Engagé dans l’aviation pendant la première guerre mondiale, Marcel Griaule (1908-1956) s’inscrivit à l’Institut d’ethnologie dès son ouverture en 1925, tout en suivant des cours à l’École nationale des langues orientales et à l’École pratique des Hautes Études. Fort de sa connaissance de deux langues éthiopiennes (l’amharique et le guèze), des enseignements qu’il a suivis et des enquêtes orales menées auprès d’Ethiopiens de passage à Paris, il organisa la plupart des grandes missions ethnographiques françaises qui ont parcouru l’Afrique subsaharienne entre 1928 et 1939. Pionnier des études de terrain, il a appliqué sur place les méthodes enseignées à l’Institut d’ethnologie et a ainsi contribué à la professionnalisation de l’ethnologie. Grâce à ses campagnes de presse, à ses conférences destinées au grand public et à son lobbying auprès des politiques, il a fortement contribué à la reconnaissance de sa discipline bien au-delà du cercle universitaire ou scientifique.

Le scientifique

Marcel Griaule fut le chef des expéditions les plus célèbres en Afrique subsaharienne de l’entre-deux-guerres.

L'ethnologue engagé

Marcel Griaule fut le témoin engagé du conflit italo-abyssin qui s’est déroulé en 1935-1936.