André Schaeffner (1895-1980) est entré au Musée d’ethnographie du Trocadéro en 1929, d’abord pour s’occuper des collections d’instruments de musique, puis du département d’ethnologie musicale. Il a participé à la mission Dakar-Djibouti jusqu’au Cameroun (1931-1932) et à la mission Sahara-Soudan en pays dogon (1935). Les documents sélectionnés témoignent de ses compétences à la fois musicologiques, ethnologiques et muséologiques : articles ou comptes rendus de conférence sur l’organologie musicale africaine, sur ses enquêtes musicologiques et ethnographiques en Afrique, ou encore sur le classement et l’exposition des instruments de musique au Musée d’ethnographie. Par ailleurs, les publications de Schaeffner dévoilent ses liens privilégiés avec trois revues proches respectivement des milieux musicaux, avant-gardistes et folkloristes : Le Ménestrel, Documents et la Revue de folklore français et de folklore colonial.