Informations détaillées

Titre : 
Martinus Hiberniensis, Miscellanea lexicographia graeco-latina (1-4, 276-319); Pseudo-Cyrillus,Glossarium græco-latinum (5-276).
Auteur : 
Martinus Hiberniensis. Auteur du texte
Auteur : 
Pseudo-Cyrillus. Auteur du texte
Date d'édition : 
850-875
Contributeur : 
Martin Scot. Copiste
Contributeur : 
Martin d'Irlande. Copiste
Contributeur : 
Hartgarius. Copiste
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Langue : 
grec
Format : 
Minuscule caroline. Copié par 5 mains différentes, dont celles de l'écolâtreMartin Scot, dit Martin d'Irlande et du diacre Hartgarius. - Parchemin. - I + 318 + I ff. - 290 x 235 mm. - Demi-reliure veau brun, plats de carton, XVIIIe s
Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCarol
Description : 
Ce recueil est constitué de deux parties, indépendantes à l'origine: la première (1-4, 276-319), qui renferme les mélanges lexicographiques rassemblés par Martin d'Irlande, est datée de 869, date de la pièce de vers mentionnant le repos de l'âme de l'impératrice Ermentrude, morte en 869 (f. 297v), et 875, date du décès de Martin d'Irlande; la seconde partie (5-276), qui renferme le glossaire du Pseudo-Cyrille, est quant à elle datée entre 858 et 871, époque de l'épiscopat d'Hincmar le Jeune à qui le copiste Hartgarius adresse la dédicace en notes tironiennes au f. 275v.1. 2r Poème moral : Labitur seu nimium…2. 2v Extraitd'une homélie attribuée à Jean Chrysostome3. 3r Lettre dédicatoire à l'abbé de St. M: Dillectissimo abbatis S. M. fidissimus amicus in Christo laude: lectis epistolae… (éd. Du Cange, I, 1840, 27)4. 4r Extraits de mots grecs tirés de Macrobius (éd. Miller, p. 13-14)5. 4v Alphabet grec et latin (fac-sim. dans Ravaisson, p. 234)6. 5r - 255r Glossaire greco-latin dit du Pseudo-Cyrille (éd. extraits de Miller, p. 25-112 ; éd. Goetz, Corp. gl. lat. (= CGL), 2, p. 215-483) ; d'autres témoins manuscrits (ex. Harley 5792, etc.)7. 255v-274r Idiomata generum : Lexique de mots grecs et latins de sens identique mais de genres différents (Miller, p. 112-118 ; éd. CGL, 2, 487-506)8. 275v Souscription en vers en notes tironiennes adressée à H, éd. Chatelain É., Introduction…, 1900, p. 139-141 (à Hincmar (évêque de Laon, neuveu d'Hincmar de Reims — on rappelle la lettre que ce dernier écrit à son oncle : dans PL, et éd. Sirmond II, Hincmari opera, p. 547; autre éd.?) d'après Traube, O Roma nobilis, p. 66) : Graecarum glossas Domino donate peregi[t] ….* le -t est exponctué (?) on peut traduire : le seigneur m'en ayant accordé la faveur, j'ai mené à terme des glosses grecques, frère prêt à te servire H… (cf. Traube, MGH, Poet. lat. aevi Carol. III, p. 6869. 276r-287v Mots grecs tirés de Priscien avec équiv. latin ; Miller, p. 118-175.276r-287v Collection de gloses sur le Grec de Priscien (éd. Miller, p. 118-174) : Miller 276r p. 118 Incipiunt graeca Praesciani de [X]VIII partibus et constructione. ΒΟΑΩ \uerbum/ inde ΒΟΩ id est uoco, sono …276vb p. 121 Incipiunt de secundo libro, id est de littera …277rb p. 124 Tertius liber. De comparatiuo …277ra p. 124 Quartus. De nominatiuo …277ra p. 125 Quintus de genere …279ra p. 132 Sextus. De nominatiuo et genitiuo. ΑΛΛΟΤΗΤΑ …279vb p. 136 Septimus. De obliquis …280va p. 139 Octauus. De uerbo …282ra p. 148 Nonus. De generalibus regulis uerbi …282rb p. 150 Decimus. De pareterito perfecto…282va p. 151 Undecimus. De participio …283rb p. 154 Duodecimus. De pronomine …283va p. 156 Tertiusdecimus. De casibus pronominum …284va p. 159 Quartusdecimus. De prarpositione …285vb p. 165 Quintus decimus. De aduerbio …286ra p. 166 Sextusdecimus. de coniunctione …286rb p. 167 Septimusdecimus. De constructione …287vb p. 174 Octauus decimus. De constructione … Finiunt. 14. 288-294v Graeca collecta 288-293 De Membris hominum (Dionisotti, 1998, p. 50 ; éd. Miller, p. 175-180) ; la source remonte au glossaire dit du Pseudo-Philoxenus 289v Ex peplo Teophrasti : (Dionisotti, 1998, p. 51 ; Miller, p. 181) ; cf. J.J. O’Meara et L. Bieler (éd.) The Mind of Eriugena, Dublin, 1973, p. 3 290v-291r Greca collecta (Dionisotti, 1998, p. 51 ; Miller, p. 181-185) tirés des Categoria Decem du Ps-Augustin (Jeauneau, p. 31-32 ; Marenbon, 1981, appendix 3) 291r-293r Item greca utilia : (Dionisotti, 1998, p. 51 ; Miller, p. 186-191). 293r-v Interpretationes viiii Musarum et quorundam grecorum nominum (Dionisotti, 1998, p. 52 ; Millers, p. 191-192) ; en partie tirées de Fulgence ; utilisé par Rémi, dans son commentaire à Mart. Cap. 293v-294r Item alia greca : Dionisotti, 1998, p. 52 ; Miller, p. 192-193 ; Contreni, p. 65 (il existe d’autres témoins de ces graeca collecta) ; Bonnet, 2005 : à propos des fol. 293v-294r et 298 (en relation avec Bern 83 (copié à Reims IXe s.) et Trier, SB HS 2500 (Reims ou Laon, IXe s.) 294v Greca ad versus (Miller, p. 193-194 ; Traube, p. 696 ; Dionisotti, 1998, p. 52-53)10. 294v-296v Greca que sunt in versibus Iohannis Scotti : Glossaire de mots grecs utilisé par Jean Scot et poèmes grecs de ce dernier. cf. Kenney § 397. Bonnet, 2004, Jeauneau 1979b, p. 32 ; Dionisotti, 1998, p. 53 ; Miller, p. 194-198 , Traube, p. 540-542, 545 ; 11. 297r-298r Vers grecs extraits principalement des œuvres de Jean Scot (Dionisotti, 1998, p. 53 ; Traube, 531 sqq.)12. 298r-v Notes sur quelques mots grecs et prières (298v)13. 300r-306r Declinationes grecorum. Paradigmes grecs (Dionisotti, 1998, p. 553 ; extraits dans Miller, p. 206-209, seulement les bizarreries orthographiques)14. 306r-309r Item glosarium. Glossaire greco-latin (Dionisotti, 1998, p. 53-54 ; Miller, p. 206-209)15 309-318 Autres graeca collecta 309r-310v Notes sur l’alphabet grec (Dionisotti, 1998, p. 54 ; Miller, p. 24 et 210-212) 311r Articuli grecorum hi sunt (Dionisotti, 1998, p. 54, inédit) 318v Un passage de l’évangile de Jean (4, 9-12) en grec translittéré (voir H. D’arbois de Jubainville, « Un fragment grec transcrit en lettres latines », Revue Celtique 26 (1905), p. 384-387 ; Jeauneau, p. 29).Les Graeca Presciani font partie d’un vaste recueil de varia grecs constitués principalement de glossaires. Ce recueil de gloses sur Priscien entretient des relations avec C L et W qui tous puisent à un livre de grec compilé dans l’entourage de Jean Scot, voire par lui-même (sigle α).— Voir la description précise du contenu chez Dionisotti, 1988, p. 45-54 et l’étude codicologique donnée par Muzerelle, 2003, p. 333 sqq. ; voir aussi Miller, 1880, p. 194-200 ; F. Ravaisson, dans Catalogue général des mss. des bibl. publiques des dép. I, Paris, 1849, p. 234 sqq. — On trouvera la bibliographie ancienne chez Kenney, 1966, p. 589-590 (et les références indiquées ci-dessus) à laquelle il faut ajouter récemment Bonnet, 2005, p. 263-278, à propos des f. 293v-294r et 298 dont deux autres copies sont connues (Bern, SB, 83, Reims, s. IX et Trier, SB, HS 2500, Reims ou Laon, s. IX).
Description : 
Ce manuscrit a été copié pour la bibliothèque de l'école de la cathédrale Notre-Dame-de-Laon . Il a ensuite appartenu à Bernard et Adelelme, deux maîtres qui se succédèrent à la tête de l’école de Laon après la mort de Martin Scot en 875. Bernard fut doyen du chapitre de Laon et mourut en 903; Adelelme, son successeur, devint évêque de Laon à la mort de Raoul Ier, de 921 à 930. Ces deux personnages ont donné leurs manuscrits à la cathédrale Notre-Dame de Laon. Sur le f. 2v figure l'ex-dono de ces deux personnages: « Istum librum dederunt Bernardus et Adelelmus Deo et sanctæ Mariæ Laudunensis ecclesiæ. Si quis abstulerit, offensionem Dei et sanctæ Mariæ incurrat. »Aux ff. 2v-3 sont inscrites les anciennes cotes de la bibliothèque de la cathédrale: aaa (XVe siècle), XVI n (XVIIe siècle) et 391 (XVIIIe siècle). Cette dernière cote a été attribuée lors de la rédaction du catalogue des manuscrits de la cathédrale de Laon par Dom Gédéon Bugniâtre (BnF, Picardie 265 ff. 99-113v). Ce manuscrit est passé à l'époque moderne par la bibliothèque de Saint-Germain-des-Prés, où le virent et s'en servirent Charles Labbe et Ducange. Il retourna ensuite à Laon, puisque Montfaucon, dans sa Paléographie grecque, en 1708, en parle comme de l'un des volumes précieux que possédait le chapitre de cette ville.Dans sa Bibliotheca bibliothecarum manuscriptorum, en 1738, Bernard de Montfaucon le mentionne à la suite des manuscrits de la bibliothèque de Saint-Germain, mais avec un autre manuscrit qui en avait disparu, sous le titre, Communes aliarum bibliothecarum codices, et en ces termes : « Glossarium græcum seu græco-latinum, in bibliotheca cathedralis Laudunensis, cujus specimen dedimus in Palæographia græca, pag. 248. » Ducange confond ce glossaire avec celui qu'on attribue à Philoxène, et qui a été publié pour la première fois par Henri Étienne, d'après un manuscrit de Saint-Germain-des-Prés, et réimprimé par Vulcanius et Charles Labbe. Il en diffère cependant, et Charles Labbe en a tiré des corrections et additions au glossaire de Philoxène, ainsi que quelques vers d'un copiste, nommé Martin, et de Scot Érigène. Ducange, dans la préface de son Glossaire de la latinité au moyen âge, a donné de plus la dédicace. Montfaucon (Palæographia græca, pag. 248) a reproduit cette dédicace, publié en outre, avec quelques fautes, des vers sur les péchés capitaux, qui la suivent, et donné un spécimen, fautif aussi, de la première page du Glossaire.
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b84921401
Source : 
Ville de Laon, Bibliothèque Suzanne Martinet, ms. 444
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc947012
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
02/10/2012


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés