A la fin de l’année 1941, Marie-Gabriel Fugère, secrétaire général de la section du Rhône du Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP), fonde l’Insurgé, groupe de résistance socialiste. Le PSOP, qui incarne la gauche de la SFIO, réunit également des militants dissidents communistes et des syndicalistes. En mars 1942, le groupe se dote d’un journal mensuel, L’Insurgé, « organe socialiste de libération prolétarienne », qui promeut l’unité prolétarienne des ouvriers et des paysans et défend l’idée de construction d’une Europe socialiste. En mars 1944, Fugère est arrêté et le groupe lyonnais décide alors de fusionner avec Libérer et Fédérer, basé à Toulouse, pour former le Mouvement révolutionnaire socialiste. Leurs organes de presse respectifs fusionnent également. Le premier numéro commun parait en mars-avril 1944, mais les deux groupes conservent néanmoins une certaine autonomie.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la notice "Insurgé (L')" rédigée par Cécile Vast dans le Dictionnaire historique de la Résistance.