Informations détaillées

Titre : 
Proclus, Préface à Hésiode (Les Travaux et les Jours) .
Auteur : 
Proclus. Auteur du texte
Date d'édition : 
1440-1460
Type : 
manuscrit
Langue : 
grec ancien
Format : 
210×145 mm. - [I-III]+1-10+[I-III]. - ECRITURE :Le copiste est anonyme et note en marge quelques variantes. Son écriture est d’un petit module, régulière et relativement élégante.Les ff. 5r-10r sont blancs.Surface écrite : 150×85 mm. Marge externe : 37 mm. Marge interne : 25 mm. Marge supérieure : 17 mm. Marge inférieure : 43 mm. 26 lignes par page environ. - DECORATION :Les titres, initiales et commentaires marginaux sont rubriqués par le copiste. - MATIERE :Le filigrane du papier, plié in-quarto, représente une échelle à quatre échelons tracée avec un double contour. Ce filigrane exclusivement italien est proche du numéro 5905 dans Briquet, attesté en 1450 à Sienne. L’écart moyen des fils de chaîne est de 30 mm. Le papier du corps du manuscrit semble avoir subi une légère pliure horizontalement, avant reliure donc, vers le milieu de la page.Le premier bifeuillet de garde (folio de garde antérieure I et folio de garde postérieure III) est fait dans un papier moderne qui porte en filigrane les lettres MBM. Le deuxième bifeuillet (folios de garde II) porte en filigrane une couronne surmontée d’une étoile à six branches. Le filigrane est voisin du numéro 51588 dans le catalogue en ligne de Piccard, filigrane attesté à Ravenne en 1503. L’écart moyen des fils de chaîne est également de 30 mm. Enfin le dernier bifeuillet (folio de garde antérieure III et folio de garde postérieure I) porte le même filigrane que le corps du manuscrit. - FOLIOTATION : Sont foliotés, dans l’angle supérieur externe, les dix folios de l’unique cahier. La foliotation est moderne.CAHIERS :Le manuscrit est composé d’un unique quinion. Le fil de couture s’observe nettement au centre du cahier. SIGNATURES :L’unique cahier n’est pas signé.PIQÛRES :Absence de piqûre. - REGLURE :La réglure, tracée légèrement à la pointe sèche, est du type Leroy-Sautel 20D1. - RELIURE : Le manuscrit est d’un tout petit format. Reliure ordinaire en parchemin souple. Le dos est traversé par quatre nerfs. Les plats supérieur et inférieur portent la trace de deux liens qui devaient maintenir le manuscrit fermé. Sur le plat supérieur est inscrit le titre de l’œuvre contenue ainsi que le nom de son illustre possesseur : « Proclus in Hesiodum. Fr. Rabelesi ». La partie inférieure interne présente l’ancienne cote de la bibliothèque royale et la cote actuelle. Dans la marge supérieure externe a été inscrit en toutes petites lettres le nombre 1537, qui est peut-être l’année de la reliure. - ESTAMPILLES :. - Estampille de la bibliothèque royale aux ff. 1r et 10v (modèle Josserand-Bruno n°5)
Description : 
(ff. 1r-4v) Proclus, Préface à Hésiode (Les Travaux et les Jours), éd. T. Gaisford, Poetae minores Graeci, Leipzig, Kühn, 1823 : (ff. 1r-2r) Préface, [titre] Πρόκλου διαδόχου, [incipit] Τὴν μὲν Θεογονίαν ὁ γενναῖος Ἡσίοδος δοκεῖ μοι συνθεῖναι, [explicit] ἤγουν διηγηματικοῦ καὶ δραματικοῦ ; (ff. 2r-4r) Vie d’Hésiode, [titre] γένος Ἡσιόδου, [incipit] Οὗτος οὖν ὁ Ἡσίοδος σὺν τῷ ἀδελφῷ Πέρσῃ παῖς, [explicit] Ἡσίοδ’, ἀνθρώποις μέτρον ἔχων σοφίης ; (f. 4r-v) Préface (suite), [titre] Ἡσιόδου ἔργα καὶ ἡμέραι, [incipit] τὸ βιβλίον ἐπιγέγραπται, ἤτοι διδασκαλία γεωργίας καὶ ἡμερῶν, [explicit] πρὸς ἔργα γενόμενων ; (f. 4v) Scholies au vers 1, [incipit] ὁ σκοπὸς τοῦ βιβλίου παιδευτικός ἐστιν, [explicit] ἐκβολῇ τοῦ ι καὶ τροπῇ τοῦ ε εἰς ο.
Description : 
Ce manuscrit a appartenu à François Rabelais, comme l’indique l’ex libris du f. 10v : Φραγκίσκου τοῦ Ῥαβελαίσου καὶ τῶν αὐτοῦ φίλων. Dans les collections de la Bibliothèque nationale de France se trouve un second manuscrit grec ayant appartenu à François Rabelais, le Parisinus gr. 1767, manuscrit de huit folios qui porte un texte de l’historien byzantin George Cedrenus. Ce manuscrit porte le même ex libris, tracé par la même main, que le Parisinus gr. 2777.Le Parisinus gr. 2777 a fait partie de la bibliothèque de la famille de Mesmes, initiée par Henri de Mesmes. La duchesse de Vivonne, fille de Henri II de Mesmes, a offert à Jean-Baptiste Colbert, en mai 1679, un certain nombre de manuscrits de cette bibliothèque. On observe que l’on ne trouve pas dans ce manuscrit l’indication de prix qui est caractéristique des manuscrits de la famille de Mesmes (D. Jackson, p. 91). En haut du f. 1r est inscrit en toutes lettres le chiffre soixante-quinze. À côté se trouve la côte Colbert 5065. Les manuscrits de la bibliothèque de Colbert ont été intégrés à la Bibliothèque royale à partir de 1732. La cote 3303.2 a alors été attribuée à ce manuscrit par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740.Ce manuscrit semble avoir eu au moins un lecteur du XVIIe siècle qui apporte, au f. 2r, deux corrections au texte et inscrit en latin une note marginale pour signifier la ressemblance du texte avec le commentaire de Jean Tzetzès, présent dans le deuxième tome de l’édition de Daniel Heinsius (Danielis Heinsii Introductio in doctrinam, quæ libris Hesiodi Ergon kai emeron continetur, Leyde, Officina Plantiniana, 1603).
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b53069051p
Source : 
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Grec 2777
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc946781
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
18/04/2014


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés