Le Blog
Gallica
La Bibliothèque numérique
de la BnF et de ses partenaires

Jouets et étrennes des grands magasins

Bibliothèque Forney
0
7 décembre 2017

Pour bien préparer Noël, la bibliothèque Forney, partenaire de Gallica, vous propose de découvrir ses catalogues commerciaux consacrés aux jouets et étrennes des grands magasins.  Plongée nostalgique dans l’univers enfantin de la fin du XIXe au début du XXe siècle …
La bibliothèque Forney possède un large fonds de catalogues des grands magasins, actuellement en cours de numérisation. Mis en ligne au fur et à mesure sur le portail des bibliothèques spécialisées de la ville de Paris, les documents sont aussi répertoriés dans Gallica. Les 190 catalogues déjà disponibles sont une mise en bouche, la collection complète en comptant plus de 3500 jusqu’au milieu du XXe siècle.

Dans le corpus des catalogues de jouets et étrennes, à côté des grands magasins les plus connus (Bazar de l’Hôtel de Ville, Bon Marché, Galeries Lafayette, Grands Magasins du Louvre, Printemps, Samaritaine, Trois Quartiers), d’autres établissements sacrifient à la traditionnelle publication de Noël qui propose des cadeaux pour petits et grands, et voient leurs noms aux libellés surprenants ressortir ainsi de l’oubli (A la Place Clichy, A Pygmalion, A la maison dorée, A la Ménagère, Dufayel, Grands magasins de la paix, Maison du pauvre diable, Petit Saint Thomas, Pont-Neuf, …). Petite particularité de la collection, certains catalogues portent en couverture l’année à venir, et non l’année en cours : ainsi, un catalogue nommé "étrennes 1914" aura été diffusé pour Noël 1913, et ne reflètera pas encore les premiers mois de la Première Guerre Mondiale comme ce catalogue du Louvre 1913-1914.

Source primaire insolite et en prise directe sur son époque, le catalogue est par conséquent très intéressant pour saisir l’air du temps, comme nombre d’autres documents éphémères publicitaires (affiches, étiquettes, publicités), également présents à la bibliothèque Forney. Le lecteur pourra aussi y découvrir des éléments déclencheurs comme des madeleines de Proust, car on ne ressort pas indemne d’une plongée dans l’univers quotidien de ses aïeux, surtout quand on les imagine enfants…

Les catalogues reflètent un monde qui change à toute allure et découvre la vitesse : de 1900 à 1910, automobiles et avions investissent les couvertures des catalogues et viennent enrichir la panoplie des petits garçons… Les innovations sont vite adoptées. En 1924, Bécassine en compagnie d’un ours en peluche y écoute la T.S.F. équipée d’un casque audio. Les courants de mode vestimentaire se succèdent, même chez les poupées. L’écologie n’étant pas encore une préoccupation, on n’hésite pas à montrer fourrures ou safaris sur la couverture. La variété des produits reflète une société aux accents parfois patriotiques, colonialistes, ou patriarcaux : les jouets mettent en scène les futurs rôles assignés aux petits garçons et petites filles.
Au-delà de tous les messages datés, l’exceptionnelle qualité graphique de ces catalogues reste : beauté et innovations (comme l’apparition de la couleur) sont  dues à des illustrateurs publicitaires de talent. Certains comme René Vincent, avant et après la Première Guerre Mondiale, ont eu une production pléthorique. Avec leurs couleurs et leur joie de vivre, ces catalogues nous rappellent qu’à chaque époque, si tragique soit-elle, la vie des enfants doit rester une fête.

Les catalogues commerciaux sont, par nature, éphémères. Chaque année ou saison, avec ses nouvelles références ou ses prix modifiés, rend caduc le catalogue précédent, qui sera jeté après avoir été crayonné, annoté, maculé ou découpé. Ces documents, peu destinés au départ à être gardés, ont d’ailleurs parfois été imprimés sur du papier bon marché et fragile. Ce n’est que peu à peu que certains d’entre eux sont devenus des publications de prestige, incitant le client à les garder. Pour toutes ces raisons, leur survie en bon état est rare, ce qui les a rendus précieux. De plus en plus consultée par des lecteurs du monde entier et très fragile, la collection de la bibliothèque Forney  risquait de ne plus subsister bientôt qu’à l’état de bribes. Un important travail de sauvegarde des fascicules est en cours pour leur permettre d’atteindre sans dommages supplémentaires le jour de leur numérisation et en assurer pour l’avenir la consultation à distance sous forme d’images tout en préservant les originaux. Le travail de numérisation mobilise les collections de la bibliothèque Forney, qui seront indisponibles jusqu’en 2021. D’autres collections complémentaires des grands magasins existent à Paris dans les rayonnages de la Bibliothèque Nationale de France, de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, de la Bibliothèque des Arts Décoratifs et de la Bibliothèque du Musée Galliéra.

 
Isabelle Servajean
Responsable du service des catalogues d’art,
 Bibliothèque Forney

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.