Detailed information

Title : 
Kalīla va Dimna. Traduction persane d' d’Abū l-Ma‛ālī Naṣr-ullāh Munšī.
Author : 
d’Abū l-Ma‛ālī Naṣr-ullāh Munšī. Traducteur
Publication date : 
13920810
Contributor : 
Ḥāfiż Ibrāhīm. Copiste
Type : 
manuscript
Language : 
persan
Format : 
Copie achevée (f. 217v) le 20 Ramazān 794H. par. - Ḥāfiż Ibrāhīm. - pour (cf. la rosace du f. 2) la bibliothèque (. - hizānat al-kutub. - ) du Šāh Mu‛izz al-Dīn Šāh Valad [=le prince ğalā’iride Valad b. ‛Alī b. Uvays, qui ne règna que de 813H./1410 à 814H./1411] ; le f. 3 a été refait au XVIème siècle pour remplacer un feuillet manquant. Ecriture. - Nasta‛līq. - de 17 lignes à la page ; citations arabes et titres sont dorés (de deux tons différents) ; réclames ; surface écrite. - 105 x 155 mm. - . Ms. de. - 175 x 235. - .Réglure au. - mistara. - . On trouve du f. 3 à 217v des encadrements d’un filet bleu et d’une bande dorée. Au f. 2 figure la. - rosace. - (. - šamsa. - ) circulaire de dédicace enluminée (cercle de 75 mm de diamètre avec, en Sulus doré, l’inscription. - bi-rasm hizānat al-kutub (...) Šāh Valad halada dawlatahu. - , avec un pourtour d’arabesque sur champ bleu) [le f. 2 a été doublé et seule cette rosace reste visible]. Au f. 2v subsiste une moitié de la double page enluminée initiale d’origine (. - 120 x 203 mm. - ; le décor comporte sur trois côtés un cadre à fond bleu avec répétition de. - fleurons. - noirs alternant avec d’autres rouges et verts, et des lancéoles bleues extérieures ; l’encadrement intérieur, sur un fond noir semé de fleurs rouges et bleues, avec des bandes – blanche à échancrures et dorée – délimite un carré central qui renferme en son centre une figure d’. - arabesque. - , et, en haut et en bas, deux rectangles à fond doré à volutes vertes et écoinçons bleus avec l’inscription «. - coufique. - ». - li-llāh al-ḥamd wa l-mulk. - /(...) en blanc). Au f. 3 figurent un. - sarlawḥ. - de frontispice enluminé [datant du XVIème siècle] (78 x 106 mm ; un rectangle entouré d’un cadre vert à petites croix possède un fond bleu à arabesques, des écoinçons dorés et un cartouche central doré vide en losange polylobé ; au-dessus un dôme polylobé bleu) et deux rectangles décoratifs à fleurs dorées. Le ms. possède quelques boules d’or de ponctuation (f. 4v, 59v, etc.). Aux f. 2 et 4- 217. - papier oriental ivoire vergé. - (20 vergeures occupent 26 mm), perpendiculairement à la couture, avec des fils de chaînette groupés par deux ou par trois et distants d’environ 13 mm à l’intérieur de chaque groupe ; le f. 3 est d’un type différent, et employé dans l’autre sens. 217 feuillets. Après deux. - cahiers irréguliers. - , le volume est formé de. - quaternions. - (f. 21- 61, 66- 89, 96- 159, 167- 182 et 195- 217, les deux feuillets finaux manquent au dernier) et de cahiers irréguliers. Le f. 2 est constitu é de deux feuillets collés et certaines marges (f. 3, 17, etc.) sont restaurées. On trouve une ancienne foliotation ottomane 3- 22 (à l’encre rouge du f. 5 à 217 et elle indiquerait qu’il existe une lacune de 10 feuillets entre les f. 191 et 192, alors qu’il n’en manque qu’un.Au f. 6v figurent de brèves gloses interlinéaires d’une main ottomane. Au f. 2 des notes ont été recouvertes et aux f. 2 et 217v sont inscrits le nombre des folios et des peintures (75) du ms.Au f. 217v un timbre circulaire [datant du XVème siècle] est illisible, car surchargé (il portait. - [...] qiyyāmat ?[...]ḥaq. - ?) A la 1ère garde figure le nom de l’imām Ḥasan. D’autres inscriptions sont effacées à cette 1ère garde, à son v° et au r° de la 2ème. Selon une note figurant au f. 1, ce ms. a été acheté en Šavvāl 1228H. (/septembre-octobre 1813) «au prix juste » au libraire-relieur (ṣaḥḥāf) par Mīr Sayyid Ḥusayn Ḥasīb Ṣāliḥ Pāšā-zāda nāżir-i humbara-hāna [ (1180H./1766-7 – 1240H./1824-5, cf. M. Süreyyā. - Sicill-i ‘Osmānī. - , II, p. 221]. - Reliure ottomane à recouvrement [du XVIème siècle] en plein maroquin rouge. - estampée à froid d’une plaque centrale en mandorle polylobée (53 x 75 mm ; décor du type OAi 9), d’écoinçons et – sur le recouvrement – d’une petite plaque polylobée (32 x 33 ; décor de type OAi² ; le champ de ces décors a été doré) – avec des fleurons constitués de filets dorés ; l’encadrement est fait d’une ligne de fers en « s » répétés, bordée de filets estampés et dorés. Doublures de maroquin brun sablé d’or avec bordure d’un filet doré peint
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description : 
Le f. 3 a été refait.Incipit f. 3, cf. Persan 375.Explicit f. 217v, cf. Persan 375.Il renferme en outre 75 peintures [qui sont dans le style de l’école ğalā’iride de Bagdad ; selon B. O’Kane, il est peu vraisemblable que ce Kalīla va Dimna soit le ms. peint par Mawlānā Aḥmad Mūsà dans l’atelier du sultan Aḥmad, comparer à W.M. Thackston, A Century of Princes : Sources on Timurid History and Art..., Cambridge Massachusetts, 1989, p. 345] [sur ce ms. voir par ailleurs E. Blochet, Revue des Bibliothèques, 1898, p. 397-9 ; I. Stchoukine, Les Peintures des manuscrits timûrides, Paris, 1954, p. 33, 119 et pl. IIa à IIIb ; B. Gray (éd.), The Arts of the Book in Central Asia, Paris, 1979, p. 3, 103 et 114; K. Ådahl, A Khamsa of Nizami of 1439, origin of the miniatures, a presentation and analysis, Uppsala, 1981, p. 75 et Pl. 30; Trésors d’Orient, Paris, 1973, n° 236, p. 90; Arts of Islam, Londres, 1976, n° 543; Jean de la Fontaine, Paris, 1995, p. 126]. Ce sont:1).- F. 11v (102 x 109 mm) « Le médecin Burzūyya en présence de Husraw Anūširvān [Chosroès Ier] qui l’a reçu dans son palais pour lui demander d’aller chercher le livre en Inde. »2).- F. 14v (103 x 107) « Abū l-Ḥasan, sultan samanide du Hurāsān, se plait à écouter la lecture de l’ouvrage de Dabšalīm. »3).- F. 18v (89 x 103) « Burzūyya s’entretient avec l’Indien. »4).- F. 23 (102 x 107) « A son retour d’Inde, Burzūyya vient se prosterner devant Husraw. »5).- F. 24v (104 x 105) « Buzurğmihr et Burzūyya ont chacun un livre en main durant l’audience de Husraw. »6).- F. 30v (103 x 178) « Le chien contemple, dans l’eau du ruisseau, son image et celle de l’os qu’il tient. »7).- F. 33v (103 x 134) « L’homme tombé dans un puits au fond duquel le guettait un dragon appuie ses pieds sur des serpents et s’agrippe à un arbre dont deux rats rongent les racines, tandis qu’un chameau se tient près de ce puits. »8).- F. 34v (79 x 103) « Le marchand reproche à ses trois fils leurs dépenses excessives. »9).- F. 39 (103 x 104) « Le chacal Dimna salue le lion ».10).- F. 41 (103 x 176) « Le renard a trouvé un tambour accroché à un arbre dans une forêt. »11).- F. 42v (81 x 104) « Dimna et le buffle comparaissent devant le lion qui interroge le buffle. »12).- F. 43v (103 x 114) « Kalīla s’apprête à raconter à Dimna l’histoire de l’ermite. »13).- F. 44 (97 x 103) « L’ermite a vu que les deux bouquetins qui se battaient ont été détournés de leur combat par l’apparition d’un renard. »14).- F. 45v (96 x 104) « La femme du barbier, attachée à une colonne, a eu le nez mutilé par le cordonnier et l’ermite regarde la scène, couché tout à côté. »15).- F. 46v (64 x 104) « Le Qāzī écoute l’ermite lui raconter ce qui s’est passé et trois personnages assistent à l’audience. »16).- F. 48 (72 x 104) « Dimna raconte à Kalīla l’histoire du corbeau, du chacal et du serpent. »17).- F. 50 (71 x 105) « Arrivé à côté du serpent, le corbeau lâche la parure qu’il avait dérobée et les deux hommes qui le poursuivaient s’apprêtent à frapper le serpent. »18).- F. 51v (104 x 106) « Le lièvre contemple le lion que, par ruse, il est parvenu à faire tomber dans un puits. »19).- F. 54 (105 x 108) « Les deux pêcheurs venaient de parvenir à prendre dans leur filet le plus hésitant des trois poissons. »20).- F. 58 (103 x 126) « Dimna s’est rendu auprès du buffle Šanzabah pour le décider à aller voir le lion. »21).- F. 62 (103 x 105) « Le corbeau est allé trouver le lion pour lui proposer de lui livrer le chameau en pâture. »22).- F. 63 (99 x 102) « Le lion s’entretient avec le corbeau, le loup, le chacal et le chameau. »23).- F. 63v (103 x 106) « Le lion, le corbeau, le loup et le chacal se partagent la dépouille du chameau. »24).- F. 65 (88 x 104) « Les trois singes se saisissent de l’oiseau qui tenait dans son bec un ver luisant. »25).- F. 65v (92 x 105) « Le fourbe et le benêt se querellent parce qu’ils n’ont pas retrouvé dans le tronc de l’arbre le trésor qu’ils y avaient caché. »26).- F. 66v (104 x 109) « Dans le ruisseau, l’écrevisse observe une mangouste qui a trouvé les poissons que la grenouille avait disposés dans les trous creusés par le serpent. »27).- F. 67 (82 x 103) « Le Qāzī, accompagné du benêt et du fourbe, fait mettre le feu à l’arbre creux dans le tronc duquel s’est caché le père de ce fourbe. »28).- F. 68v (82 x 105) « A son retour, le marchand interroge son dépositaire infidèle. »29).- F. 71 (78 x 103) « Le radja (rāy) écoute le brahmane conclure son récit. »30).- F. 71v (79 x 103) « La panthère entend Kalīla reprocher à Dimna sa méchanceté. »31).- F. 72 (63 x 104) « La panthère est venue trouver la mère du lion. »32).- F. 72v (97 x 104) « La mère du lion s’entretient avec son fils et lui reproche le meurtre de Šanzabah. »33).- F. 74v (63 x 104) « Le roi lion a convoqué son conseil au complet ; y assistent notamment la lionne, la panthère, Dimna, un loup, un lièvre, etc. »34).- F. 81 (103 x 107) « Devant ce lion et son conseil des accusations sont portées contre Dimna. »35).- F. 83 (99 x 103) « Ayant appris que Dimna était simplement emprisonné, Kalīla vient le voir en cachette. »36).- F. 89v (104 x 111) « Dans un village en ruines, le rat sort de son trou et se met à converses avec le corbeau. »37).- F. 92 (82 x 102) « S’étant liés d’amitié, le rat et le corbeau s’embrassent. »38).- F. 93 (105 x 126) « Le rat demande à la tortue, amie du corbeau, d’accepter aussi son amitié. »39).- F. 95 (103 x 105) « D’une flèche, le chasseur a tué une gazelle et blessé un sanglier ; ce dernier l’a alors blessé à mort ; le loup venu les dévorer a été grièvement blessé par l’arc du chasseur. »40).- F. 95v (64 x 103) « Deux hommes ont découvert mille dinars d’or dans le trou du rat. »41).- F. 101v (64 x 104) « Le corbeau s’est envolé vers l’arbre et le rat a regagné son trou tandis que la tortue converse avec la gazelle. »42).- F. 102v (103 x 127) « Prise dans les rets, la gazelle est délivrée par le rat qui est accouru en compagnie du corbeau et de la tortue. »43).- F. 103v (104 x 108) « Le chasseur a trouvé les liens de la gazelle tranchés et il se saisit de la tortue pour l’y attacher. »44).- F. 105 (102 x 161) « Perplexe, ce chasseur retrouve les liens de la tortue défaits. »45).- F. 106v (103 x 107) « Le rajah d’Inde écoute le brahmane répondre à sa question au sujet d’un ennemi qui fait de fausses protestations d’amitié. »46).- F. 107v (103 x 127) « Le combat des hiboux et des corbeaux. »47).- F. 112v (104 x 108) « Le corbeau répond au roi qui lui demande la raison de la haine des hiboux pour les corbeaux. »48).- F. 113v (104 x 106) « Les lièvres vont trouver leur roi pour se plaindre des éléphants qui les font périr. »49).- F. 115 (101 x 125) « Durant une nuit de pleine lune, le lièvre Fīrūz, juché sur un promontoire, adresse une harangue aux éléphants, se disant envoyé de la lune. »50).- F. 116v (105 x 107) « Le lièvre et la perdrix s’en vont trouver le chat pour qu’il arbitre leur différend. »51).- F. 118 (104 x 125) « Le chat a déchiré la perdrix et s’apprête à attaquer le lièvre. »52).- F. 120v (104 x 128) « Le roi des hiboux et deux autres hiboux demandent au corbeau, en qui ils reconnaissent le conseiller du roi des corbeaux, pourquoi on l’a maltraité. »53).- F. 124 (91 x 103) « Le menuisier que sa femme vient de tromper s’assied au chevet de celle-ci et l’invite à se rendormir. »54).- F. 127v (99 x 103) « Les corbeaux battent des ailes pour attiser le feu qui doit faire périr les hiboux. »55).- F. 130 (103 x 106) « La reine des grenouilles demande au serpent pourquoi il ne peut plus attraper de grenouilles. »56).- F. 130v (105 x 117) « La reine des grenouilles se promène dans l’eau, juchée sur le dos du serpent. »57).- F. 134 (79 x 103) « Le rajah d’Inde demande au brahmane comment il se fait qu’on ait plus de peine à conserver qu’à acquérir. »58).- F. 136 (102 x 133) « Au pied de l’arbre, le singe s’entretient avec la tortue mêle. »59).- F. 136v (84 x 104) « La tortue femelle se confie à son amie. »60).- F. 139 (102 x 108) « Le singe est juché sur le dos de la tortue mâle. »61).- F. 141v (71 x 103) « Revenue sur le rivage, la tortue a laissé descendre de son dos le singe, qui bondit alors sur un arbre. »62).- F. 143 (103 x 135) « Le chacal parle à l’âne du blanchisseur tandis que celui-ci lave des vêtements dans un cours d’eau. »63).- F. 144 (99 x 103) « Le chacal a amené l’âne au lion et l’âne s’enfuit. »64).- F. 144v (104 x 110) « Le chacal retourne auprès de l’âne pour le faire fléchir. »65).- F. 145 (99 x 102) « Le lion déchire l’âne en présence du chacal. »66).- F. 151 (103 x 169) « Au pied du grand arbre où est perché le hibou, une belette regarde le rat qui est sorti de son trou pour proposer la paix au chat qui a été pris dans un piège. »67).- F. 154 (104 x 125) « Le chasseur arrive et est surpris de voir le piège défait, tandis que le rat est dans son trou et que le chat est dans l’arbre. »68).- F. 157v (103 x 127) « Le fils du roi a tué le prtit de l’oiseau Quzza (Qubira) et le regarde, gisant à terre. »69).- F. 158v (103 x 110) « Le roi s’est rendu à cheval jusqu’à la montagne où vit l’oiseau Quzza (Qubira) pour tenter de le faire revenir. »70).- F. 173 (82 x 105) « La mère du lion blâme son fils d’avoir condamné à mort le chacal sans avoir suffisamment réfléchi. »71).- F. 174v (70 x 104) « Le lion parle au chacal qu’il vient de gracier. »72).- F. 180 (81 x 103) « Le chacal s’approche de la lionne dont deux lionceaux ont été déchirés par un chasseur. »73).- F. 182v (105 x 134) « Le rajah d’Inde demande au brahmane de lui parler de ceux qui abandonnent un travail, en prennent un autre qu’ils ignorent puis reviennent au premier qu’ils ont entre temps oublié. »74).- F. 187v (80 x 104) « Les brahmanes sont convoqués par le roi à son réveil pour interpréter son songe. »75).- F. 197v (103 x 125) « La colombe mâle s’aperçoit avec désespoir qu’elle a, par sottise, tué sa femelle. »
Description : 
Ce ms. provient de la collection constituée à Istanbul par Antoine Ducaurroy.
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b84328980
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Supplément Persan 913
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc339908
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
05/09/2011


Help with consultation

Pictograms used