Carré de Malberg, Raymond. Confrontation de la théorie de la formation du droit par degrés avec les idées et les institutions...

Inspiré des travaux de Hans kelsen et d’Adolf Merkl, l’auteur confronte la théorie normativiste (Stufentheorie) aux dispositions de la Constitution française de 1875. Il en conclut qu’« à la théorie de la gradation des fonctions et des règles il convient de substituer ou, en tout cas, de superposer celle de la gradation des organes » qui ne découle ni de causes naturelles ni de causes purement logiques mais qui varie selon les époques et les Etats.

Carré de Malberg, Raymond. La loi, expression de la volonté générale : étude sur le concept de la loi dans la constitution de 1875

La loi, expression de la volonté générale, sous-titrée Étude sur le concept de loi dans la Constitution de 1875, analyse l’influence exercée par la définition révolutionnaire de la loi (au sens de l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme) sur le fonctionnement et la nature (monarchique ou républicaine) du régime décrit dans le texte de ces lois constitutionnelles.

Duguit, Léon. Manuel de droit constitutionnel : théorie générale de l'Etat, le droit et l'Etat - les libertés publiques, l'organisation politique de la France, 4e édition

Dans l’introduction de l’ouvrage, l’auteur expose sa doctrine fondant le droit sur l’interdépendance sociale, par opposition à une doctrine individualiste. Il présente ensuite les fonctions et organes de l’Etat, le principe de la séparation des pouvoirs, et  les différents régimes politiques. Sont ensuite étudiés l’ensemble des libertés publiques, puis l’organisation politique de la France de la IIIe République : fonctionnement du Parlement et procédure législative ; rôle du président de la République, du gouvernement et des ministres ; procédure de révision des lois constitutionnelles de 1875.

Hauriou, Maurice. Précis élémentaire de droit constitutionnel. 2e édition

Le Précis élémentaire de droit constitutionnel (2e éd.) publié à Paris en 1930  est l'oeuvre de Maurice Hauriou (1856-1929). Auteur de la "théorie de l'Institution", ce professeur de droit public y définit  l'Etat comme l'organisation politique d'une nation autour d'un gouvernement disposant de la puissance publique. Cet ouvrage de 340 pages est divisé en trois parties : Les principes constitutionnels (Livre 1), Les lois constitutionnelles (Livre 2) et enfin l'organisation constitutionnelle (Livre 3).