Céphallénie est une île de la mer Ionienne au sud-ouest du Péloponnèse, au nord de Zacynthos. Elle comporte quatre cités : Palé, Cranion, Pronos et Samé. Le début de son histoire est mal connu. On sait que les cités de l’île se positionnent aux côtés d’Athènes durant la guerre du Péloponnèse (431-404 av. J.-C.) et refusent l’autorité du royaume de Macédoine. Les forces macédoniennes envahissent Céphallénie et assiègent Palé en 218 av. J.-C. mais sont finalement repoussées. L’île est soumise au pouvoir de Rome en 146 av. J.-C.

Chacune des quatre cités a frappé son propre monnayage, toutes les émissions respectent l’étalon corcyréen. Le monnayage le plus ancien est émis à Cranion et date du Ve siècle av. J.-C. Il s’agit de statères en argent représentant un bélier au droit et un arc au revers. Cranion émet également un monnayage de bronze à partir du IVe siècle av. J.-C. mais ce dernier ne dure pas longtemps puisque la cité cesse tout monnayage civique dès la fin du IVe siècle av. J.-C. Palé frappe des monnaies d’argent et de bronze entre le IVe et le IIe siècle av. J.-C., les premières émissions d’argent représentent un bélier associé à une pomme de pin. Pronos débute également son monnayage au IVe siècle, mais les frappes d’argent et de bronze paraissent avoir été plus réduites. La cité choisit des types très variés : d’abord, sous l’influence de Palé, le bélier et la pomme de pin puis diverses têtes de divinités. Enfin, la cité de Samé émet ses premières monnaies d’argent au Ve siècle av. J.-C., elles portent au droit Apollon et au revers une jument. Des monnaies de bronze sont frappées entre le IVe et le IIe siècle av. J.-C.

Le monnayage de Céphallénie est présenté dans des ouvrages généraux tels que le Catalogue of Greek coins. [10], Peloponnesus (Excluding Corinth) [Texte imprimé], Londres, 1887 de P. Gardner ou encore dans le Handbook of Coins of the Islands, Lancaster/London, 2010 de O. D. Hoover, p. 29-45.