En 1784 est fondé faubourg du Roule un établissement nommé hospice Saint-Nicolas, destiné à recevoir et instruire une vingtaine d’orphelins de la paroisse de Saint Philippe-du-Roule. L’établissement est rapidement connu comme hospice Beaujon ou maison Beaujon en reconnaissance du généreux fondateur, le financier Nicolas Beaujon. L’hospice conserve peu de temps sa destination d’origine puisqu’en 1795 il est transformé en service hospitalier appelé hôpital du Roule. En 1803, il devient hôpital Beaujon.

Beaujon augmente peu à peu sa capacité d’accueil de malades, de 122 lits en 1810 jusqu’à près de 700 lits en 1935. Jugé alors trop vétuste, il est désaffecté en janvier 1937 et ses services sont transférés à Clichy, au nouvel hôpital Beaujon.

Ancien Paris : l'hôpital Beaujon à la fin du XVIIIe siècle

L’hospice fondé par Nicolas Beaujon lui coûta un million et demi de francs. Ses plans furent conçus par l’architecte Nicolas-Claude Girardin. Il était destiné à accueillir douze garçons et douze filles, orphelins de la paroisse, confiés aux sœurs grises de Saint-Vincent-de-Paul.
(Document BIU Santé)

Hôpital Beaujon, 208 Faubourg Saint-Honoré - 1906

Photographie de l’entrée de l’hôpital, prise par Eugène Atget. Le bâtiment au 208 faubourg Saint-Honoré existe toujours. Après le départ des services hospitaliers,  l'édifice a accueilli un service de la préfecture de Police de Paris et l'école pratique des gardiens de la paix. Aujourd’hui il héberge l’Espace Beaujon, un centre d’animations du 8e arrondissement.

Hôpital Beaujon, 208 Faubourg Saint-Honoré - 1907

Photographie prise par Eugène Atget du fronton de l’entrée de l’hôpital, qui existe toujours.

Porche d'entrée de l'ancien hôpital Beaujon à Paris au 208 rue du Faubourg Saint-Honoré - 1909

Photographie du porche d'entrée de l'hôpital, qui existe toujours.

Clichy : nouvel hôpital Beaujon

Photographie de l’extérieur du nouvel hôpital Beaujon, à Clichy. Œuvre de l’architecte Jean Walter, il est réalisé entre janvier 1933 et mai 1935. C’est un édifice d’un nouveau genre, alors qualifié d’ « hôpital gratte-ciel ». Avec ses douze étages il est en effet le premier hôpital vertical monobloc (non pavillonnaire) de France.
(Document BIU Santé)

Hôpital Beaujon à Clichy - 1935

Photographie de l’intérieur de l’hôpital.

Hôpital Beaujon (à Clichy) - 1935

Photographie de l’extérieur de l’hôpital.

Hôpital Beaujon (à Clichy) - 1935

Photographie de l’extérieur de l’hôpital.

Service de porte, salle des malades - 1937

Photographie de l’intérieur de l’hôpital.
(Document BIU Santé)

Le bloc des ascenseurs - 1937

Photographie de l’extérieur de l’hôpital Beaujon, sur laquelle on distingue bien la construction verticale et les ascenseurs desservant les douze étages de l’hôpital.
(Document BIU Santé)

L'hôpital Beaujon : histoire depuis son origine jusqu'à nos jours - 1884

Ouvrage du Docteur Charles Fournel, contenant l'historique de l'hôpital ainsi qu'un plan détaillé du bâtiment.

Rapport. Conseil municipal de Paris - 1890

Rapport de la ville de Paris concernant l'installation d'un poste d'ambulances à l'hôpital Beaujon.

Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris - 1931

Discussion au conseil municipal de Paris concernant la possibilité de construire le nouvel hôpital Beaujon sur les terrains de Clichy.