Detailed information

Title : 
Roman de la rose
Publication date : 
1390-1410
Type : 
manuscript
Language : 
french
Format : 
France (Paris ?). - Ecriture bâtarde, deux colonnes de 40 vers. - Initiale historiée (M, l'amant est représenté dans son lit) et encadrement de feuillage (feuillet 1). Initiales filigranées alternativement bleues et rouges. Initiale de chaque vers rehaussée de jaune. - Parchemin. - 1 feuillet de parchemin +134 feuillets + 1 feuillet de parchemin. - 320 x 245 mm (just. 250 x 195 mm). - Foliotation moderne corrigeant foliotation plus ancienne. Traces d'une ancienne foliotation en chiffre romains partiellement rognée. 16 cahiers de 8 feuillets (1-128) et un cahier de 6 feuillets (129-134). Signatures (a-s) partiellement rognées: une main du XVe siècle et une main du XVIe siècle (qui reprend les signatures antérieures). - Réglure à la mine de plomb. - Reliure aux armes de Charles IX, traces de boulons et de fermoirs, tranches dorées. - Estampille "Bibliothecae Regiae" correspondant au n. 1 (type A) de Josserand-Bruno
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original.
Description : 
ff. 1-134. Guillaume de Lorris , Jean de Meung et Gui de Mori , Roman de la rose : « Maintes gens dient que en songes / N'a se fables non et mensonges ... - ... Ainsi euch la rose vermeille / Atant fu jour et je m'esveille ». Ce manuscrit, nommé Mor par les critiques, contient des leçons de Gui de Mori, tout comme le manuscrit NAF 28047 (nommé Ter ) et le manuscrit de la bibliothèque de Tournai (nommé Tou ), à l’exception du prologue de Gui de Mori et du texte nommé « Conclusion anonyme», à partir duquel le remanieur aurait travaillé avant de prendre connaissance de la continuation de Jean de Meun. Gui de Mori est cependant nommé dans le discours du dieu d'amour. Remaniement de la partie de Guillaume de Lorris : ff. 1v-2.Interpolation d’un portrait d’Orgueil (également dans Tou et le manuscrit français 19157) : « Orgueil qui porte la baniere/ de tous maulx fu en la masiere ... - ... De grandeur tous autres passoit/ Tout l'ordre d'aler trespassoit ». (cf. Andrea Valentini, 2007, p. 82) ff. 3v-5. Interpolation (également dans Tou) : « J’ai tant bien veu et apris/ que povres homs n’est de nul pris … - … furent de très boine painture/ de vermeil et d’or et d’asur ». (cf. Valentini, 2007, p. 83) f. 5v. Explication des portraits du mur du verger (également Tou ): « A chascune fist son nom mettre/ pour çou que tout cil qui la lertre … - … pour dire de lui ne retraire/ cose qui li tourt a contraire ». (cf. Valentini, 2007, pp. 83-84) ff. 6v-7. Description des arcs gardés par Doux-Regard (également dans Tou ): « Li dieus d’amours dont je devis/ de corps, de fachon et de vis …- … a tuer ou a afoler /çou ou il laist tel flece aller ». (cf. Valentini, 2007, pp. 84-85) ff. 7-9v. Interpolation concernant les 5 mauvaises flèches du dieu d’amour (également dans Tou ) : « Ciunc fleches i ot d’autre guise/ qui furent laides a devise …-… pour revenir a ma parole/ des nobles gens de la carole». (cf. Valentini, 2007, pp. 85-89) ff. 9v-10v. Portrait de beauté (également dans Tou ) : « Li dieus d’amors estoit bien pris/ a une dame de hault pris … - … car peu est riens biele trouvee/ qui ne soit amans ou amee ». (cf. Valentini, 2007, pp. 90-93) ff. 10v -11. Description de richesse et de son ami (également dans Tou ): « Chascun estoit en son dangier/ elle se sot bien estrangier …-… li livroit argent et deniers/ com s’il le puisast en grenier ». (cf. Valentini, 2007, pp. 93-95) ff. 12v-13. Description des arbres et animaux du verger (également dans Tou ) : « Li vergiers par compasseure/ fu tous de droite quarreure … -… j'alai a destre et senestre/ tant qu’en un beau lieu arivay ». (cf. Valentini, 2007, pp. 95-97) ff. 13c-14b. Apologues de Narcisse et Liriopé (également dans Tou ) : « Narcisus fu un damoisiaus/ que moult ama chiens et oisiaus …- … que, tout errant qu'il se congnut/ il fu mors quamques secours n’ut. » (cf. Valentini, 2007, pp. 100-101) f. 15. Description des boutons de rose (également dans Tou ) : « Si avoit petits boutonciaux/ en aucuns lieux a grant monciaux …- … Un si tres bel qu'envers celui/ nul des autres je ne prisé ». (cf. Valentini, 2007, pp. 98-100) f. 17. Interpolation concernant la différence entre amour et désir que l'on ne retrouve que dans ce manuscrit : «Aucun sage et bien enparlé/ ont maintes fois d'amours parlé ... - ... Dont ne doit nuls querre en s'amie/ Deshonnesté ne vilonnié». (cf. Huot, 1993, pp. 338-339) ff. 18v-19. Discours du dieu d’amour, vers de Jean de Meun interpolés dans la partie de Guillaume de Lorris par Gui de Mori (également dans Tou ) : «Vilonnie premierement/ ce dist Amors, veuil et commant … - … de dire folie et outrage/ si t’en tendra pour plus sage». (cf. Valentini, 2007, pp. 24, 101-103) ff. 19-20. Discours du dieu d’amour réécrit par Gui de Mori (également dans Tou ) : « Sur toute riens d’orgeuil te garde/ car qui bien entent et esgarde …-… et eschive le nom d’aver/ car ce te poroit bien grever. » (cf. Valentini, 2007, pp.104-106) f. 20v. Doutes de l’amant (également dans Tou ) : « Donne ton cuer et abandonne/ tout entier a une personne … - … briefment un petit t’en diray/et puis aprés si m’en iray » (cf. Valentini, 2007, pp.106-107) f. 22 v. Description des maux d’amours (également dans Tou ) : « Autre eulx yras a l’uis devant/ et se te treuves fendeure … -… peuvent endurer li amant/ les maulx que vous m’avés comptés » (cf. Valentini, 2007, pp.106-107) ff. 24-25v. Les degrés de l’amour (également dans Tou ): « Autre biens qui ne sont pas mendre/ mais gregnours, aras ça avant … - … le loier que tes cuers atant/ et je te doins congié atant » » (cf. Valentini, 2007, pp.108-114) f. 27. Malheurs de l’amant (également dans Tou ) : « Trop parler me fait celle plaie/ mieux me venist que me fusse ... - ... que ne say que je puisse faire / Comment ne nul confort aie». (cf. Valentini, 2007, pp. 114-115) ff. 27v-28. Pourquoi selon raison il faut rejeter l’amour (également dans Tou): « Hom amans n’a point de mémoire/ par quoi se puist a nul bien prendre ... - ... Car je voi que maint s'en travaillent/ qui en la fin dou tou i faillent. ». (cf. Valentini, 2007, pp. 115-116) ff. 30v-31. Venus aide l’amant (également dans Tou ): « Se le baisier li octroiez/ il ert en lui bien emploiés … - … m’octroia un baisier en dons/ tant fist Venus et ses brandons ». (cf. Valentini, 2007, p.117) f. 31. Portrait de Male-Bouche, fils d’Envie (également dans Tou ): « Car il fu fiex l’ordre punaise/ Envie qui tant est mauvaise …- … car tout adés des lors en ça/ a acuser me commença ». (cf. Valentini, 2007, p.117) Remaniement de la partie de Jean de Meun : ff. 37-38. Interpolation dans le discours de Raison expliquant les origines de l'amour l'on ne retrouve que dans ce manuscrit: «Dieux manans en la trinité/ Parfait en pure deité ...-... C'est li fin que tes amans chace/ Qui tel amour en se lace». (cf. Huot, 1993, pp. 339-343) ff. 40-59. Discours de Raison remanié par Gui de Mori (également dans Tou et Ter) : « Ensi Jonece se demaine/ tant copm Delis od lui le maine … - … ains que tel sengnorie eust/ s’aussi bien moustrer le peust ». (cf. Valentini, 2007, pp. 119-149) ff. 63v-82. Discours d’Ami remanié par Gui de Mori (également dans Tou et Ter) : « Et por ce, compains, ne vous caille/ d’iaus manecier, saciés sans faille … - … et se pense k’en son despit/ adiés autre acointance espit ». (cf. Valentini, 2007, pp. 149-179) ff. 81v-82. Le jaloux parle de Chasteté et de Beauté (également dans Tou et Ter) : « Car l’une adiés se voet muchier/ li autre ne fait fors huchier …-… par moy paree ne srés/ por vous moustrer a vos ribaus ». (cf. Valentini, 2007, pp. 179-180) ff. 85-85v. Sur les droits des hommes et des femmes (également dans Tou et Ter) : « Si je ne dis pas toute voie/ ainc ne fu l’entention moie…-…de vostre cose prié tenir/ s’a bon chief en volés venir ». (cf. Valentini, 2007, pp. 180-182) ff. 87v-88. Richesse renvoie l’amant (également dans Tou et Ter) : « Si vous di joue bien toute voie/ c’on poet moult bien par autre voie ». (cf. Valentini, 2007, p. 182) ff. 90-90v. Le dieu d’amour prophétise l’existence de Gui de Mori (également dans Tou et Ter) : « En qui tamps uns autre vendra/ qui moult volentier aprendra … - …Por çou m’en voel ci conseillier/ Car tout estes mi conseillier ». (cf. Valentini, 2007, p. 183-184) f. 93- 101. Discours de Faux-Semblant remanié par Gui de Mori (également dans Tou et Ter): «Sains Jeromes fait mention/ Qu'en toute congregation ...-... que l’en doie humble habit despire/ pour ke desus orgoel n’abit». (cf. Andrea Valentini, 2007, pp. 185-198) ff. 110-115v. Discours de la Vieille remanié par Gui de Mori (également dans Tou et Ter): «Et ja soit ce qu’il ne puist estre/ que l’une l’autre ne coust ...-... Lisié comment, si le savré/ Quant un poi esprouvé l'avrés». (cf. Andrea Valentini, 2007, pp. 198-206) ff. 131- 132v. Suppression de certains vers dans le discours de Genius par Gui de Mori (remaniement propre à ce manuscrit, les vers supprimés ont été restaurés dans Tou, cf. Huot, 1993, pp. 339-343): « Del auctorité de nature/ Qui de tout le mont a cure... - …Pour preeschier a la bretesce/Genius ensi leur preece »
Description : 
Au bas du dernier feuillet, signature « Bonvalet » (XVIe siècle ) Notes marginales et manicules partiellement rognées (XVe siècle). Sur le verso du feuillet 134, essai de plume (main du XVe siècle,semblable à la main responsable des signatures), "C'est le Rommant de la Rose" ( main du XVIe siècle). Manuscrit entré dans les collections royales sous le règne de Charles IX .
Description : 
Lieu de copie : France (Paris ?)
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b6000302j
Source : 
. Français 797
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc8938c
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used