Enregistrements du Boléro, de Maurice Ravel

Enregistrements du Boléro, célèbre oeuvre de Maurice Ravel. Parmi les plus anciens enregistrements conservés à la Bibliothèque nationale de France, trois sont dirigés par Maurice Ravel lui-même.

Direction : Maurice Ravel. Orchestre des Concerts Lamoureux (1935)

Polydor, SD 78 30-8571 (2 disques : 78 t, aig. ; 30 cm)

Direction : Maurice Ravel. Lamoureux Konzert Orchester (1939)

Grammophon, SD 78 30-3055 (2 disques : 78 t, aig. ; 30 cm)

Direction : Leopold Stokowski. The All-American orchestra (1940)

Columbia, SD 78 25-13177 (2 disques : 78 t, aig. ; 25 cm)

Direction : Paul Kletzki. Orchestre national de la radiodiffusion française (1948)

Columbia, SD 78 30-3079 (2 disques : 78 t, aig. ; 30 cm)

Direction : Franz André. Symphonie-Orchester des Senders Brüssel (années 40)

Telefunken, SD 78 30-3056 (2 disques : 78 t, aig. ; 30 cm)

Direction : Maurice Ravel. The Lamoureux orchestra of Paris (1950)

Decca, SD 78 30-3056 (2 disques : 78 t, aig. ; 30 cm)

>

Enregistrements du Boléro, de Maurice Ravel (1935-1950)

La Bibliothèque nationale de France conserve dans ses collections parmi les plus anciens enregistrements de l'une des plus célèbres oeuvres de Maurice Ravel, le Boléro.

Ces enregistrements, publiés sur disques 78 tours entre 1935 et 1950, présentent également l'intérêt de proposer des versions dirigées par Maurice Ravel lui-même.

Le Boléro est une musique de ballet pour orchestre, composée entre juillet et octobre 1928 par Maurice Ravel, à la demande de l'une de ses plus célèbres amies, Ida Rubinstein, ancienne égérie des ballets russes de Diaghilev. Cette musique pour orchestre en ut majeur sera présentée pour la première fois à l'Opéra Garnier, le 22 novembre 1928.

Cette oeuvre porte la référence M.81 au catalogue de Marcel Marnat, consacré à l'oeuvre de Maurice Ravel.

(Illustration : Maurice Ravel à la villa "La Floride" de Jacque Meyer, au Touquet, 1936)

Autre ressource : Boléro, musique de Maurice Ravel. Paris. Palais des sports. 1980 : photographies / Daniel Cande.