Au cours du XVIIIe siècle, à l'imitation de l'Académie française, sont nées des académies provinciales, à caractère surtout littéraire. Parallèlement apparaissent des sociétés savantes dans le domaine des sciences, de l'agriculture, de la médecine. Interdites à la Révolution, elles réapparaissent progressivement sous l'Empire, la plus célèbre fondation est peut-être celle d'une Académie celtique, devenue Société des Antiquaires de France. De nouvelles sociétés correspondant à des curiosités historiques et scientifiques et à une forme de sociabilité partiellement inspirée des modèles anglo-saxons naissent alors. Elles étaient organisées sur le modèle des quatre classes de l'Institut, agriculture, sciences, lettres et art.

Entre la Restauration et la fin du Second Empire sont nées une centaine de sociétés savantes à curiosités multiples. Guizot, ministre de l'Instruction publique de la Monarchie de Juillet souhaitant réconcilier l'ancienne société et la Révolution fonde les grandes institutions de mémoire, Comité des Travaux historiques et scientifiques, Commission des Monuments historiques, Société de l'Histoire de France etc. Pour réaliser l'inventaire des monuments, des archives, il invite les chercheurs à utiliser des méthodes communes et des vocabulaires descriptifs normalisés.Il favorisa la publication des résultats dans de grandes collections nationales comme la collection des documents inédits pour servir à l'Histoire de France. Parallèlement à ces entreprises de l'Etat, l'érudit normand Arcisse de Caumont instaurait un réseau d'archéologues dans toute la France et créait l'ancêtre de la Société française d'archéologie, qui existe encore.

Françoise Bercé, Inspecteur général du Patrimoine

Société des sciences, agriculture et arts de Lille

Publications disponibles de 1806 à 1928
voir la notice du CTHS  voir le site de la Société

Fondée en 1802 sous le titre de Société d'amateurs des sciences et des arts de la ville de Lille, et autorisée le 11 février 1803, la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille a pris, en 1825, la dénomination qu'elle porte actuellement.

Commission historique du département du Nord

Publications disponibles de 1843 à 1909
voir la notice du CTHS  voir le site de la Commission

La Commission historique du département du Nord a été créée par arrêté préfectoral en date du 14 novembre 1839. Elle publie un Bulletin. (Lasteyrie II, p.413)

Société d'études de la province de Cambrai (Lille)

Publications disponibles de 1904 à 1913

Cette Société a été fondée en 1899, ses statuts ont été approuvés par arrêté préfectoral du 29 avril de la même année. Elle a publié, de juillet 1899 à juin 1900, le premier volume d'un Bulletin. La Société a entrepris en 1903, de faire paraître parallèlement à son Bulletin, une collection de Mémoires. (Lasteyrie V)

Société de géographie de Lille

Publications disponibles de 1886 à 1938

La Société de géographie de Lille a été fondée en 1882, ses statuts ont été approuvés par arrêté préfectoral du 16 février de la même année ; elle a été reconnue d'utilité publique par décret du 2 décembre 1895. (Lasteyrie V)

Société géologique du Nord (Lille)

Publications disponibles de 1870 à 1938

Société archéologique de l'arrondissement d'Avesnes

Publications disponibles de 1864 à 1935

La Société archéologique de l'arrondissement d'Avesnes parait s'être formée vers 1830, mais ses statuts ne furent approuvés que le 20 novembre 1851. Elle publie, depuis 1864, des Mémoires. (Lasteyrie II, p.369)

Société d'émulation de Cambrai

Publications disponibles de 1808 à 1941
voir la notice du CTHS  voir le site de la Société

La Société d'émulation de Cambrai s'est constituée le 16 octobre 1804. Jusqu'en 1851, elle comprenait une section d'agriculture qui s'en détacha alors pour former une compagnie indépendante sous le nom de Comice agricole.

Société d'agriculture, sciences et arts de Douai

Publications disponibles de 1826 à 1925
voir la notice du CTHS

Cette Société a été fondée par l'autorité départementale le 27 avril 1799 en exécution d'une circulaire ministérielle du 22 avril 1798. Elle ne fit que végéter jusqu'au 22 mars 1805, époque à laquelle elle s'adjoignit la Société libre d'amateurs des sciences et arts, constituée à Douai depuis le 12 février 1800.

Société photographique du Nord

Publications disponibles de 1891 à 1914

Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, lettres et arts

Publications disponibles de 1853 à 1935
voir la notice du CTHS voir le site de la Société voir la page Facebook de la Société

La Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, fondée le 16 février 1851, a été reconnue le 13 février 1883 comme établissement d'utilité publique. 

Comité flamand de France (Dunkerque)

Publications disponibles de 1853 à 1924
voir la notice du CTHS voir le site de la Société

Fondé le 10 avril 1853, le Comité flamand de Francs a été autorisé par arrêté ministériel du 24 août de la même année. Il édite des Annales. Autrefois il publiait aussi un Bulletin qui a cessé de paraître en 1878. (Lasteyrie II, p.397)

Union Faulconnier, société historique de Dunkerque

Publications disponibles de 1898 à 1936

Cette Société, placée sous le patronage de l'annaliste dunkerquois Faulconnier, a été fondée en 1895 à la suite de l'exposition organisée à Dunkerque en 1894 à l'occasion du deuxième centenaire de Jean Bart Elle a entrepris en 1898 la publication d'un Bulletin. (Lasteyrie V, p.631)

Société d'émulation de Roubaix

Publications disponibles de 1868 à 1911
voir la notice du CTHS voir le site de la Société

La Société d'émulation de Roubaix a été fondée le 19 novembre 1868 ; elle a été approuvée par arrêté préfectoral du 24 mars 1869. (Lasteyrie II, p.430)

Société d'agriculture, sciences et arts de Valenciennes

Publications disponibles de 1833 à 1899
voir la notice du CTHS

La Société d'agriculture, des sciences et des arts de l'arrondissement de Valenciennes, fondée en 1831, approuvée le 7 décembre 1839, a été reconnue comme établissement d'utilité publique le 12 juin 1851.