La collection des monnaies françaises rassemble plus de 50 000 exemplaires en or, argent ou billon, un alliage de cuivre et d'argent. Ce fonds comprend les monnaies mérovingiennes (Ve-VIIIe siècles), carolingiennes (VIIIe-Xe siècles) et capétiennes (depuis Hugues Capet jusqu’à Louis XVI), ainsi que les monnaies modernes - postérieures à 1792- de la collection Claudius Côte, un grand collectionneur du XXe siècle.

Monnaies mérovingiennes

La collection des monnaies mérovingiennes rassemble environ 4000 monnaies d’or, d’argent et de bronze émises entre le Ve siècle et le début du règne de Pépin le Bref (751). Elle s’est constituée à partir du XIXe siècle à partir de grandes collections léguées ou acquises (Ponton d’Amécourt, Belfort…) et de découvertes archéologiques, notamment de quelques grands trésors essentiels dans la connaissance que nous avons du monnayage de cette période de l’histoire de France (trésor de Bais, de Nice-Cimiez…). Un catalogue de la collection a été établi à la fin du XIXe siècle par Maurice Prou, qui est encore à ce jour une référence, et dont le Catalogue Général et Gallica proposeront bientôt une mise à jour.

Monnaies carolingiennes

Les monnaies carolingiennes (près de 2000 numérisées) ont été émises du VIIIe au Xe siècle, depuis le règne de Pépin le Bref (roi des Francs de 751 à 768) jusqu’à Hugues Capet (roi des Francs en 987). On y trouve ainsi des monnaies émises sous Charlemagne (742-814), Louis le Pieux (778-840), Lothaire 1er (795-855) ou encore Charles le Chauve (823-877). Il s’agit principalement de monnaies d’argent émises dans une multitude d’ateliers du royaume carolingien. Le type de ces monnaies est assez fixe : croix, monogramme, temple, nom de l’atelier. Il existe cependant des raretés, ou des pièces exceptionnelles parmi ces monnaies, comme celle qui représente le buste de Charlemagne.

Monnaies royales françaises

Les monnaies royales, qui couvrent la période allant d’Hugues Capet (début de son règne en 987) à la mort de Louis XVI (1793), représentent un ensemble de près de 6000 pièces en or, argent ou billon. L’intégralité des monnaies d’or a été numérisée, ainsi qu’une grande partie des monnaies d’argent. Les types sont très variés : agneau, couronne, écu, croix… Le portrait du roi apparaît sur les pièces à partir de la fin du règne de Louis XII (vers 1514). On peut ainsi suivre l’histoire des rois de France à partir des portraits gravés sur les pièces de monnaie d’or et parfois d’argent. C’était une des rares représentations que les sujets avaient de leur souverain. Parmi les pièces les plus intéressantes, on trouve l’écu d’or de Saint Louis, le franc à cheval de Jean le Bon, les testons de Louis XII –la première pièce qui porte le portrait du roi de France- ou le double louis d’or au soleil de Louis XIV.

Monnaies françaises modernes

Les monnaies modernes sont frappées entre la Révolution française (1793) et la disparition du franc (2001). Seule la collection de Claudius Côte, un numismate et amateur d’art, a été numérisée, soit un ensemble de près de 1000 monnaies représentatif du monnayage des XIXe et XXe siècles. Cette collection a été léguée à la Bibliothèque nationale en 1962.