Les films consacrés à l'histoire représentent un corpus très riche de la production de la télévision scolaire. C'est sans doute l’une des disciplines les plus exploitées de la RTS.

Ces documents nous parlent bien sûr de l'histoire de France, de personnages ou de monuments historiques. Ils peuvent aussi mettre l'accent sur une région en particulier, souligner l'émergence ou la disparition d'une industrie, mais à chaque fois ils s'attachent à mettre en lumière les acteurs.

Plusieurs séries, "Histoire", "Aspects de l'histoire" et "Histoire, sources et méthodes" éclairent ainsi les différents angles que peut adopter cette discipline.

De la pierre au béton et du verre au charbon

"En arpentant ce coin des Cévennes compris entre Alès et la grand Combe, j'ai tenté d'entendre par-delà les carreaux cassés entre pierres et poutrelles de fer, l'écho d'un morceau d'histoire du travail qui débute vers 1800 à la verrerie de Rochebelle". Ainsi commence ce film de Régis Deruelle qui nous fait revivre avec nostalgie l'histoire minière de cette région.

Le métier d'historien

Ce film de 1974 se propose de montrer les méthodes utilisées par  Emmanuel Le Roy Ladurie pour l'élaboration de sa thèse "Les paysans du Languedoc".

A partir des archives communales, le réalisateur suit l'historien à travers les villages de la région pour évoquer la vie des paysans de 1400 à 1800. Le film aborde notamment l'évolution de la population, la révolte des protestants après la révocation de l'édit de Nantes et l'essor de la région au XVIIIe siècle.

Le chantier de fouilles de Saint-Roman-en-Gal

Serge Tourrenc, adjoint au directeur des antiquités historiques de la région Rhône-Alpes, présente les principaux éléments de la structure urbaine mise à jour sur le site de Saint-Romain-en-Gal, prés de Vienne dans l'Isère. L'auteur sensibilise notamment aux différents métiers de l'archéologie et aux méthodes de travail des archéologues.

L'industrie du coton à Mulhouse

Cette émission nous présente les différentes techniques de l'industrie du coton au XIXe siècle grâce à des illustrations et des démonstrations de machines anciennes. Elle permet également de prendre conscience de l'importance de cette industrie dans le développement économique de la ville et d'imaginer les conditions de vie des ouvriers. Les intentions pédagogiques et les suggestions d'utilisation de ce document en classe sont mentionnées dans les dossiers pédagogiques de la radio-télévision scolaire du 8 janvier 1973.

Paris révolutionnaire

Ce reportage de 1967 nous emmène dans les coulisses des archives nationales. A travers les documents d'archives conservés dans ces lieux, France Ngo Kim nous présente les principaux protagonistes de la révolution de 1789 et les "cahiers de doléances" qui témoignent des évènements de l'époque. "Nous avons suivi rigoureusement le plan d'un cahier de doléances, les titres même des articles paraîtront à l'écran pour rappeler aux élèves que les documents sont là, des phrases même du cahier seront illustrées à partir de documents du XVIIIe siècle, essentiellement des estampes de la Bibliothèque Nationale" nous précise le bulletin de  la radio-télévision du 23 mai 1966 sur les intentions de l'auteur.

Vauban, serviteur de Louis XIV

Vauban, architecte chargé par Louis XIV de la défense des frontières, avait pour mission de fortifier les villes. Les images aériennes de St-Martin-de-Ré montrent la géométrie des formes et les plans attestent de la précision de l'architecture construite en vue des batailles.
Melle Aymonier, responsable pédagogique de l'émission précise dans le bulletin pédagogique du 10 février 69 ses intentions : "Nous avons choisi de tourner à Saint-Martin-de-Ré, une place admirablement conservée, tant pour les fortifications de la ville que pour celles de la citadelle. Nous pouvons mettre en lumière la fortification en plaine et la défense maritime, aspect souvent un peu oublié des guerre de Louis XIV".

Aspects de la vie économique aux XVI et XVII siècles - la vie rurale

Ce film de Nestor Almendros est le premier volet d'une série intitulée "Aspects de la vie économique aux XIII et XIV siécles" ; il retrace la vie des paysans de l'époque, illustrée par de nombreuses représentations de leur vie sur les églises et les cathédrales. Il peut être complété par le visionnage du troisième film "Aspects de la vie économique aux XIII et XIV siècles, une grande ville Bruges", également disponible dans Gallica.

L'esclavage et la traite au XVIIIème siècle

À base de bancs-titres sur gravures et de cartes, ce film daté de 1965 expose le fonctionnement du commerce triangulaire et de l'esclavage dans l'empire colonial français. Il met aussi à jour la vie des esclaves, basée notamment sur le Code noir préparé par Colbert, qui définissait les obligations des maitres et les "punitions" possibles.

En resituant la problématique dans le siècle des Lumières, le pédagogue veut aussi "Faire prendre conscience aux élèves de la contradiction qui oppose les philosophes épris de liberté à une société esclavagiste par intérêt économique".

Les croisades

Dans ce film réalisé par Serge Grave, la pédagogue France Ngo Kim raconte les croisades, d'Urbain II en 1095 à la fin du XIIIe siècle. Il y en aura sept en tout.

Basé sur des cartes et les témoignages de chroniqueurs de l'époque, ce film très instructif retrace les débuts des relations occidentales avec l'Orient, notamment avec la Syrie.

Le marché du lait

Ce film réalisé en 1964 par Serge Lemkine témoigne de l'importance du marché du lait dans l'économie agricole. L'émission alterne débat sur un plateau et reportage sur le terrain. François Henri de Virieu, journaliste, analyse les aléas du marché du lait. Exemples à l'appui, nous découvrons trois exploitations laitières de tailles différentes et une laiterie. Des témoignages d'agriculteurs nous éclairent sur les questions de production, de conditionnement et de distribution. (source : Média-Scérén)

Bâtisseurs de cathédrale

"Compléter l'évocation du Moyen-Age  par un des aspects les plus caractéristiques de sa civilisation : les cathédrales, actualiser cette évocation en insistant sur les problèmes techniques et humains qui se sont posés aux constructeurs de cathédrales", telles sont les intentions pédagogiques de ce film, précisées dans les dossiers pédagogiques de la radio-télévision scolaire du 10 octobre 1966.

Réalisé en 1964, ce documentaire de la série "initiation aux œuvres" nous invite à découvrir les secrets des bâtisseurs de cathédrales et les différents corps de métiers attachés à leurs constructions.
Très pédagogique, il montre, à l’aide de maquettes, les différentes techniques propres à  l’art roman et à l’art gothique.