Dès son premier voyage en Éthiopie en 1928-1929, Marcel Griaule fit l’acquisition de 16 manuscrits chrétiens éthiopiens, suivant ainsi une longue tradition orientaliste de collecte au bénéfice des grandes bibliothèques européennes. En 1932, lors de l’étape éthiopienne de la mission Dakar-Djibouti, ce sont 333 manuscrits et rouleaux magiques écrits en guèze ou amharique qui furent rapportés. Leur acquisition fut l’une des principales activités de Deborah Lifchitz dans cette mission. Plus systématique, cette seconde collecte de documents écrits a davantage obéi à des objectifs ethnographiques que la première. Marcel Griaule a également fait traduire nombre des textes ainsi collectés.

La Bibliothèque nationale a édité un Catalogue général des manuscrits éthiopiens de la collection Griaule sous la direction de Sylvain Grébaut de 1938 à 1944, poursuivi en 1954 par Stefan Strelcyn. Ces documents sont actuellement conservés au département des Manuscrits de la BnF. Encore peu exploités, ils restent une source de renseignements inédits sur la vie des habitants de Gondar au moment du passage des missions Abyssinie et Dakar-Djibouti.

Quelques manuscrits

Marcel Griaule a rapporté de ses deux premières missions en Afrique subsaharienne près de 350 manuscrits.

Acquisition et traduction de manuscrits

La bibliothèque nationale dispose de carnets d’acquisition et de fiches de traduction des manuscrits éthiopiens rapportés par Marcel Griaule.