Le service de la radio-télévision scolaire (RTS) est créé en 1951 au sein de l’Education nationale. Sous la direction d’Henri Dieuzeide, il participe d’un grand dessein de modernisation de l’enseignement. Radio et télévision scolaires émettent parallèlement pendant plusieurs décennies.

Progressivement doté de moyens de productions propres, ce service fait appel à de jeunes talents, tels que Jean Douchet, Eric Rohmer, Nestor Almendros… et diffuse sur les canaux de la Radio-télévision française (RTF) puis de l’ORTF.

En 1960, la télévision scolaire produit quatre heures de programmes par semaine à destination des classes élémentaires, primaires et secondaires, jusqu’à atteindre une vingtaine d’heures à la fin de la décennie (soit 20 % de la programmation télévisuelle totale de l’ORTF). Dans les années 1970, elle s’occupe aussi de formation des adultes. En 1994, la chaîne La Cinquième, créée pour devenir "la télévision du savoir, de la formation et de l’emploi" devient le canal privilégié de diffusion de ses programmes.

Les premières vidéos présentées dans Gallica, produites entre 1954 et 2004, illustrent toutes les disciplines de l’enseignement scolaire : la littérature et la philosophie, l’histoire et la géographie, ainsi que l’enseignement des arts et l’économie. Les enseignants étaient accompagnés dans leur utilisation par des publications comme le "Bulletin de la radio-télévision scolaire" de 1964 à 1969, les "Dossiers pédagogiques de la radio-télévision scolaire" de 1965 à 1983, ou par la revue "Média", toutes trois numérisées dans Gallica.