Brazza, Stanley et Livingstone, témoins et acteurs d’une concurrence entre les puissances européennes, sont aussi les représentants les plus connus de l’exploration des terres de l’Afrique. On trouve aussi un récit de Ward, formé à l’école de Stanley, et l’étonnant  voyage de René Caillé.

Exploration du Zambèse et de ses affluents et découverte des lacs Chiroua et Nyassa : 1858-1864

 Livingstone, David et Charles, traduit par Henriette Loreau, 1866.