Detailed information

Title : 
Officium et Vita sanctae Clotildis .
Publication date : 
1325-1350
Contributor : 
Jeanne de Bourgogne
Contributor : 
Charles X (roi de France ; 1757-1836). Ancien possesseur
Type : 
manuscript
Language : 
latin
Format : 
Paris. - Écriture gothique. - Décoration :. - Une unique peinture (80 x 75 mm) orne le texte au début du volume, représentant un évènement miraculeux relatif au baptême de Clovis : saint Remi se trouvant dépourvu de l’huile nécessaire à l’onction du roi, le Saint-Esprit lui apporte dans une ampoule les saintes huiles qui furent par la suite utilisées pour le sacre des rois de France. À droite deux femmes assistent à la scène, l’une et l’autre couronnées, vêtues d’une robe aux armes de Bourgogne et couvertes d’un manteau aux armes de France. L’une, debout et nimbée, est sainte Clotilde. François Avril a identifiée la seconde, agenouillée et sans nimbe, à. - Jeanne de Bourgogne. - , première femme du roi. - Philippe VI. - , morte en 1348 : cf. - La Librairie de Charles V. - , 1968, p. 71, cat. 135. - Décoration secondaire :. - Office de sainte Clotilde : Lettre ornée (1 portée et 1 ligne de texte), à prolongement de baguette avec rinceaux de vignettes au début du texte (f. 1). – Initiale filigranée (1 portée et 1 ligne de texte) au début des répons. – Initiale filigranée (2 lignes) au début des lectionum. - Vie de sainte Clotilde : Initiale filigranée (4 lignes) au début du texte (f. 24). – Initiales filigranées (2 lignes) au début des différents paragraphes. – Pieds de mouche filigranés introduisant les rubriques. - Parchemin. - 44 f. précédés et suivis de deux gardes de papier moderne. Contregardes en papier reliure. - 375 x 270 mm (just. 260 x 175 mm). - Cahiers :18 (ff. 1-8) ; 29 (5+4) (ff. 9-17 ; feuillet manquant après le f. 15 ?) ; 36 (ff.18-23, traces d’onglet) ; 48 (ff. 24-31) ; 58 (ff.32-39) ; 65 (ff. 40-44).2 Traces d’onglet entre les ff. 23 et 24. – Réclames. – 2 colonnes de 21 lignes. – Parties notées : notation carrée sur 4 lignes rouges. – F. 23r, col. 2 et f. 23v blancs: fin de l'Office et début de la Vie.Incipit, titres des chapitres, indications des psaumes, lectiones, hymnes, répons, antiennes etc. rubriqués. - Réglure à l’encre. - Reliure de veau raciné avec au dos le chiffre de Charles X. Titre au dos : « OFFIC. ET VITA S. CLOTILD. ». - Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, avant 1725), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type A, fig. 1
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description : 
Appartient à l'ensemble documentaire : RegiaCharlesV
Description : 
F. 1-23v. [Officium sancte Clotildis]. La vie de la reine de France (déc. le 3 juin 545), célèbre surtout pour son rôle dans la conversion de Clovis et des Francs, fit l’objet de plusieurs rédactions en latin dont celle de Grégoire de Tours (Histoire des Francs, II, éd. Omont, Collon et Poupardin, 1913, d’après le ms. latin 17555). Une Vita plus tardive fut composée au cours du Xe siècle par Adson, moine de Moutier-en-Der : cf. Adsonis Dervensis opera hagiographica, cura et studio Monique Goullet, Turnhout, 2003. Le manuscrit contient l’Office célébré en l’honneur de la reine (f. 1-23v), suivi de la Vita sanctae Clotildis, version tardive éditée dans les Acta sanctorum (juin, I, col. 298). F. 1-19v. [Office]. « In natali sancte Clotildis, regine Francorum, quod feriatur .III.o nonas junii. Super psalmo. Antiphona (rubr.) ». « Regia progenies reginaque sancta Clotildis Francorum regni primordia sanctificavit .I.a …-… O crisma supernum haustum de fonte virum redolensque cada verte satis intitulant felix regina beata ».F. 19v-23v. [Messe]. « … Ad missam introitus (rubr.) ». « Gaudeamus etc. ». « Ps (rubr.) ». « Eructavit. Kyrie eleyson …-… Grata Deo regis ». « Or. (rubr.) ». « Deus qui beate Clotildis et cetera ». « Ut supra (rubr.) ». F. 24-44v. [Vita sanctae Clotildis]. « Incipit vita sancte Clotildis regine Francorum (rubr.) ». « Beata et venerabilis regina Clotildis, que quanta secundum carnem nobilitate quibusque parentibus nata fuit …-… que cum magno psallentio Parisius deportata, in sacrario basilice Sancti Petri ad latus Clodovei (i : exponctué) regis, viri sui, sepulta est a filiis suis Childeberto et Clothario regibus atque humata. Ibi et beatissima Genovefa sepulta est ».
Description : 
Le manuscrit a appartenu au roi Charles V. Il est répertorié dans les inventaires de laLibrairie du Louvre établis entre 1380 et 1424 : 1° inv. de 1380 [inv. A] : « Un livre plat, couvert de soie, ou est le Service de sainte Crotilde, noté » (BnF, ms. Français 2700, f. 24v, art. 538) ; autre texte du même inventaire [inv. B] : même description (BnF, ms. Baluze 397, f. 12, art. 553) 2° inv. de 1411 [inv. D] : « Item un livre plat, couvert de soye, ou est le Service saincte Clotilde, noté, escript en latin, de grosse lectre de forme, a deux coulombes et grant volume, commençant ou .II.e fueillet : morem dilexit, et ou derrenier : -bus sancta Dei, a deux fermoirs esmaillez » (BnF, ms. Français 2700, f. 85, art. 411) 3° inv. de 1413 [inv. E] : même description (BnF, ms. Français 9430, f. 32, art. 447) 4° inv. de 1424 [inv. F] : « Item un livre plat, couvert de soye, ou est le Service sainte Clothilde, noté, escript en latin, de grosse lettre de forme, a .II. coulombes et grant volume, comanceant ou .II.e fo. : morem dilexit, et ou derrenier : -bus stant Dei , a deux fermouers esmaillez : IX s. p. (Bibl. mazarine, ms. 2030, f. 56, art. 426). L’incipit du 2e feuillet figure au début du f. 2 du volume : « [aures cujus in a]morem direxit [gracia regem…] ». Le dernier feuillet (f. 44) commence par les mots : « [qui]bus sancta Dei [famula…] ». Au moment de la dispersion de la librairie en 1429 (Delisle 1907, t. I, p.138-139), le volume passa vraisemblablement en Angleterre, où il fut racheté par Charles d’Orléans. Le manuscrit figure, en effet, sur la liste des ouvrages que le duc rapporta à son retour d’exil : « Ung autre livre contenant l’Office de sainte Clothildis, couvert de soie verte et rouge, noté » (Arch. nat., KK 500, n° 7, f. 3v [inv. ap. 1440] ; cité par Ouy, La librairie des frères captifs…, p. 46, n° 66). À la mort de Charles d’Orléans, ses livres restèrent à Blois sous la garde de la Chambre des comptes dont l’ex-libris figure au recto du f. 44v : « de camera compotorum Bles[ensi] ». En novembre 1501, Louis XII reprit les manuscrits de ses parents (Baurmeister – Laffitte1992, p. 23-31). Le volume est répertorié dans les catalogues de la Bibliothèque royale : 1° inv. de Blois (1544), n° 1233 ; 2° inventaire de Nicolas Rigault (1622), n° 581 ; inventaire de Pierre et Jacques Dupuy (1645), n° 354 ; inventaire de Nicolas Clément (1682), n° 3883. Anciennes cotes inscrites au f. 1 : [Rigault II] « cinq cents quatre vingts un » ; [Dupuy II] « 354 »; [Regius] « 3883 ». Cote inscrite sur la contregarde du plat supérieur : « XII – 194 », correspondant à la place qu’occupait le manuscrit lors de l’exposition des manuscrits les plus précieux de la BnF. dans la grande galerie à la fin du XIXe siècle (av. 1881) dans l’armoire XI, art. 194 (cf. Bibliothèque nationale, Département des manuscrits, Notice des objets exposés, Paris, 1881, p. 35, n° 194). Inventaire 1544 : « Ung autre livre de plain chant, en parchemyn, couvert de cuir tanné, commançant : In natali sancte Clotildis » (Omont, I, p. 214, n° 1233). Inventaire 1622 : « Officium et vita sanctae Clotildis reginae ».
Description : 
Lieu de copie : Paris
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b84472943
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 917
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc78532x
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used