des arts, et Gallica, de ce point de vue, lui rend justice : car en plus des enregistrements audio et des partitions, on y trouve en effet plusieurs milliers de documents iconographiques, qui témoignent avec éloquence de la dimension visuelle de l'opéra. Dessins de costumes, ébauches de décors, maquettes en volume, scènes d'opéra immortalisées sur le vif : ces exceptionnelles collections, conservées à la Bibliothèque-musée de l'Opéra, dans les murs du Palais Garnier, sont datées du XVIIème siècle à aujourd'hui et illustrent la très riche histoire de l'opéra sur les scènes parisiennes (la Cour du roi sous l'Ancien Régime, l'Académie royale de musique, l'Opéra de Paris, l'Opéra Comique...) et en-dehors.

Maquettes de costumes

Les maquettes de costumes sont les premiers dessins créés dans le processus menant à la conception des vêtements de scène. La qualité de certaines de ces feuilles et leurs auteurs parfois prestigieux nous conduisent aujourd’hui à les considérer comme de véritables œuvres d’art.

Gravures de costumes

Si les maquettes permettent de découvrir l’idée première d’un costumier, souvent affranchie des contraintes matérielles liées aux matériaux, les gravures de costumes sont l’opportunité de connaître plus fidèlement les costumes de l’Opéra et du théâtre.

Maquettes de décors

Les maquettes, ou esquisses de décor, forment la première étape de création d’un décor de scène. Présentées sous la forme d’un dessin en deux dimensions, elles servent de support aux discussions entre le décorateur et le directeur de l’Opéra dans l’orientation et la définition du projet.

Décors en volume

Lorsqu’une maquette plane est acceptée par la direction de l’Opéra, le peintre-décorateur est chargé de transposer celle-ci en volume à une échelle de 3 cm pour 1 m. Il doit alors figurer différents plans du décor et créer un modèle qui est ensuite rigoureusement suivi pour la création du décor final.

Scènes de spectacle

Majoritairement du XIXe siècle, mais couvrant une période chronologique allant du XVIIe siècle au XXe siècle, le fonds présenté ici réunit de nombreux témoignages de la scène, révélant décors, costumes et acteurs. L’Opéra de Paris et l’Opéra-Comique se mêlent ici aux théâtres parisiens, les grandes cantatrices aux actrices louées par le tout Paris.