Informations détaillées

Titre : 
Evangelia, pars II.
Date d'édition : 
0781-0800
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Format : 
Angleterre. - Ms. incomplet et endommagé, dont le début se trouve dans le ms. Latin 281. - Écriture onciale de la fin du VIIIe siècle (cf. Traube, Uncialis, n° 175 ; Lowe, CLA, n° 526) ; le f. 1 est en écriture capitale mêlée d’onciale. - Une initiale peinte (f. 1r), dessinée à l’encre et entourée d’un double filet de points rouges, à six compartiments, décorée par des figures animales colorées en orange et vert (cf. Zimmermann, Vorkarol. Min., 289 ; Köhler, Schule von Tours, I, 332 ; Avril-Stirnemann n° 7). Chiffres romains en rouge. - Parchemin. - 49 ff., précédés par une garde en parchemin et trois gardes en papier et suivis par quatre gardes en papier et une garde en parchemin. - 347 x 260 mm (justif. 263 x 197). - Sept cahiers : f. 1 isolé ; f. 2-10, quinion manquant du dernier feuillet, suivi par une lacune de plusieurs cahiers ; f. 11-15, un ternion manquant d’un feuillet entre les f. 14 et 15 ; f. 16-17, un bifeuillet ; f. 18-27, 28-37, 38-47, trois quinions ; f. 48-49, deux feuillets isolés. - Réglure à la pointe sèche, peu visible mais vraisemblablement réalisée sur plusieurs bifeuillets à la fois disposés poil contre chair, sur le côté poil du bifeuillet supérieur (Muzerelle 2-2:J/0/0/J). - Reliure du XVIIe s. en veau brun sur ais de carton, décorée par un double filet sur les plats supérieur et inférieur ; dos à six doubles nerfs decoré par des fers dorés, avec titre au dos en lettres dorées : « Evang. can. lat. antiq. ». - Aux f. 2r et 48v, estampille de la « Bibliotheca Regia » identique au modèle Josserand-Bruno n° 1 (XVIIe-XVIIIe siècle)
Description : 
IohannesF. 1r Explicit de l’évangile de saint Jean.F. 1v blanc.F. 2r-49v : Evangelium Iohannis. En particulier : f. 2-10v : Io 1,1-4,6 ; lacune ; f. 11-14v : Io 8,57-10,9 ; lacune ; f. 15-49v : Io 10,21-21,25 (texte mutilé à la fin du dernier verset). Ms. B de Wordsworth et White.
Description : 
Il s'agit de la deuxième partie des Évangiles, dont la première est le ms. Latin 281. Ces évangiles pourraient être identifiés avec l'item 66 de l'inventaire des manuscrits ayant appartenu à l'abbaye de Fécamp, rédigé vers la fin du XIIe siècle et conservé dans le ms. Latin 1928, f. 180r. Au f. 1v, ex libris du XV e s. de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Fécamp : « Iste liber est de ecclesia Sancte Trinitatis Fiscannensis ».Le ms. a appartenu à la bibliothèque de Jean Bigot (1588-1645) (n° 5). À la mort de Jean Bigot, ces sont les heritiers qui reprennent la garde de sa bibliothèque : d'abord le fils Émeric Bigot (1626-1689), ensuite Robert Bigot (m. 1692). Finalement, elle fut vendue par des libraires parisiens (Boudot, Osmont, Gabriel Martin) en 1706 ; ce fut le bibliothécaire du roi, l'abbé de Louvois, qui se chargea d'acquérir la presque totalité de cette collection. Le manuscrit entra ainsi dans la Bibliothèque royale, sous la cote « Regius 3706(3) » (cf. première garde supérieure).
Description : 
Lieu de copie : Angleterre
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b9065974x
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 298
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc608043
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
12/11/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés