Le département compte environ 600 ivoires, dont certains sont particulièrement précieux et rares comme les diptyques consulaires, l’impressionnant jeu d’échecs du trésor de Saint-Denis, les olifants du Moyen Age, ou encore comme les cadeaux royaux, dont une série d’ivoires allemands du XVIIe siècle. D’autres ivoires tiennent plus du petit objet décoratif (appliques de coffrets) ou utilitaire (pions et tessères de jeux romains, tessères nummulaires, utilisés pour le contrôle des monnaies). L’ivoire d’éléphant tout comme les os de cétacés et de bovidés ont servi de matière première à la réalisation de ces trésors.