Découvert simultanément en 1877 par Charles Cros en France, et par Thomas Alva Edison aux Etats-Unis, le principe de l’enregistrement sonore et de sa restitution fait partie des inventions qui ont révolutionné nos pratiques culturelles. Dès les années 1880, des ethnologues, des linguistes mettent à profit le phonographe pour enregistrer des chants, des musiques, des parlers traditionnels. Ils constituent ainsi des archives sonores, mémoire de l’humanité. Parallèlement, une industrie du disque se met en place dans les années 1890, qui connaît très rapidement ses premières stars et une diffusion mondiale.

Archives sonores inédites d’un côté, édition phonographique « commerciale » de l’autre : tels sont les deux pôles qui structurent et caractérisent la collection sonore du département de l’Audiovisuel de la BnF. Héritière des Archives de la Parole fondées en 1911 par Ferdinand Brunot, et forte de plus d’un million de pièces, cette collection est l’une des plus anciennes et des plus importantes au monde. Gallica permet d’en restituer les multiples facettes à un très large public.

Gallica permet ainsi d’entendre le témoignage des voix célèbres enregistrées par les Archives de la Parole, comme celles du capitaine Dreyfus, de Maurice Barrès…, ou le « folklore musical » du Musée de la Parole et du Geste qui succède aux Archives de la Parole en 1928.

Institué en 1938 avec la création de la Phonothèque nationale (dont le département de l’Audiovisuel de la BnF est aujourd’hui le successeur), le dépôt légal du disque permet, lui, de constituer une mémoire irremplaçable de l’édition phonographique. De larges sélections d’enregistrements rares peuvent en être faites et proposées aux internautes, comme celles portant sur les musiques ancienne et baroque éditées entre les années 1930 et 1950, ou sur les musiques du monde publiées pendant la première moitié du XXe siècle.

Musique et parole du Japon. Enregistrements historiques

日本の音楽と言葉:歴史的音源

Cylindres enregistrés par Léon Azoulay pour la Société d'Anthropologie de Paris lors de l'Exposition universelle de Paris en 1900 .- Disques 78 tours inédits enregistrés dans les années 1920 et 1930 .- Disques 78 tours édités entre 1928 et 1941.

Fonds sonores inédits - Archives de la Parole, Ferdinand Brunot (1911-1914)

Le 3 juin 1911, Ferdinand Brunot, linguiste et professeur d'histoire de la langue française à la Faculté des lettres de Paris, inaugure les Archives de la parole qu’il a créées au sein de la Sorbonne avec l’aide de l’industriel Émile Pathé. Ces Archives sont la première pierre d’un Institut de phonétique voulu par l’Université de Paris. Les Archives de la Parole se situent dans la perspective de l’histoire de la langue puisqu’il s’agit, grâce au phonographe, d’enregistrer, d’étudier et de conserver des témoignages oraux de la langue parlée...

Chansons et musiques de la Première Guerre mondiale

Premier conflit à être médiatisé en temps réel par la chanson, la Grande Guerre inspire plusieurs milliers de titres à la société française. Ceux-ci s’intéressent aussi bien à la vie du poilu au front qu’aux souffrances de l’arrière et aux événements politiques nationaux et internationaux. Ils décrivent ainsi avec réalisme l’état d’esprit de la nation française pendant ces quatre années.

Cette profusion musicale fait de la chanson la forme artistique la plus étroitement liée à la Première Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale (1914-1918) : discours d'hommes politiques et témoignages

René Viviani .- Paul Deschanel .- Raymond Poincaré .- Gaston Doumergue .- Alexandre Ribot .- Léon Bourgeois .- Louis-Henri-Joseph Luçon, archevêque de Reims .- Wilhem Rolland, colonel du 1er Régiment de Zouaves

Fonds sonores inédits - Archives de la Parole, Jean Poirot (1920-1924)

En 1920, le phonéticien Jean Poirot prend la suite de Ferdinand Brunot à la tête des Archives de la parole. Sous sa direction se poursuivent les enregistrements en français et langues étrangères, notamment en langues et dialecte nordiques et septentrionaux seront réalisés. Contes et poésies populaires, littératures orales, conversations et exercices phonétiques, récits, allocutions (discours de l'Ambassadeur de Chine sur sa mission en France), oeuvres littéraires lues par leurs auteurs...

Fonds sonores inédits - Archives de la Parole - Musée de la Parole et du Geste, Hubert Pernot (1924-1930)

En 1924, Hubert Pernot devient directeur des Archives de la Parole. En 1927, l'Institut de phonétique souhaité par l'Université de Paris est doté de statuts, entraînant la transformation des Archives de la Parole en Musée de la parole et du geste, et leur déménagement en 1928 de la Sorbonne vers le 19 rue des Bernardins. Le travail d'Hubert Pernot opère un tournant épistémologique...

Fonds sonores inédits - Dons faits à Hubert Pernot et au Musée de la Parole et du Geste, 1924-1930

Disques d'Hubert Pernot donnés par ce dernier et intégrés aux collections du Musée de la parole et du geste.

Fonds sonores inédits - Exposition coloniale internationale de Paris (1931)

Philippe Stern, futur conservateur du Musée Guimet, alors attaché au Musée de la parole et du geste, enregistre pour Hubert Pernot l'anthologie musicale des "chants, musiques et dialectes indigènes" lors de l'Exposition coloniale internationale de Paris en 1931...

Musiques du monde

Voyage sonore autour du monde.

Fonds sonores inédits - Gilles Deleuze : cours donnés à l'Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis (1979-1987)

Cours donnés à l'Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis entre 1979 et 1987 .- Appareils d'Etat et machines de guerre (1979-1980). - Sur Leibniz (1979-1980). - Anti-Oedipe et autres réflexions (1979-1980). - Sur Spinoza (1980-1981). - Sur la peinture (1980-1981). - Cours sur le cinéma (1981-1982), et plus spécifiquement : L'image-mouvement et l'image-temps (1981-1982)...

Fonds sonores inédits - Fred Deux : une vie parlée (autobiographie sonore enregistrée entre 1963 et 1994)

Enregistrements du dessinateur, graveur et romancier Fred Deux. A partir de 1963, Fred Deux enregistre à l'aide d'un magnétophone le récit de sa vie.

Rencontres autour de l'édition phonographique

Entretiens réalisés entre 2012 et 2015, proposant de découvrir des parcours professionnels d'éditeurs phonographiques. Plusieurs éditeurs se sont prêtés au jeu de l'interview et sont revenus sur la création de leur(s) label(s), le choix de leur nom et de leur logo, l’élaboration des disques (les relations avec les musiciens, l’enregistrement en studio, les pochettes et livrets), les difficultés de la distribution et leur vision du disque aujourd’hui. Ils évoquent aussi leurs rencontres avec certains artistes et livrent également des anecdotes cocasses et surprenantes.

Fonds sonores édités - Offrir une voix

En partenariat avec le Département audiovisuel de la BnF, l'Association des Amis de la BnF a lancé une opération de parrainage destinée à contribuer à la numérisation des précieux enregistrements sonores conservés à la Bibliothèque de façon à permettre leur diffusion.