La répression de la Commune fut suivie, dès 1871, d’un grand nombre de publications  hostile à ses acteurs. Parmi les jugements et témoignages de contemporains, dont la violente hostilité se montrait dès le titre, on citera, parmi une abondante production où les opinions prennent le pas sur l’objectivité : 

La guerre civile et la Commune de Paris en 1871

Le  professeur d’enseignement catholique Johanni  Arsac  (1836-1891), dans  La guerre civile et la Commune de Paris en 1871 , s’en prend à l’insurrection, à son « cortège de crimes et de scandales ».

Les membres de la Commune et du Comité central

Bourde  (1851-1914), sous le pseudonyme de Paul Delion,   présente dès 1871 un dictionnaire très critique pour  Les membres de la Commune et du Comité central

L'abbé Crozes,... otage de la Commune, son arrestation, sa captivité, sa délivrance racontées par lui-même

L’abbé Abraham –Sébastien Crozes (1806-1888), otage de la Commune,  produit successivement deux  témoignages :  Récit historique , en 1872; Episode communal. L'abbé Crozes,... otage de la Commune, son arrestation, sa captivité, sa délivrance racontées par lui-même. Le capitaine fédéré Révol son libérateur. (ici dans la 4e édition de 1877)

Les convulsions de Paris

Maxime Du Camp (1822-1894), dont la 1ere édition  des Convulsions de Paris paraît de 1878 à 1880 (vol. 1)  et  (vol. 2), (ici dans l’édition de 1879-1880), s’y montre un adversaire résolu de la Commune.

Souvenirs de Versailles pendant la Commune

Le journaliste conservateur Léonce Dupont (1828-1884) livre en 1881 ses Souvenirs de Versailles pendant la Commune  , en déplorant le retour des amnistiés.

Histoire de la Commune

L’éditeur Arthème  Fayard  (1836-1895) se dissimule sous le pseudonyme de De la Brugère pour  publier cette Histoire de la Commune comportant une abondante iconographie, reprise souvent de la presse du temps

La Commune : série de portraits avec notice biographique : ses membres, ses délégués et ses journalistes

Hippolyte Mailly et Charles  Vernier,  La Commune : série de portraits avec notice biographique : ses membres, ses délégués et ses journalistes, 1871 : 48  portraits-charges en couleurs, dont le parti pris est souligné par la mention « en vente chez les marchands de pétrole ».

Les 73 journées de la Commune

Catulle Mendès (1841-1909), dans Les 73 journées de la Commune , 1871, livre le journal d’un « esprit sincère et sans parti-pris »qui, néanmoins, ne cache pas sa désapprobation.

Le pilori des communeux

Henry Morel dresse  Le pilori des communeux, 1871 , où il promet des révélations. Son avant-propos est sans équivoque : « Écrire l'histoire des hommes de la Commune, c'était se vouer volontairement à une asphyxie morale, tant le bourbier où grouillaient ces êtres immondes était lourd de vapeurs pestilentielles et chargé de miasmes délétères ».

Le carnaval rouge

Edgar Rodrigues  1837-….) décrit la Commune  comme un Carnaval rouge

Les Communeux, 1871 : Types, caractères, costumes

Non sans moquerie, le dessinateur Bertall donne ces 40 lithographies en couleurs : Les Communeux, 1871  : Types, caractères, costumes, 1880