Le Tour de France de Gallica, étape 15 : le Puy-en-Velay

0
Publié par Agnès Sandras le 17 juillet 2017 dans Collections

Pour profiter pleinement du jour de repos au Puy-en-Velay, Gallica vous a préparé un nouveau billet de blog dont vous êtes le héros. Que vous ayez de bonnes jambes ou que vous ayez décidé de paresser, suivez le guide !

Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France,
Auvergne, Nodier, Taylor, de Cailleux.

Été 1909. Il y a quelques jours, vous avez visité Périgueux et ses environs grâce au train et au vélocipède. Cela vous a tellement plu que vous avez décidé de ne pas revenir directement à Paris et de découvrir le Puy ! Une très belle affiche des chemins de fer P.L.M. vantant cette ville a excité votre curiosité. Vous vous souvenez en effet du carreau qu’il faut "entendre babiller sur les genoux des dentelières" selon Jules Vallès (L’Enfant, 1879). Une description dithyrambique trouvée dans Le Tour de France - guide du touriste achève de vous convaincre et vous incite à  parcourir la ville ancienne et la ville moderne. Vous avez appris à l’école que "Puy" signifie "pic" et qu’il faut de bonnes jambes pour découvrir cette localité. Vous avez également rêvé devant des illustrations et des photographies et savez déjà que vous voulez gravir le grand escalier de Notre-Dame du Puy et les 249 marches du rocher Saint-Michel, un dyke volcanique rouge. Vous escomptez bien également monter sur la tête de Notre-Dame de France, faite de 213 canons pris à Sébastopol,  et apercevoir le mont Gerbier-de-Joncs, si le temps le permet.

 

À la gare du Puy-en-Velay, vous n’hésitez pas une seconde ! Grâce au Guide du voyageur en France, vous avez préparé les 10 centimes nécessaires pour prendre le tram électrique jusqu’à la place du  Breuil. Après avoir admiré le point de vue sur la vielle ville depuis la ville basse, vous décidez de visiter la "salle des dentelles" du musée Crozatier. Vous flânez ensuite dans les rues tortueuses et pentues de la ville où les dentelières travaillent à la lumière du jour et songez avec amusement à la description des Vellaves donnée par Onésime Reclus dans La France à vol d’oiseau. Vous vous émerveillez devant l’escalier de 102 marches qui permet d’aboutir à  la nef de la cathédrale (Notre-Dame du Puy). Puis vous prenez la direction du faubourg de l’Aiguilhe afin de découvrir l’église Saint-Michel. Encore un escalier ! Paresserez-vous demain et irez-vous contempler les orgues et le château d’Espaly en empruntant le tram électrique ? Ou enfourcherez-vous votre vélocipède ? Vous aimeriez en effet découvrir le mont Mézenc, ou bien pédaler jusqu’à Valence. En effet, votre magazine désormais favori, le Véloce Sport,  a décrit avec précision un trajet de 101 kilomètres entre Le Puy et Valence. Le Tableau comparatif des principales montagnes et des principaux cours d'eau du département de la Haute-Loire vous laisse toutefois penser que les dénivelées vont être importantes… Vous optez donc pour une visite d’Espaly le matin, suivie d’une visite de l’église Saint-Laurent du Puy, dans laquelle vous désirez contempler le tombeau qui contient les entrailles de Du Guesclin, ce chevalier dont aviez lu avec délices la biographie dans votre jeunesse.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.