Les monnaies impériales sont frappées à Rome et Lyon ainsi que dans plusieurs ateliers d’Espagne et d’Orient. Dans ces ateliers officiels, le Prince, délègue son autorité à des magistrats monétaires qui controlent la frappe de l’or et de l’argent,  le Sénat conservant celle du bronze. Le stock monétaire en circulation dans l’Empire romain sous Auguste est également composée d’un monnayage local frappé dans toutes les provinces de l’Empire par des cités sous l’autorisation du gouverneur : c'est ce que l'on nomme le monnayage provincial (classé dans le fonds grec).