En 789, dans un vaste programme de réformes, Charlemagne confie l'enseignement à l'Église, demandant l'ouverture d'écoles pour apprendre à lire aux enfants, à partir de livres soigneusement corrigés. Charlemagne sait en effet qu’il est nécessaire que le clergé soit instruit et muni de versions correctes du texte sacré pour pouvoir évangéliser et encadrer les populations.

Les objectifs de l’empereur sont clairs : la pratique de la religion et l’exécution des tâches administratives.On redécouvre les auteurs de l’Antiquité latine, on réapprend à lire la Bible et les grands théologiens des premiers siècles. Le renouvellement des études concerne également les sciences, qu’il s’agisse de l’astronomie ou de la médecine.