Diplômé de l’Institut d’ethnologie en 1936, Jean-Paul Lebeuf (1907-1994) participa à deux des missions dirigées par Marcel Griaule sur les terrains camerounais et tchadien : Sahara-Cameroun (1936-1937) puis Lebaudy-Griaule (1938-1939). Proche de Griaule, il partageait avec lui le même goût pour la photographie et pour l’exploration lointaine. Dès sa première mission, il mêla étroitement enquêtes ethnographiques (sur les populations du Nord-Cameroun) et fouilles archéologiques sur les rives de la Logone afin d’étudier aussi bien les sociétés les plus « traditionnelles » que les civilisations africaines disparues (en particulier celle des Sao). Cette association entre archéologie et ethnologie fut d’ailleurs une caractéristique valable pour l’ensemble de sa carrière.

La sélection correspondant à ses missions des années 1930 témoigne de cette double activité de recherche avec des articles sur les résultats de ses fouilles et d’autres sur des rites ou des objets ethnographiques. Dans un long compte rendu de sa première mission, il a d’ailleurs accordé une place équivalente à ses enquêtes ethnographiques chez les Fali et à ses découvertes archéologiques.