Les maquettes de costumes sont les premiers dessins créés dans le processus menant à la conception des vêtements de scène. La qualité de certaines de ces feuilles et leurs auteurs parfois prestigieux nous conduisent aujourd’hui à les considérer comme de véritables œuvres d’art. François Boucher (1703-1770), peintre de Louis XV (1710-1774), Louis Boulanger (1806-1867), grand artiste du romantisme, comme Yves Saint-Laurent (1936-2008) et Christian Lacroix (né en 1951) se sont prêtés à l’exercice des maquettes de costumes. Ces dessins fournissent les informations nécessaires à la création du costume par les ateliers de l’Opéra. Des annotations concernant les matériaux à utiliser, parfois même un échantillon de tissu épinglé à la feuille, confirment l’aspect utilitaire de ces feuilles. Les inscriptions multiples, rencontrées sur les dessins, révèlent également des modifications apportées par le dessinateur ou parfois par le tailleur. Aujourd’hui, ces esquisses sont d’autant plus précieuses que l’essentiel des costumes de scène créés avant la dernière Guerre a disparu ou a été éparpillé lors de ventes organisées par l’Opéra. Désormais, les pièces les plus importantes qui ne sont plus utilisées sont transportées jusqu’à Moulins où le Centre national du costume de scène les conserve et les expose au public.

La collection de la Bibliothèque-musée de l’Opéra provient en premier lieu des dépôts imposés aux dessinateurs de l’Opéra de Paris à partir de 1805. Une fois la fonction d’usage des maquettes achevées, lorsque le costume était achevé, l’ensemble des portefeuilles liés à la production devait être remis à la direction. Plusieurs dons et acquisitions sont également venus compléter les fonds mais, concernant les maquettes de costumes du XVIIIe siècle, il faut surtout signaler le transfert en 1879 par le Mobilier national d’un ensemble important de dessins provenant des Menus-Plaisirs. Ce service associé à la Maison du roi était en charge des divertissements de la Couronne jusqu’en 1789, créant d’importantes archives liées à la scène.

Voir toutes les maquettes de costumes

Académie royale de Musique et Opéra de Paris

Logée au cœur du Palais Garnier dès son inauguration (1875), la Bibliothèque-musée de l’Opéra (autrefois Archives et bibliothèque de l’Opéra) est fondamentalement liée à l’institution parisienne et à son ancêtre : l’Académie royale de musique. Les fonds permettent de retracer, en partie, l’histoire des costumes de scène depuis la fin du XVIIe siècle.

Opéra Comique

En 1939 est créée la Réunion des Théâtres Lyriques Nationaux (RTLN), réunissant dans une même entité publique Opéra de Paris et Opéra-Comique. Dès la saison de 1939, des versements réguliers sont effectués, notamment pour les maquettes de costumes. De plus, à l’occasion de la réunion des deux théâtres, une partie des collections graphiques toujours conservées à l’Opéra-Comique à la veille de la Seconde Guerre mondiale est transférée au Palais Garnier afin d’être conservée parmi les fonds de la bibliothèque. Il est désormais possible de découvrir à la Bibliothèque-musée de l’Opéra un ensemble graphique des XIXe et XXe siècles concernant l’Opéra-Comique liés aux différents versements et enrichis par des acquisitions.

Atelier Muelle

La maison Muelle est en lien régulier avec l’Opéra-Comique et de nombreux théâtres parisiens et européens. Administrée par Marie-Muelle, puis Jules Muelle, l’atelier produit une grande quantité de costumes, générant un important fonds d’archives composé d’esquisses signées par des costumiers travaillant également pour l’Opéra de Paris. En 1932, une partie des archives de la maison Muelle a été acquise par la Bibliothèque de l’Opéra.