Le Blog
Gallica
La Bibliothèque numérique
de la BnF et de ses partenaires

Cinq siècles de relations franco-polonaises

0
15 février 2018

Il y a cent ans, la Pologne retrouvait son indépendance après cent-vingt-trois ans d’effacement des cartes de l’Europe. L’ouverture de la bibliothèque numérique France-Pologne en cette année anniversaire s’inscrit dans la commémoration de cet événement.

Ce site bilingue (français-polonais) réunit une sélection d’un millier de documents variés : manuscrits, imprimés, journaux, estampes, cartes, photographies et enregistrements audiovisuels. Numérisés dans Gallica ou dans Polona, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de Pologne, mais aussi de quatre autres établissements partenaires : la BDIC - Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, le MNHI - Musée national de l'histoire de l'immigration, les Bibliothèques de Nancy et INA - Institut national de l'audiovisuel. Organisés en quatre grands ensembles thématiques : "Rois et souveraines", "Grandes heures", "Sciences et arts", "Littérature", ces documents sont contextualisés par des articles de spécialistes français et polonais.
Sur le plan chronologique, le site débute par l’élection d’Henri de Valois au trône de Pologne au XVIe siècle et s’arrête actuellement à la Seconde guerre mondiale. Cette limite est appelée à être repoussée au gré des développements futurs car le site continue à s’enrichir.


Henri de Valois [estampe]
 

Les premiers contacts entre la France et la Pologne remontent au Moyen Âge mais c’est l’élection d’Henri de Valois au trône de Pologne en 1573 qui marque un tournant dans les relations entre les deux pays. Les intérêts stratégiques vont par la suite aboutir à des mariages royaux : deux Françaises, Louise-Marie de Gonzague-Nevers et Marie Casimire d'Arquien, épouseront des rois polonais.
La Lorraine garde jusqu’aujourd’hui le souvenir reconnaissant de Stanislas Leszczynski, ce prince philosophe bienfaisant et bien-aimé qui a tant contribué à son embellissement...

Recueil des plans, élévations et coupes des châteaux et jardins que le roi de Pologne occupe en Lorraine par M. Heré

…et sa fille Marie Leszczynska deviendra reine de France par son mariage avec Louis XV :


Mariage de Louis XV, Roi de France et de Navarre avec Marie Leczinski, princesse de Pologne [estampe]
 

L’amitié entre les deux pays est scellée par le sang polonais pour la France de Napoléon et sur les fronts de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi par le soutien moral et matériel indéfectible que les Français ont apporté aux Polonais dans les périodes les plus sombres de leur histoire.


La mort du prince Joseph Poniatowski à la bataille de Leipsick [estampe]
 

Cette attraction et cette fascination mutuelles ont également marqué l’art et la science des deux pays. Les plus grands écrivains, artistes et scientifiques polonais ont travaillé en France, tandis que d’éminents artistes français, tel Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine, ont exercé leurs talents pour les grands seigneurs polonais.

Collection de costumes polonais, Dessinés d'après nature par Norblin et gravés par Debucourt

Suite à l’échec de l’insurrection de novembre 1830 contre la domination russe, de nombreux Polonais contraints à l’exil se sont installés en France. Cette « Grande émigration », nommée ainsi en raison de son rôle politique et culturel majeur, a marqué durablement l’histoire de la Pologne et de la France. Elle a noué des liens avec les milieux politiques et intellectuels français et a créé de multiples associations, écoles, imprimeries dont certaines, telle la Bibliothèque Polonaise de Paris, existent jusqu’aujourd’hui.

Vive la France ! Vive la Pologne ! [estampe]

Paris devient au XIXe siècle le lieu de prédilection des plus célèbres poètes polonais de l’époque et cela pour des séjours plus ou moins longs. Outre Adam Mickiewicz, Juliusz Słowacki, Zygmunt Krasiński, Cyprian Kamil Norwid (Les poètes polonais à Paris), et bien d’autres y ont vécu.


Cimetière Montmartre, cérémonie à la tombe du poète Slovacky [Agence Rol] 1922
 

Frédéric Chopin et bien d’autres musiciens polonais ont trouvé en France une terre d’accueil où ils ont pu déployer leurs talents :

La Polonaise ! Chant national, paroles de M. Guilbert Danelle, musique de Mr Antoine Orlowski

Marie Curie (Maria Skłodowska-Curie), femme exceptionnelle, en avance sur son temps, est la représentante la plus illustre des scientifiques polonais qui ont vécu et travaillé en France.


Mme Marie Curie (au centre), M. et Mme Harding et Ève Curie (à droite), Maison Blanche [Agence Rol] 1921
 

Mais le récit des relations polono-françaises ne s’inscrit pas uniquement dans « l’Histoire» avec un grand H. C’est aussi l’histoire des centaines de milliers de Polonais modestes et anonymes pour qui la France est devenue une seconde patrie pour des raisons politiques ou économiques, et le français leur langue d’adoption même si elle reste parfois teintée d’un petit accent slave... C’est aussi le sort de nombreux Français qui ont élu domicile au bord de la Vistule et adopté le mode de vie polonais.


Famille polonaise posant dans son magasin (1920-1930) par Kazimir Zgorecki © Musée national de l'histoire et des cultures de l'immigration, CNHI
 

Après 1945, la France devient une seconde patrie pour de nombreux anciens combattants polonais qui refusent le régime communiste de la Pologne populaire. De nombreuses institutions dissidentes s’y installent, telles que l’Institut Littéraire « Kultura » fondé par Jerzy Giedroyc.
Les Polonais sont depuis toujours francophiles tandis que les Français se passionnent pour les œuvres de Wajda, de Gombrowicz, le graphisme et le théâtre polonais. Tous ces liens diplomatiques, culturels et personnels ont laissé des traces dans les deux langues.
La bibliothèque numérique France-Pologne offre à tous, connaisseurs ou simple curieux, une plongée dans l’univers fascinant des relations polono-françaises.
 
Article écrit par Elisabeth Walle, avec la collaboration de Urszula Krol.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.