Menu Accordeon Toolbar Pagination Bar

SYNTHESIS

Type of document

  Manuscripts

Size of the document

 
28 cm, 368 page(s)


ABOUT

Title :  Grammaticalia.
Author :  DONATUS. Auteur du texte
Author :  ISIDORUS HISPALENSIS. Auteur du texte
Author :  ASPORIUS. Auteur du texte
Author :  BEDA. Auteur du texte
Author :  AGROECIUS. Auteur du texte
Author :  CASSIODORUS. Auteur du texte
Author :  PRISCIANUS CAESARIENSIS. Auteur du texte
Author :  POMPEIUS. Auteur du texte
Publication date :  0801-0825
Contributor :  Maurdramne
Contributor :  Fardulfe
Contributor :  Scaurus
Contributor :  Ps.-SERGIUS
Type :  manuscript
Language :  latin
Format :  Abbaye Saint-Pierre de Corbie. - Minuscule caroline. Titre en capitales ; présence de semi-onciales. Deux mains corbéiennes ont copié les ff. 1-74 (main 1: ff. 1-64ra; main 2: ff. 65rb-75r). Entre ces deux interventions, une troisième main a copié le sommaire, au f. 65ra, dans une écriture apparue durant l'abbatiat de Maurdramne (772-781) et qui est ici un archaïsme. Une autre main a copié les ff. 75-169, dans une écriture caractéristique de Saint-Denis du temps de l'abbé Fardulfe (797-806); voir J. Vezin (1981) p. 278 et (1982b) p. 126; Ganz (1990) p. 48, 134 et pl. 5. La préparation des cahiers (22 cah., quaternions majoritaires; signatures à l'aide de lettres, en bas de la dernière page des cahiers à l'encre rouge, qui se poursuivent sur le BnF lat. 14087, cf. infra), côté chair placé à l'extérieur, est courante à Corbie (rare ailleurs et inconnue à Saint-Denis à cette époque), voir Vezin (1986) p. 21. - Style du décor en relation avec celui du Psautier de Corbie (Amiens, BM, 18) et le ms BnF lat. 4884 et 12260 (voir Porcher 1966, p. 59 n. 19); plusieurs mains. Initiales historiées à l'encre: 'P' formé d'un poison et d'un lion (f. 5); deux personnages s'embrassant sur la bouche tandis que l'un plante un scramasaxe dans le ventre de l'autre (f. 14); un homme vêtu à l'orientale porte un lion sur le dos (40v). De la seconde main: 'U' formé d'un oiseau (f. 12); initiale ornée d'entrelacs et de gros fleurons (f. 23). Lettrines colorées à l'encre orange, violette (bleu) ou brune. Rubrication. Parfois les initiales n'ont pas été encrées; dans ce cas, un tracé à la pointe sèche signale la lettre à encrer (par ex. ff. 16ra 'P', 56ra 'S', 53v-54 plusieurs initiales, etc.). - Parch. - II+170+I ff. (168 f. + 75bis et 88bis; f. 75 une languette montée sur onglet ; 88bis fragment restauré du second bifol. du cahier 'L' = 12) à deux col.; deux folios de garde du IXe s. (fortement rognés; minusc. carol. à deux col.; texte biblique: f. I-II garde du début: Ep. Pauli ad Romanos ; f. garde de fin: Apocal.). - 265 x 195 mm (just. 220/230 x 160 mm). - Reliure moderne de veau fauve sur ais de bois (sur le 1er f. de garde en papier, on lit cette note : « manuscrit restauré et reliure refaite en 1970 », accompagnée du dos de la reliure en parchemin du XVIIe s., portant la cote « 528 »). - Estampille de la bibliothèque nationale (1792-1802), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 277, n° 17
Description :  Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description :  Collection numérique : Europeana Regia : manuscrits royaux de l'époque carolingienne
Description :  Les textes de ce recueil grammatical ont été corrigés par au moins deux autres mains. On lit une invocation au bas à droite du f. 62r, écrite à l’envers: « per Dominum ». Au f. 75 (dos vierge) « omo est animal rationale mortale sensu kapax ribile » (sic ! capax risibile, risu capax, cf. Is. Etym. 2, 25, 8 ) ; f. 88bis, au dos laissé vierge « Simon ecce satanas expetiuos ut cib(…) (?)». f. 1-5, DONATUS, Ars minor (incomplète ; débute par le ‘de pronomine’): « De pronomine. Quid est pronomen … et si qua sunt similia », éd. Holtz L. (1981) p. 588, 1-602, 5.f. 5-12 ; 23v-24v ; 26v-30v, DONATUS, Ars maior II, I et III (entre Mai. II et I s’intercalent des opuscules grammaticaux) : Ars maior II « (5ra) incipit editio secunda de partibus orationis. Partes orationis sunt octo … (12ra) inconditas inuenimus. Explicit feliciter », éd. Holtz L. (1981) p. 613, 1-652, 13 ;Ars maior I (de uoce, syllaba et littera) « (23vb) De uoce. uox est aer ictus … (24va) semipes nominatur », éd. Holtz L. (1981) p. 603, 1-607, 4 ; Ars maior I (metrica) « (26vb) de pedibus. pes est sillabarum … (27vb) cuius partes sunt cola et commata. », éd. Holtz L. (1981) p. 607, 5-612, 8 ; Ars maior III « (27vb) De barbarismo. barbarismus est… (30vb) uexit ad urbes », éd. Holtz L. (1981) p. 653, 1-674, 10. f. 12rb-13vb, De finalibus metrorum (attribué à Maximus Victorinus ou à un hypothétique Metrorius ; précédé de la lettre d’envoi) : « Seruius Aquilino salutem. Ultimarum naturas syllabarum … posse transire » (GL 6, p. 240, 12-241,3 = ad Basilium amicum Sergii) « De nomine. ‘A’ littera terminatus nominatiuus … per se ammodum patent. Explicit […]. », éd. GL 6, p. 231, 4-239 ; manque le ‘de caesuris’). f. 13vb-16rb, ISIDORUS HISPALENSIS, De partibus orationis = Etymologiae 1, 6-14.f. 16rb-23vb, ASPORIUS, Ars grammatica (seconde version, dite « Asper minor » ; grammaire composée au début du VIIe s. ; voir Swigger (1995) p. 179 n. 66 ; Löfstedt (1976) p. 132-140 ; Law V. (1982) p. 39-41 ; même incipit que Don. Min. ; éd. H. Hagen, GL 8, p. 39-61.f. 24va-25vb, ANONYMUS, De litteris (sur le tracé des lettres): « de litteris latinis quidam sapiens interpretatus est. ‘A’ uocalis est … et principes neptalim » ;f. 25vb-26rb, ANONYMUS, De litteris (sur l’invention des alphabets) : « Quaeritur enim quas primus litteras … interpraetationem uel conexionem » ;f.26rb-va, anonymus de litteris (sur les alphabets hébreux et samaritains) : « Item de Hebreis litt(eris). Hebraicarum litterarum … litteras ponimus » ;f. 26va-vb, ANONYMUS, De litteris (sur l’alphabet et les chiffres grecs) : « incipit abcdis grece … ennachos » ;f. 30vb-31ra, ANONYMUS, De syllabis (à propos des syllabes) : « de communibus. si metrorum necessitas … sed hoc nomine graecis » ;f. 31ra-33va, BEDA, De tropis (cf. Jones, CCSL 123A.1, 1975, p. 70 n° 73) : « tropus est dictio translata … estote uxoris Loth », éd. Jones (1975) p. 151-171.f. 33vb-34va17, ISIDORUS HISPALENSIS, Orthographia = Etymologiae 1, 27: « orthographia grece, latine recta scriptura … lector geminandam esse litteram ». f. 34va17-35ra, ANONYMUS, De orthographia (sans interruption avec le texte précédent): « ara per a scribendum … z greca littera duplex quia breuis est ».f. 35rb-36ra23, AGROECIUS, De orthographia (extraits « assez défigurés »): « Item ortographia. Agroecius libelum Capri … si uenduntur ».f. 36ra23-36, ANONYMUS, De orthographia (sans interruption avec le texte précédent): « dilectum a diligendo … frictum a frigendo ».f.36rb-37ra, ANONYMUS, De orthographia (figure sous le nom de Scaurus, mais dont la première ligne seulement provient de cet auteur) : « Item orthographia Terente (sic) Scauro orthographia igitur est ratio … dedit de die ».f. 37ra-rb, CASSIODORUS, Excerpta Institutionum, lib. II, 1: « Item alia ( ?). Accentus est uitio carens … scriptoribus tractata dilatatur », éd. Mynors, p. 95, 5-97).f. 37rb-40rb, ISIDORUS HISPALENSIS, Etymologiae (extraits): de analogia (1, 28), de etymologia (1, 29), de notis uulgaribus (1, 22), de glosis (1, 30), de differentiis (1, 31), de prosa (1, 38), de metris (1, 39), de fabula (1,40), de historia (1, 41).f. 40rb-51ra, ANONYMUS, Declinationes nominum et uerborum (traité sur les déclinaisons et les conjugaisons, dans lequel l’auteur s’exprime à la première personne ; « produit local », rédigé à Corbie ? Il y a un petit excursus sur les formes casuelles, cf. Donat. 625, 5 sqq.) : « Incipiunt declinationes nominum. declinationes nominum sunt quinque ; prima in ae dyptongon … oro te carissime laboris mei ut uoto foueas, audaciae indulgeas, sed si successerit cupiditatem tamen deuotiones reputes. Valeas in Christo uitamque multam carpas in saecula. (50vb) Incipiunt uariis nominibus exaptotae formae …. Si exaptote esse uidentur. Expliciunt declinationes nominum et uerborum ».f. 51ra-52vb, ANONYMUS, Expositio de arte maiore (bref commentaire sur l’ars maior de Donat ; probablement aussi de facture locale) : « Incipit expositio de arte maiore. Nomen quid est ? Nomen est unuis hominis appellatio multorum … et laetantis ut euax » (cf. Donat. Mai. 614, 4).f. 52vb-59vb, ANONYMUS, Expositio de arte minore, quae sunt quae … (commentaire anonyme sur Donat, composé par un Irlandais (?) entre la fin du VIIe s. et le déb. du VIIIe (?) ; seul témoin complet de ce texte, d’autres mss. conservent des extraits, voir Law (1982) p. 82, 85-87; des extraits du ms. de Bern 522 édité par H. Hagen GL 8, p. xli-xliii ) ; sections sur la uox et la littera largement empruntées à Murthach ; cf. Holtz, Murth. p. xlvi. ; Swiggers (1995) p. 175) : « incipit expositio de arte minore. quae sunt quae omnem ueritatem scripturae commendant … tradenda conscripsit ».f. 59vb-60rb, ANONYMUS, Interrogationes : iustitia quid est … (voir Law (1997) p. 43 ; Law (1991), p. 82 ; court traité sous forme de questions à propos des différents aspects du mot iustitia) : « Incipiunt inter(rogationes) et re[s]p(onsiones). Iustitia quid est et quae pars orationis est … aut temptandi aut discendi » (par ex. : 60rb ex Isidoro Etym. 1, 19. de figuris accentum).f. 60va-62vb, ANONYMUS, Interrogatio : primum quaeritur cur Donatus (questions anonymes composées par un Irlandais (?) à la fin du VIIIe s. ou au début du IXe s. ; voir Law (1982) p. 83 ) : «Incipit inter(rogatio) de gram(matica). primum quaeritur cur Donatus grammaticus … diligenter interpraetatus est ».f. 62vb-63ra, PRISCIANUS CAESARIENSIS, Excerptum de quinque declinationibus (résumé de l’Institutio de nomine et pronomine et uerbo de Priscien ; éd. M. Passalacqua 1999 (2), p. 5-21.) : « excerptum Prisciani grammatici de .V. declinationibus. omnia nomina quibus latina utitur … et datiuus et ablatiuus corripiuntur ».f. 63ra-64va, Ps.-SERGIUS, Explanationes in Donatum : « Incip(it) trac(tatus) Ser(gii) in Donati librum .I. Plerique artis grammatic(ae) latores …. Tantummodo rationem expressimus », éd. GL 4, p. 486-488, 19.f. 64va-65ra, ANONYMUS, Quaestiones (à propos des noms et de leur classification) : « incipiunt quaestion(es). quot sunt differentiae principales in nomine … quae hanc similitudinem habent communia sunt ».f. 65ra-73vb, BEDA, De arte metrica : « In nomine indiuidue trinitatis. I de littera … quod tria sint genera poematos (= capitula libri). Qui notitiam …credimus sempiternam », éd. Jones (1975) p. 82-141.f. 74ra-75ra, BEDA, De schematibus et tropis (sans titre) : « Solet aliquoties …quam terribilia sunt opera tua », éd. Jones (1975) p. 142-151. f. 75bis-168v, POMPEIUS, Commentum artis Donati (voir Holtz, 1971, p. 55, 68) : « In nomine dei summi incipit etiam tractare de partibus maioribus orationis. Uniuscuiusque rei quaeritur aetymologia ipsius artis … aut a rebus paribus », éd. GL 5, p. 95-312.
Description :  Lieu de copie : Abbaye Saint-Pierre de Corbie
Rights :  public domain
Identifier :  ark:/12148/btv1b8423831v
Source :  Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 13025
Provenance :  Bibliothèque nationale de France
Date of online availability :  13/06/2011

TEXT MODE (OCR)

DISCOVER