La Radiovision est un dispositif lancé en 1955, qui associe une émission de radio scolaire à la projection de diapositives (accompagnées d’un livret). Oublié aujourd’hui, ce procédé a connu un grand succès jusqu’aux années 1980.

Les diapositives et livrets sont reçus par les établissements qui en font la demande quelques semaines avant la diffusion du programme radiophonique. L’image est en couleurs, de plus grande taille et de meilleure définition que l’image télévisée. Les peintures, les gravures, les manuscrits, les photographies anciennes y sont restitués avec un niveau de fidélité qui ne peut pas être atteint de façon équivalente par la télévision. Il est donc utilisé notamment en géographie, en histoire des arts et en sciences naturelles.

L’enseignant devait assurer manuellement la synchronisation entre l’image et le son, en déclenchant le passage à la diapositive suivante au signal sonore. Dans Gallica, les documents sont restitués sous la forme d’un montage vidéo.

1792, l'an 1 de la République

Cette radiovision nous fait revivre les moments-clés de la Révolution française grâce à la passion de M. Jean-Paul Bertaud, historien et professeur à l'université de Paris I. Il nous présente les protagonistes de la révolution et établit la chronologie des principaux évènements qui ont amené à la prise de la Bastille. Ce document met en lumière le rôle du roi et des paysans, mais aussi l’importance des femmes comme actrices du mouvement social.

Un village de montagne en été

La radiovision illustre la vie du village de Bonneval-sur-Arc en Savoie qui comprend 210 habitants. Elle met en avant l'intégration des différents métiers à la vie quotidienne, agriculture, boulangerie, fenaison. Elle présente aussi la station de ski qui permet aux habitants du village de pouvoir continuer à vivre sur place toute l'année.

Les instruments de percussion

Particulièrement adaptés à la musique, les radiovisions sont un moyen pour éveiller la curiosité des élèves. Les photos ou extraits musicaux sont l'occasion de poser des questions, puis d'y répondre. Présentés dans le contexte d'un orchestre symphonique, les extraits musicaux sont choisis pour mettre en avant l'instrument, tambours, cymbales, caisses claires, triangle ou autre instrument de percussion.

Le tigre et les félins tachetés

Cette émission commentée par un photographe animalier sensibilise les élèves aux modes de vie des félins tachetés, tigres panthères et guépards. Particulièrement chassés par les braconniers pour leur fourrure leur nombre avait considérablement baissé. En 1977, il n'en restait plus que 1800 dans le monde. Leur population a aujourd'hui sensiblement augmenté puisqu'on en dénombrait plus de 3900 habitant en milieu naturel en 2016.

Du village à la cité dortoir

Cette émission réalisée en 1970 par Roger Bélis était destinée aux élèves de cours moyen de l’école primaire. Elle retrace  l’histoire de la ville d’Achères située dans les Yvelines et proche de Saint-Germain-en-Laye. A l’aide des documents des Archives de France et du témoignage de quelques habitants, l’auteur illustre l’urbanisation de la ville qui compte aujourd’hui plus de 12000 habitants.

Au Japon

Réalisée en 1969, la radiovision "Au Japon" présente les différentes îles de l’archipel japonais, notamment l’île de Hondo où se trouve le mont Fujiyama, Hokkaido et  Nagoya. A l’aide d‘une dizaine de diapositives le commentateur Max Dériot  évoque les particularités géographiques et économiques du pays (perles de culture, riz, artisanat) qui en façonnent la géographie.

Riziculture, artisanat (peinture de lanterne,  lavement des tissu de soies dans les rivières) et industrie (construction de pétroliers, sidérurgie, automobile, trains à grande vitesse) sont ainsi évoqués  à travers le témoignage de quelques habitants.