Le Blog
Gallica
La Bibliothèque numérique
de la BnF et de ses partenaires

Ours et singe : visite d’un atelier d’imprimerie du 15e siècle

3
11 juin 2020

A travers une estampe scrutée à la loupe, Gallica vous emmène visiter un atelier d’imprimerie du 15e siècle. Trouverez-vous l’ours et le singe qui se cachent dans cette image ?

Impressio librorum, estampe, Jan Van Der Straet (1523-1605)

Dans la grande histoire du livre, une fascination particulière nous apparaît à la simple évocation des manuscrits médiévaux. Et à juste titre ! Ecriture gothique, enluminures, lettrines sont autant d'éléments qui forcent l'admiration. Mais la naissance de l'imprimerie à caractères mobiles tient une place singulière qui a accéléré l'entrée du livre dans les foyers plus modestes et a tracé le chemin vers nos technologies actuelles. Même si les premiers livres imprimés ne font que reproduire à l'identique les manuscrits médiévaux tant en typographie gothique qu'en mise en page, au fil des années, les imprimeurs vont créer le titre, la pagination, la table des matières ainsi que la ponctuation.

Découvrez à travers cette estampe, Impressio librorum, un authentique atelier d'imprimerie du 15e siècle. Des rencontres surprenantes vous y attendent !
 

Voir en plein écran

Quelques siècles plus tard, dans les Illusions perdues, Honoré de Balzac nous présente à son tour l’« ours » et le « singe » au détour d’un atelier d’imprimerie :

Ce Séchard était un ancien compagnon pressier, que dans leur argot typographique les ouvriers chargés d'assembler les lettres appellent un ours. Le mouvement de va-et-vient, qui ressemble assez à celui d'un ours en cage, par lequel les pressiers se portent de l'encrier à la presse et de la presse à l'encrier, leur a sans doute valu ce sobriquet. En revanche, les ours ont nommé les compositeurs des singes, à cause du continuel exercice qu'ils font pour attraper les lettres dans les cent cinquante-deux petites cases où elles sont contenues. »

Présentation du prototype permettant une présentation animée du document Gallica

Dans le cadre du projet européen The Rise of Literacy (La construction de l'Europe des savoirs), Gallica a bénéficié d’un co-financement pour la création d’un outil innovant de médiation des collections numérisées. Cet outil est actuellement en cours de test par les chargés de collection de la BnF. Permettant l’appropriation des collections numérisées de manière scientifique ou ludique, il sera prochainement enrichi en fonctionnalités, ouvert au public et accessible depuis Europeana et Gallica.

Commentaires

Soumis par elisabeth antoni le 13/07/2020

Historienne, passionnée par ces manuscrits ou tout autre illustration ancienne, je suis admirative de cette mise au point qui me semble un outil utile pour "guider", voire "forcer" les lecteur à "arrêter le temps" et regarder ce qui est important ....

Soumis par CARLIER Philippe le 14/07/2020

Félicitations à ceux qui ont mis en forme cet astucieux mode de découverte de cette estampe "Ours et Singe" d'une grande simplicité qui se démarque de tant de procédés de haute technologie qui ont plutôt tendance à vous lessiver le cerveau.

En règle générale, les sujets proposés sont généralement d'un grand intérêt culturel et j'espère que Gallica saura résister aux pressions démagogiques destinées à flatter exclusivement l’œil au détriment de la réflexion.

Bonne continuation à tous ceux qui animent cet espace (de saine liberté) !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.