Le Blog
Gallica
La Bibliothèque numérique
de la BnF et de ses partenaires

Les Elles d’Air France

0
21 septembre 2018

Aujourd’hui, l’ensemble des métiers de l’aéronautique est accessible aux femmes, grâce notamment aux pionnières de l’aviation. Second volet de notre série consacrée aux femmes d’Air France.

Si les femmes  représentent, début 2010, 43% de l’effectif de la compagnie Air France, elles n’en formaient qu’un quart en 1979. Néanmoins, cette parité dans le travail n’a été possible qu’au fil des ans avec l’évolution des mentalités, l’abolition des à priori et le combat des femmes pour faire reconnaître leurs compétences.

En fait, dès la création de la Compagnie en 1933, des agents féminins sont présents dans les services administratifs, secrétariats, commerciaux, etc. très rapidement, des femmes y assurent des responsabilités d’encadrement, de chef de service et de direction. Au niveau d’Air France, un accord d’entreprise a d’ailleurs été signé pour s’assurer du respect de l’égalité de traitement entre hommes et femmes.

Des hôtesses de bord : le début d’une évolution !

Il faut par contre attendre les années 1946, puis 1970, 1980 pour que des postes réservés aux hommes commencent à être accessibles au personnel féminin. Le recrutement d’hôtesses de bord (navigantes) est une des premières étapes de cette évolution.
Dès le début des vols passagers les compagnies aériennes emploient à bord des stewards qui, par analogie avec le transport maritime, assurent le service des passagers.
 
En 1930, la compagnie Boeing Air Transport devenue United Airlines ose recruter une jeune infirmière comme hôtesse volante, Ellen Church.
Celle-ci s’impose rapidement, malgré les réticences masculines qui prétendent qu’une femme ne pourrait pas résister à la fatigue du vol. En France, bien que les premiers barmans aient été recrutés par Air Union en 1929, ce n’est qu’en 1946 qu’Air France recrute ses premières hôtesses de bord, sachant que la plupart des autres compagnies internationales avaient déjà embauché des hôtesses de l’air avant-guerre. Aujourd’hui les hôtesses représentent 64% du Personnel Navigant Commercial (PNC) Air France.

Concernant le personnel navigant technique, les candidates féminines ne sont autorisées à postuler que plus tard, alors qu’elles pouvaient exercer le métier de pilote dans les compagnies privées et d’affaires.
 En 1967, Air Inter embauche Jacqueline Budut (puis Camus) comme copilote de Vickers/Viscount.

1974 : Une première femme pilote à Air France

En 1974, des candidates peuvent se présenter à la sélection de pilote. Danielle Décuré, après avoir été commandant de bord dans une compagnie d’aviation d’affaires est la première femme pilote de la compagnie nationale.
Prévue initialement sur un stage de qualification Caravelle, vu son expérience passée, elle est finalement affectée à la Postale de Nuit sur Fokker 27. Compte tenu de ses compétences, elle devient la première CDB sur A300 puis B 747.

La première "Officier Mécanicien Navigant" sera Monique Mazouin qui est affectée sur Boeing 727 en 1983 après un long stage en division d’entretien DM.JE comme mécanicien sol puis contrôleur avion. Les femmes représentent désormais 6,7% du Personnel Navigant Technique (PNT).
Dans les années 70, les établissements scolaires deviennent mixtes, ainsi que les écoles techniques professionnelles, les grandes écoles, etc. Le concours d’admission à l’école des apprentis mécaniciens de Vilgénis est ouvert aux candidates féminines pour la rentrée scolaire 1979, mais seulement en externat.
 

1980 : des femmes mécaniciennes

Les 2 premières mécaniciennes, Brigitte Phénix et Nadine Fauchereau, (promotion 1979-1982) sont aussitôt affectées sur avion à la Division d’entretien avion d’Orly DM.JE, avec leurs camarades masculins.
Depuis, de nombreuses jeunes filles ont régulièrement intégré l’école des apprentis Air France, puis le CFA. Aujourd’hui l’effectif d’Air France Industrie comprend 8% de personnel féminin occupant des postes techniques à tous les niveaux, de mécaniciens à responsable d’activités.

A partir des années 1970 de nouveaux métiers s’ouvrent progressivement aux agents féminins (exploitation, chefs avions, chefs d’escale, commissariat, représentation, …), en plus des professions qui leur étaient déjà accessibles (juridique, informatique, gestion, personnel, communication, …).

Un premier équipage entièrement féminin

Le 8 février 1985, pour la première fois en Europe, l’équipage du vol Air Inter Orly-Nîmes en Dassault Mercure, est entièrement féminin (CDB Anne-Marie Peltier, pilote Brigitte Motte (puis Revellin-Falcoz,) officier mécanicien navigant Collette Viberet, ainsi que le PNC).
 

Première femme Commandant de Bord A380

N’oublions pas qu’une femme était aux commandes du premier vol commercial de l’A380 AF le 20 novembre 2009 : Patricia Haffner, première femme admise à présenter le concours de l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) ouverte enfin aux candidates en 1974.

Récemment, Catherine Maunoury était directrice du Musée de l’Air et de l’Espace en remplacement de Gérard Feldzer (CDB AF retraité). Précédemment, tous les directeurs étaient des généraux de l’Armée de l’Air ; et maintenant elle est Présidente-Directrice de l’Aéroclub de France, poste jamais occupé par une femme auparavant.
Embauchée à AF en 1978, en plus de son métier d’hôtesse de l’air, puis de chef de cabine, elle est aussi pilote de voltige aérienne, 10 fois championne de France, d’Europe et du monde à 2 reprises.

Bernard Pourchet

Pour aller plus loin...
-
Premier épisode : Les femmes pionnières de la conquête de l'air.
- A Maligny avec nos futures hôtessesTerre et ciel, n° 4, avril 1946, p. 3-4.
- 8 heures de présence 16 heures de travailTerre et ciel, n° 5, juillet 1946, p. 13-14.
- La femme et l’amour du travailTerre et ciel, n°15, août 1947, p. 10.
- Un nouvel uniformeFrance Aviation, n° 246, juillet 1975, p. 5.
- Madeleine raconte… - France Aviation, n° 276, avril 1978, p. 1-2.
- Il y a 40 ans les premières hôtesses à Air FranceIntrado, n° 65, juillet 1986, p. 22-23.
- Femmes, femmes, femmesConcorde, n° 270, 31 mars 2010, p. 5.
 

https://gallica.bnf.fr/html/sites/default/files/airfrance_0.png
  • Bernard Pourchet

    Bernard Pourchet est ingénieur. Il débute sa carrière à Sud Aviation Toulouse (prototype Concorde), il rejoint ensuite Air France où il sera responsables d’organismes (Entretien Avion, Commissariat Aérien, …) et Directeur de la Postale de nuit.
    Aujourd’hui à la retraite, il se consacre à l’aspect historique de sa passion ; il est vice-président de l’association Musée Air France, membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace et de l’Aéro-club de France.
    Il écrit des articles ou chroniques aéronautiques et participe à des projets de sauvegarde du patrimoine Aviation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.