Fondé au Moyen Age (son existence est attestée dès le VIIe siècle), l’Hôtel-Dieu de Paris est le plus ancien et le seul hôpital à Paris jusqu’à la Renaissance. Il fut créé par le chanoine de Notre-Dame pour servir de refuge aux indigents, aux infirmes et aux malades. Au XVIe siècle, la gestion de l'établissement charitable passe des mains de l'Eglise à celles de l'autorité municipale, puis de l'Etat.
Au XVIIIe siècle, il est la proie des flammes à quatre reprises. Les travaux de reconstruction sont l'occasion d'agrandir les bâtiments, qui gère jusqu'à 2200 lits en 1802. Le développement d'autres structures hospitalières permet de désengorger progressivement l'Hôtel-Dieu. Toutefois, en 1877, les locaux sont jugés trop exigus et insalubres et la destruction du bâtiment est décidée. Il est reconstruit sur un emplacement très proche, au pied de la cathédrale. En 1900, sa capacité d'accueil n'est plus que de 900 lits.

Recueil iconographique. Hôtel-Dieu (Paris)

Documents de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Le Pont au Double, l'Hôtel-Dieu et le Petit Châtelet - [XVIIIe siècle]

Victor-Jean Nicolle (1724-1826) est un artiste-peintre français. Ses nombreux dessins constituent un témoignage précieux du paysage urbain, essentiellement parisien, de la moitié du XVIIIe siècle.

Cagnards de l'Hôtel-Dieu à Paris - [XVIIIe siècle]

Ce dessin représente les quais du bord de Seine situés sous l’hôpital. Les cagnards (ou souterrains) de l'Hôtel-Dieu servaient aux étudiants à dérober en toute discrétion les cadavres anonymes, qui servaient ensuite de matière pour les cours d'anatomie.

Incendie de l'Hôtel-Dieu en 1772 - [XVIIIe siècle]

En 1772, l'Hôtel-Dieu est en grande partie détruit par un incendie qui fait 14 morts et 19 blessés.

 

Façade occidentale de l'Hôtel-Dieu quelques années avant sa démolition - [XIXe siècle]

Ce dessin est attribué à Charles Pensée (1799-1871) ; lithographie de Lemercier.

Ancien hôpital de l'Hôtel-Dieu - avant 1877

Nous devons cette photographie  à Charles Marville qui était également dessinateur, lithographe et illustrateur. Fonds Charles Marville de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Installation des malades dans le nouvel Hôtel-Dieu, salle Saint-André - 1877

Le 11 août 1877, l’Univers illustré annonce l’ouverture du nouvel Hôtel-Dieu. Les concepts hygiénistes peuvent désormais y être appliqués.

Cour d'honneur de l'Hôtel-Dieu - 1913

La photographie représente la cour d’honneur du nouvel Hôtel-Dieu, situé à quelques encablures de l’ancien emplacement, place du Parvis Notre-Dame.

Description nouvelle de ce qu'il y a de plus remarquable dans la ville de Paris - 1685

En 1685, l'historien et topographe Germain Brice entreprend une description très précise des bâtiments et institutions de Paris au XVIIe siècle. Il consacre 4 pages à l'Hôtel-Dieu dans son ouvrage.

Ode sur l'incendie de l'Hôtel-Dieu de Paris - 1772

En 1772, l’Hôtel-Dieu est la proie des flammes : cet événement marque les esprits. Charlotte-Catherine Cosson de la Cressonnière, poétesse française du XVIIe siècle, lui consacre une ode de 7 pages au style grandiloquent.

L'Hôtel-Dieu de Paris en juillet et en août 1830 : histoire de ce qui s'est passé dans cet hôpital pendant et après les trois grandes journées... - 1830

 L’Hôtel-Dieu, situé au cœur de la ville, accueille les blessés et les morts lors des 27-28 et 29 Juillet 1830. Prosper Ménière, docteur et professeur agrégé de la faculté de médecine de Paris officie comme chirurgien lors des Trois Glorieuses. Il nous fait part de son expérience et de ses conclusions après ces événements tragiques.

Quelques réflexions sur la reconstruction de l'hôtel-Dieu de Paris - 1864

Dans le contexte des débats autour de l'hygiène des hôpitaux, la reconstruction de l'Hôtel-Dieu est annoncée en 1864. Un certain nombre de médecins publient alors des articles pour influer sur le projet. Alphonse Boinet commence d'ailleurs son texte par ces mots : "Puisqu'une enquête est ouverte sur le projet de reconstruction de l'Hôtel-Dieu de Paris, il faut donc admettre qu'on désire s'éclairer sur ce point, et que chacun a le droit de donner son opinion". 

Discussion sur l'hygiène des hôpitaux : discours prononcé à la Société de chirurgie du 26 octobre 1864 - 1864

Dans le contexte des débats autour de l'hygiène des hôpitaux, la reconstruction de l'Hôtel-Dieu est annoncée en 1864. Un certain nombre de médecins publient alors des articles pour influer sur le projet. Le chirurgien René Marjolin s'intéresse ici à l'emplacement et au nombre de lits que doit contenir le futur Hôtel-Dieu.

Projet de construction du nouvel Hôtel-Dieu de Paris : rapport fait au Conseil municipal de Paris - 1865

Ambroise Tardieu est doyen de la Faculté de médecine de Paris, membre de l’Académie de médecine et professeur de médecine légale à l’Ecole de médecine. A ce titre, il se voit confier par le Conseil municipal un rapport sur l’utilité de remplacer l’ancien Hôtel-Dieu par une nouvelle construction.

 

Notes pour servir à l'histoire de l'Hôtel-Dieu de Paris - 1870

Léon Brièle fut l'archiviste de l'Assistance publique à la fin du XIXe siècle. C'est dans ce cadre qu'il publia en 1870 ses Notes pour servir à l'histoire de l'hôtel-Dieu.

Origines de la Maternité de Paris. Les maîtresses sages-femmes et l'office des accouchées de l'ancien hôtel-Dieu (1378-1796) - 1888

Dans cet ouvrage publié en 1888, Henriette Carrier nous relate l'histoire de cette profession. On y retrouve notamment la figure de Marie Jonet, veuve Dugès nommée sage-femme en chef de l’Hôtel-Dieu en 1775. Elle prit soin des nouvelles accouchées atteintes de fièvre puerpérale et reçut à ce titre une pension de Louis XVI.

A l’hôpital il y a deux siècles : l’Hôtel-Dieu, les compagnons chirurgiens et externes - 1897

Georges Cornu, étudiant en médecine, soutient en 1897 sa thèse de doctorat. Il choisit comme sujet l’histoire des hôpitaux de Paris au XVIIe siècle et plus particulièrement le personnel médical de l’Hôtel-Dieu. Cet ouvrage reprend le texte intégral de sa thèse.

L'Hôtel-Dieu de Paris et les soeurs Augustines (650 à 1810) - 1901

Alexis Chevalier, sociologue du XIXe siècle, s’est particulièrement intéressé aux congrégations oeuvrant dans les hospices, œuvres de bienfaisance et dans le système éducatif. En 1901, il publie cet ouvrage consacré au personnel soignant de l’Hôtel-Dieu, exclusivement constitué depuis ses origines des sœurs-hospitalières, les dames Augustines.

Hôtel-Dieu - 1903

Le 15 janvier 1903, Emile Loubet, président de la République, visite le nouvel Hôtel-Dieu. A cette occasion, l’Administration générale de l’assistance publique à Paris édite cette plaquette d’information sur l’établissement hospitalier.