Forte aujourd'hui de plus de 121 000 exemplaires, la collection des monnaies grecques de la BnF a fait l'objet de plusieurs campagnes d'inventaire. La plus ancienne dont nous ayons gardé la trace date de 1684 - soit presque immédiatement après le déménagement des collections à Versailles - ; elles s'égrènent ensuite jusqu'à nos jours, sous forme numérique. les opérations de récolement et d'inventaire les plus conséquentes ont été engagées dans les dernières décenies du XIXe siècle et  ne s'achèvent que durant les années 1920. Auparavant, et bien que réalisée dans un but différent, l'imposante série de la Description des médailles antiques de Mionnet (1806-1813) s'apparente à un catalogue de la collection.