"Quand le bruit se répandit que deux inventeurs venaient de réussir à fixer sur des plaques argentées toute image présentée devant elles, ce fut une universelle stupéfaction dont nous ne saurions nous faire aujourd'hui l'idée, accoutumés que nous sommes depuis nombre d'années à la photographie et blasés par sa vulgarisation." Nadar évoque en 1900 la destinée d'un art qui n'a pourtant encore qu'une soixantaine d'années. Affaire de peintres et de scientifiques à ses débuts, la photographie devient vite une profession, puis une industrie, enfin un art à part entière. Oeuvres d'artistes, d'amateurs ou de reporters, les photographies présentes dans Gallica accompagnent et continueront d'accompagner, au fil de nouvelles numérisations, cette histoire riche, par la variété des procédés, la richesse des sujets et la beauté des images produites.