La littérature d'imagination représente une part considérable de la production au XVe siècle. Ce genre est l'un de ceux qui rendent le mieux compte de l'élargissement de l'offre commerciale consécutive à l'invention de l'imprimerie. On y trouve des classiques, des romans courtois, des pièces satiriques, en vers ou en prose, en latin ou en langue vulgaire, dans des éditions de prestige ou sous forme d'opuscules peu coûteux.