Mission phonographique en Tchécoslovaquie (1929)

Le Français Hubert Pernot est directeur depuis 1924 de l’Institut de Phonétique et Archives de la Parole, fondées par le linguiste Ferdinand Brunot, qui deviendront en 1927 le Musée de la Parole et du Geste.
Il a effectué une première mission de collecte sonore réalisée en Roumanie en 1928 et entreprend une deuxième mission en Tchécoslovaquie, en 1929. Il répond en cela à l’invitation du directeur de l’Institut de Phonétique de Prague, Josef Chlumský, et de l’Académie tchèque. Deux ingénieurs de la firme Pathé, avec 12 000 kilos de matériel, un musicologue et un photographe accompagnent Hubert Pernot.
S’inscrivant dans le contexte très particulier d’un pays en pleine construction de son identité nationale, cette mission revêt une importance particulière : cette mission intervient un an après la tenue à Prague du très important Premier Congrès International des Arts Populaires du 7 au 13 octobre, auquel avait déjà participé Hubert Pernot.
La collection rapportée se composait de plus de 400 faces, contenant des mélodies populaires, des chants saisonniers tchèques et slovaques, des danses populaires, des enregistrements d'instruments de musique traditionnels, les voix de personnalités célèbres, ou encore des enregistrements de chants et d'instruments par les meilleurs artistes du pays.
Les deux centaines de disques enregistrés dépassent donc ainsi largement le cadre du " folklore" en faisant une large place aux discours politiques, aux interprétations d’artistes tchèques reconnus ou encore à des pièces enregistrées pour les écoles.

 

Consulter la description complète de ce fonds d'archives sonores dans le catalogue BnF-Archives et Manuscrits.

(216 disques)