Detailed information

Title : 
Recueil (poètes et épistolographes). I = ff. 1r-60v. HéphestionII = ff. 61r-199v. Épistolographes III = ff. 200r-303v. Euripide, Hécube+ Sophocle, Électre IV = ff. 304r-319v. Eudocie, Centons homériques V = ff. 320r-343v. Oppien de Cilicie, Halieutiques VI = ff. 344r-357v. Traité des vertus et des vices
Publication date : 
1450-1500
Contributor : 
Michel Souliardos. Copiste
Contributor : 
Michel Apostolis. Copiste
Contributor : 
Zacharias Calliergis. Copiste présumé
Contributor : 
Démétrios Moschos. Copiste
Type : 
manuscript
Language : 
greek, ancient
Format : 
207×140 mm. - [I-IV] + 1-357 + [I-III]. - ECRITURE : Le manuscrit constitue un recueil hétérogène. Il est formé par la réunion de 6 ensembles dus à 7 copistes principaux, dont Michel Apostolis, Michel Souliardos, Zacharias Calliergès, Démétrios Moschos.ff. 1r-55r :Michel Souliardos (RGK, II 392). ff. 55v-60v : feuillets blancs.ff. 61r-197r : Michel Apostolis (RGK, II 379). ff. 73v une seconde main est à l’origine des trois premières lignes. Elle ressemble fortement à celle que l’on observe dans le Paris. Gr. 3044, ff. 12-57 notamment. ff. 131v-132r : une troisième main rajoute une lettre dans la marge inférieure. ff. 197v-199v : feuillets blancs.ff. 200r-247v : écriture habituellement attribuée à Zacharias Calliergis (RGK, II 156), mais dans sa thèse à paraître Venetia Chatzopoulou écrit que ce copiste, dont l'écriture est certes très proche de celle de Zacharias Calliergis, est probablement un membre plus âgé de sa famille (I, p. 96-97). Elle identifie sa main, qui est donc différente de celle de Calliergis, dans les Parisini. gr. 2315, 2716 et 2811. Ce copiste collabore à deux reprises avec Démétrios Moschos (dans les Parisini. gr. 2716 et 2755).ff. 248r-303v : Démétrios Moschos (RGK, II 131).ff. 304r-318r : copiste non identifié. Écriture de petit module. Une seconde main complète la moitié inférieure du f. 316r. ff. 318v-319v : feuillets blancs. ff. 320r-343v : copiste non identifié.f. 344r-v : feuillet blanc.ff. 344r-357v : Copiste non identifié. Écriture maladroite et peu professionnelle. - DECORATION :ff. 1r-60v : Rubrication : bandeau à entrelacs au f.1r, titres et sous-titres, initiales ornées et majuscules au début de certaines phrases.ff. 61r-199v : Rubrication (encre brune jusqu’au f. 75r) : titres, initiales et numérotations des lettres en chiffres grecs. ff. 200r-303v : ff. 200r-247v : Rubrication : titre, initiales ornées et motifs géométriques aux ff. 200r et 247v. ff. 248r- 303v : Rubrication : titre, initiales et noms de personnages.ff. 304r-319v : Rubrication : bandeau à entrelacs au f. 304r et initiales. Titre à l’encre noire.ff. 320r-343v : Rubrication (encre rouge très claire) : initiales ornées, initiales et médaillons formés de deux cercles concentriques portant en leur centre une indication de contenu (περί…) dans les marges externes. Au f. 341v table des matières terminée par un bandeau orné de trois rosaces. Au f. 342r le titre initialement à l’encre rouge a été repassé à l’encre verte.ff. 344r-357v : Rubrication : seulement le titre et l’initiale, au f. 345r. - MATIERE :Papiers filigranés. Vergeures verticales, pliage in-quarto. ff. 1r-60v : cahiers 1-5 (sénions, 5×12 (60)) : papier opaque, fils de chaînette peu visibles. Filigrane : homme (cf Harlfinger, Homme 10, attesté en 1493), tête visible au ff. 8 et 59, par exemple. ff. 61r-199v : Cahiers 6-18 (quaternions sauf le douzième qui est un quaternion dont le premier feuillet a été découpé et dont il ne reste que le talon, 6×8 (108). 1×7 (8-1) (115). 6×8 (163)) (ff. 61-163) : écart moyen des fils de chaînettes : 35 mm. Filigrane : fer à cheval (cf Harlfinger, Fer à cheval 11, attesté en 1473), visible au f. 162. Cahiers 19-23 (quaternions sauf le dernier qui est un binion, 4×8 (195). 1×4 (199)) (ff. 164-199): papier opaque, fils de chaînettes peu visibles, écart moyen de 40 mm. Filigrane : tête de bœuf s’apparentant à Harlfinger, tête de bœuf 21, attesté vers 1446 ou 1448.ff. 200r-303v : Cahiers 24-36 (quaternions, 13×8 (303)) : écart moyen des fils de chaînettes : 34 mm. Filigrane : arbalète (cf Harlfinger, Arbalète 51, attesté en 1509), visible au f. 212 par exemple. ff. 304r-319v : Cahiers 37-38 (quaternions, 2×8 (319)) : papier peu épais. Écart moyen des fils de chaînettes : 37mm. Filigrane : balance, dans un cercle, à plateaux circulaires suspendus à l’attache médiane et surmontés d’une fleur (cf Briquet, Balance 2544, attesté en 1528). ff. 320r-343v : Cahiers 39-41 (présentés par les signatures de la Renaissance comme un sénion, un quaternion et un binion, 1×12 (331). 1×8 (339). 1×4 (343), mais en réalité trois quaternions, voir ci-dessous) : pliage in-quarto, écart moyen des fils de chaînettes : 37mm. Le f. 322 est particulièrement entaché. Filigrane : tête de licorne (peut-être Piccard n°1064), type italien attesté dans les premières décennies du XVe siècle. - ff. 344r-357v : Cahier 42 (un septénion, 1×14 (357)) : Fils de chaînette peu visibles, écart moyen de 34mm. Filigrane : Tête de bœuf au serpent s’enroulant autour d’une croix (cf Briquet, Tête de bœuf 15366, attesté en 1474). Croix visible au f. 344, par exemple, et tête au f. 357. Présence d’une contremarque : lettre M. - FOLIOTATION :Le numéro des feuillets est inscrit dans la marge supérieure externe à l’encre noire de 1 à 357. CAHIERS :42 cahiers, essentiellement des quaternions et des senions. 5×12 (60). 6×8 (108). 1×7 (8-1) (115). 10×8 (195). 1×4 (199). 15×8 (319). 1×12 (331). 1×8 (339). 1×4 (343). 1×14 (357). Un décompte des folios à la pointe sèche apparaît au début du troisième cahier : ainsi au f. 25r on trouve, dans la marge inférieure, la mention C×12. SIGNATURES :I (= ff. 1r-60v) : pas de signature conservée.II (= ff. 61r-199v) : signatures grecques en tête et parfois en fin de cahier de [α’] à ιη’, dans la marge inférieure externe. Les signatures du premier cahier commencent à la garde de tête [IV]. III (= ff. 200r-303v) : ff. 200r-247v : signatures grecques en tête de cahier de β’ à ζ’, au milieu de la marge inférieure, à l’encre rouge. ff. 248r-271v : signatures non conservées mais trois quaternions, α’ β’ et γ’, peuvent être reconstitués, étant donné qu’il s’agit du début de la tragédie de Sophocle qui se poursuit aux ff. 272r-303v, signés de δ’ à ζ’. ff. 272r-303v : signatures en tête et parfois en fin de cahier de δ’ à ζ’, dans la marge inférieure externe. IV (= ff. 304r-319) : pas de signature conservée.V (= ff. 320r-343v) : signatures grecques en tête et fin de cahier, au milieu de la marge inférieure. La plupart sont rognées et l’on devine seulement au f. 320r la signature ε’, au f. 322r la signature δ’, au f. 331v la signature ε’. On note la présence de signatures rognées aux ff. 332r, 339v. VI (= ff. 345-357) : signatures des bifeuillets de α’ à στ’, dans l’angle de la marge inférieure et de la marge externe. Corrections à l’encre noire des numéros erronés pour les bifeuillets β’ et γ’. Une deuxième série de signatures, contemporaines de la reliure : ff. [IV]-199 : signatures des 23 premiers cahiers de A à Z dans la marge inférieure externe avec signatures des bifeuillets au recto des feuillets de la première moitié du cahier, en chiffres arabes (A1, A2, A3, A4 etc.) et, la plupart du temps, une marque de milieu de cahier qui se présente comme la prolongation des signatures de la première moitié du cahier. ff. 200-357 : signatures des 19 cahiers suivants de aa à tt dans la marge inférieure externe avec signatures des bifeuillets au recto des feuillets de la première moitié du cahier, en chiffres arabes (aa1, aa2, aa3, aa4 etc.) et, la plupart du temps, une marque de milieu de cahier qui se présente comme la prolongation des signatures de la première moitié du cahier. PIQÛRES :Non conservées. - REGLURE :I = ff. 1r-60v : 10D1 Leroy. 22 lignes. Surface écrite : 145×85 mm. Marge externe : 35 mm. Marge supérieure : 25 mm. Marge inférieure : 37 mm. 22 lignes par page.II = ff. 61r-199v : D 22D1 Leroy. 23 lignes. Surface écrite : 110×70 mm. Marge externe : 50 mm. Marge supérieure : 34 mm. Marge inférieure : 65 mm. 23 lignes par page.III = ff. 200r-303v : ff. 200-247 : 12D1 Leroy (Réglure peu visible). Écriture une ligne sur deux. Environ 26 lignes. Surface écrite : 150×75 mm (largeur maximale). Marge externe : 40 mm. Marge supérieure : 25 mm. Marge inférieure : 30 mm. 13 lignes par page.ff. 248-303 : Réglure invisible. Surface écrite : 160×80 mm (largeur maximale). Marge externe : 30 mm. Marge supérieure : 22 mm. Marge inférieure : 25 mm. 12 lignes par page.IV = ff. 304r-319v : 22D1 Leroy (Réglure peu visible). 24 lignes (?). Surface écrite : 146×65 mm. Marge externe : 30 mm. Marge supérieure : 23 mm. Marge inférieure : 38 mm. Au f. 304r-v 12 lignes par page avec un interligne de 12mm puis 24 lignes par page.V = ff. 320r-343v : 24D1 Leroy. 24 lignes. Surface écrite : 148×80 mm. Marge externe : 39 mm. Marge supérieure : 20 mm. Marge inférieure : 38 mm. 12 lignes par page.VI = ff. 344r-357v : 01D1b Leroy. 13 lignes. Surface écrite : 137×73 mm. Marge externe : 40 mm. Marge supérieure : 15 mm. Marge inférieure : 52 mm. 13 lignes par page. - RELIURE :Reliure Henri II. Ais de bois, couvrure en maroquin noir. Technique alla greca : dos plat, coiffes saillantes sur les tranchefiles, pas de chasse, chants rainurés, vestiges de quatre fermoirs montant du plat inférieur vers le plat supérieur (deux en gouttière, un en tête et un en queue). Décoration des plats : combinaison d'un décor imprimé à froid de filets dessinant des rectangles emboîtés et d'un décor doré s'insérant dans ces rectangles. Des filets longent le bord des plats et au centre se trouve un médaillon aux armes d’Henri II, très voisin de Olivier-Hermal-de Roton, XXV, pl. 2488, fer n° 4. Entre les filets et le médaillon se trouvent des fers représentant le monogramme aux lettres d’Henri II et de Diane de Poitiers, trois croissants entrelacés ainsi que la capitale H couronnée. Sur les plats supérieur et inférieur, trace de quatre boulons, aux angles des filets. Sur le dos, capitale H couronnée et accompagnée de petits fers représentant une fleur de lys. Titre doré en majuscules sur le plat supérieur : ΗΦΑΙΣΤΙΟΝ · Β. Les tranches sont dorées et ciselées. - ESTAMPILLES :Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au XVIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°1) aux ff.1r et 357v
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
(ff.1r-53v) Héphestion, Manuel de métrique et autres oeuvres, éd. M. Consbruch, Hephaestionis Enchiridion cum commentariis veteribus accedunt variae metricorum Graecorum reliquiae, Leipzig, Teubner, 1906 : (ff. 1r-22v) Enchiridion de metris[titre] ἐγχειρίδιον ἡφαιστίωνος · περὶ βραχεῖας συλλαβῆς, éd. p. 1-58 ; (ff. 22v-24r) Introductio metrica [titre] περὶ ποιημάτων, éd. p. 58-62 ; (ff. 24r-28v) De poematis [titre] περὶ στίχου κώλου κώμματος καὶ συστήματος, éd. p. 62-73 ; (ff. 28v-31r) De signis, éd. p. 73-76, et tableaux métriques [titre] περὶ σημείωv, éd. p. 73-76 ; (ff. 31v-32v) Scholies B, livre I = Prologomènes et Commentaires de Cassius Longin [incipit] Μέτρον ἐστὶ ποδῶν βάσεως σύνταξις ; (ff. 32v-35r) Scholies B, livre II [titre] περὶ ἐπιπλοκῆς ; (ff. 35r-39v) Scholies B, livre III [titre] περὶ ἰαμβικοῦ ; (ff. 39v-41r) Scholies B, livre IV, sans titre ; (ff. 41r-53v) Scholies B, livre V [titre] περὶ τῶν αὐτῶν. (ff. 54r-55r) Tricha, Libellus de novem metris, éd. R. Westphal, Scriptores metrici graeci, Leipzig, Teubner, 1866. (ff. 61r-71v) Denys d’Halicarnasse, Lettre à Ammée sur les idiotismes de Thucydide, éd. L. Radermacher, H. Usener, Dionysii Halicarnasei quae exstant, vol. 5, Leipzig, Teubner, 1899, p. 421-438 : [titre à l’encre brune] Διονυσίου ἁλικαρνασέως · περὶ τῶν Θουκυδίδου ἰδιωμάτων. Διονύσιος Ἀμμαίω τῷ φιλτάτῳ χαίρειν.(ff. 72r-77r) Julien l’Empereur, Lettres: (ff. 72r-74v) [titre] ἐπιστολὴ ἰουλιανοῦ τοῦ παραβάτου πρὸς τὸν μέγαν βασίλειον, éd. Y. Courtonne, Saint Basile. Lettres, Paris, Les Belles Lettres, 1957, tome I, lettre XL ; (ff. 74v-75r) Lettre d’Eustathe le philosophe à l’empereur Julien [titre erroné] Ἰουλιανὸς Λιβανίῳ, éd. J. Bidez, L'empereur Julien. Oeuvres complètes, Paris, Les Belles Lettres, 1960, lettre XXXVI ; (ff. 75r-77r) Lettre apocryphe à Jamblique, éd. F.C. Hertlein, Juliani imperatoris Quae supersunt praeter reliquias apud Cyrillum omnia, Leipzig, Teubner, 1875, p. 523-525 [titre] τοῦ αὐτοῦ Ἰαμβλίχῳ, lettre XXXIV .(ff. 77r-100v) Libanios et Basile de Césarée, Correspondance et Discours aux jeunes gens, éd. R. Foerster, Libanii opera, Leipzig, Teubner, 1921-1922, p. 572-597 et éd. F. Boulenger, Saint Basile. Aux jeunes gens sur la manière de tirer profit des lettres Helléniques, Paris, Les Belles Lettres, 1935, p. 41-61 : (f. 77r-v) Lettre à Basile [titre] Λιβάνιος βασιλείῳ, lettre XXIV ; (ff. 77v-78r) Lettre de Basile à Libanios [titre] βασίλειος Λιβανίῳ, lettre I ; (ff. 78r-79r) Lettre à Basile [titre] Λιβάνιος βασιλείῳ , lettre II; (f. 79v) Lettre à Basile [titre] λιβάνιος βασιλείῳ, lettre XX ; (ff. 79v-80v) Lettre à Basile [titre] Λιβάνιος βασιλείῳ, lettre XI ; (ff. 80v-81r) Lettre à Basile [titre] τῷ αὐτῷ [mention de fin] τέλος, lettre XII ; (ff. 81r-100v) [titre] τοῦ μεγάλου βασιλείου λόγος, πρὸς τοὺς νέους, ὅπως ἄν ἐξ ἑλληνικῶν ὠφελοῖντο λόγων.(ff. 101r-103v)Eschine , Lettres, éd. V. Martin, G. de Budé, Eschine. Discours, vol. 2, Paris, Les Belles Lettres, 1928, p. 123-143 : (ff. 101r-102r) [titre] ἐπιστολαί Αἰσχύνου τοῦ ῥήτορος, Φιλοκράτει ; (f. 102r) [titre] τῷ αὐτῷ ; (ff. 102r-103v) [titre] τῇ βουλῇ καὶ τῷ δήμῳ.(ff. 103v-114r) Platon, Lettres : (ff. 103v-104r) [titre] ἐπιστολαὶ Πλάτωνος, Διονυσίῳ, [incipit] πῶς χρὴ ἔχειν ἐμὲ καὶ σὲ πρὸς ἀλλήλους [explicit] ἐμοῦ δὲ ὄνειδος ἀμφοῖν, fragment de la lettre II ; (ff. 104r) [titre] τῷ αὐτῷ [incipit] μεγίστη δὲ φυλακὴ τὸ μὴ γράφειν [explicit] Σωκράτους ἐστὶν καλοῦ καὶ νέου γεγονότος, fragment de la lettre II ; (ff. 104v-105v) [titre] τῷ αὐτῷ, lettre I ; (ff.105v-110v) [titre] τῷ αὐτῷ, lettre II ; (ff.110v-112r) [titre] τῷ αὐτῷ, lettre IV ; (ff.112r-113v) [titre] Περδίκᾳ, lettre V ; (ff. 113v-114r) [titre] Ἀρχίτᾳ Ταραντίνῳ, lettre IX ; (f. 114r) [titre] Ἀριστοδώρῳ, lettre X.(ff. 114v-128v) Diogène de Sinope, Lettres, éd. R. Hercher, Epistolographi Graeci, Paris, Didot, 1873, p. 235-258 : [titre] ἐπιστολαὶ Διογένους τοῦ κυνικοῦ, Σινωπεῦσιν, lettres I à XXIX.(ff. 128v-131v) Cratès de Thèbes, Lettres, éd. R. Hercher, Epistolographi Graeci, Paris, Didot, 1873, p. 208-217 : lettres I à XIII ; (f. 131v) Dans la marge inférieure une autre main a copié une lettre supplémentaire sans titre [incipit] Ἐθίζεσθε ἐσθίειν μᾶζαν καὶ πίνειν ὕδωρ, lettre XIV.(ff. 132r-153v) Julien l’Empereur et apocryphe, Lettres, éd. F.C. Hertlein, Juliani imperatoris Quae supersunt praeter reliquias apud Cyrillum omnia, Leipzig, Teubner, 1875, p. 480-606 : (ff. 132r-133v) [titre] ἐπιστολαὶ Ἰουλιανοῦ αὐτοκράτορος [titre final] Τέλος τῶν ἐπιστολῶν Ἰουλιανοῦ τοῦ αὐτοκράτορος. Le nom du destinataire, inscrit à l’encre rouge, est biffé et remplacé à l’encre noire par Ἀμερίῳ, éd. p.532-534 ; (ff. 133v-135v) [titre] Μαξίμῳ φιλοσόφῳ, éd. p. 534-537 ; (ff. 135v-136r) sans mention de destinataire [incipit] Χρὴ ξεῖνον παρεόντα φιλεῖν, éd. p. 537 ; (f. 136r-v) Lettre apocryphe à Jamblique [titre] Ἰαμβλίχῳ ; (ff. 136v-139v) suite et fin de la lettre précédente sous la mention Τῷ αὐτῳ , éd. p. 537-542; (ff. 139v-141r) Lettre apocryphe à Jamblique [titre] Τῷ αὐτῳ, éd. p. 542-544 ; (ff. 141r-143r) Sans mention de destinataire [incipit] Παιδείαν ὀρθὴν εἶναι νομίζομεν, éd. p. 544-547 ; (ff. 143r-144r) Lettre apocryphe à Hékèbolios [titre] Ἑκηβόλῳ, éd. p. 499-500 ; (ff. 144r-145r) [titre] Τῷ αὐτῳ, éd. p. 547-548 ; (f. 145r) [titre] Λιβανίῳ , éd. p. 548 ; (f. 145v) [titre] Πρὸς ἰατροὺς, éd. p. 514 ; (ff. 145v-146r) [titre] Ζήνωνι, éd. p. 548-549 ; (f. 146r-v) Lettre apocryphe sans mention de destinataire [incipit] Ἐμοὶ καὶ δράμα περὶ σοῦ μικρὸν ἀρκεῖ, éd. p. 519-520 ; (ff. 146v-147r) sans mention de destinataire [incipit] Ὁ Συλοσὼν ἀνῆλθε, éd. p. 520 ; (ff. 147r-150r) sans mention de destinataire [incipit] [Μ]έχρι τῶν Λιτάρβων ἦλθον, éd. p. 515-519 ; (ff. 150r-151r) sans mention de destinataire [incipit] Ἦδη μὲν ἐτύγχανον ἀνειμένος, éd. p. 521 ; (ff. 151r-152r) sans mention de destinataire [incipit] Συγητησείδιον μικρὸν ἀγρῶν, éd. p. 549-551 ; (ff. 152v-153r) sans mention de destinataire [incipit] Ἐπειδὴ τῆς ὑποσχέσεως ἐπελάθου, éd. p. 482-483 ; (f. 153r-v) sans mention de destinataire [incipit] Βασιλεῖ μὲν πρὸς κέρδος ὁρῶντι χαλεπὸν , éd. p. 551-552 ; (f. 153v) sans mention de destinataire [incipit] Πάντων μὲν ἕνεκά μοι τὸ σῶμα , éd. p. 552.(ff. 154r-161r) Euripide, Lettres(attribuées à), éd. R. Hercher, Epistolographi Graeci, Paris, Didot, 1873, p. 275-279 : [titre] Ἐπιστολαὶ Εὐριπίδου, lettres I à V.(ff. 161r-187r) Corpus Hippocraticum, Lettres, éd. É. Littré, Oeuvres complètes d'Hippocrate, vol. 9, Paris, Baillière, 1861, p. 312-428 : (f. 161r-v) [titre] Ἱπποκράτους ἐπιστολαί. Βασιλεὺς βασιλέων μέγας Ἀρταξέρξης Παίτῳ χαίρειν, lettre I ; (ff. 161r-162v) [titre] Παῖτος βασιλεῖ μεγάλῳ Ἀρταξέρξῃ χαίρειν, lettre II ; (f. 163r) [titre] Βασιλεὺς βασιλέων μέγας Ἀρταξέρξης Ὑστάνει Ἑλλησπόντου ὑπάρχῳ, lettre III ; (f. 163r) [titre] Ὑστάνης Ἱπποκράτῃ Ἀσκληπιαδῶν ὄντι ἀπογόνῳ χαίρειν, lettre IV ; (f. 163r-v) [titre] Ἱπποκράτης ἰητρὸς Ὑστάνει ὑπάρχῳ Ἑλλησπόντου, lettre V ; (ff. 163v-165r) [titre] Ἀβδηριτῶν τῇ βουλῇ, lettre XI ; (ff. 165v-167r) [titre] Φιλοποίμενι χαίρειν , lettre XII ; (ff. 167r-168r) [titre] Διονύσῳ, lettre XIII ; (ff. 168r-169v) [titre] Δημαγήτῳ χαίρειν, lettre XIV ; (ff. 169v-171r) [titre] Φιλοποίμενι χαίρειν, lettre XV ; (ff. 171r-179r) [titre] Κρατεύᾳ χαίρειν, lettre XVI ; (ff. 179r-185r) [titre] Δημαγήτῳ χαίρειν, lettre XVII ; (ff. 185r-186v) [titre] Δημόκριτος Ἱπποκράτει, lettre XVIII ; (ff. 186v-187r) [titre] Ἱπποκράτης Δημοκρίτῷ χαίρειν, lettre XX.(ff. 187r-197r) Héraclite d’Éphèse, Lettres, éd. R. Hercher, Epistolographi Graeci, Paris, Didot, 1873, p. 280-283, 285-288 : (f. 187r-v) [titre] βασιλεὺς Δαρεῖος Ἡράκλειτον Ἐφέσιον ἄνδρα σοφὸν προσαγορεύω, lettre I ; (ff. 187v-188r) [titre] Ἡράκλειτος Δαρείῳ βασιλεῖ πατρὶ Ὑστάσπεως χαίρειν, lettre II ; (f. 188r-v) [titre] Βασιλεὺς Δαρεῖος Ἐφεσίοις, lettre III ; (ff. 188v-190v) Lettre du pseudo-Héraclite, éd. A.-M. Denis, Fragmenta pseudepigraphorum quae supersunt Graeca, Leiden, Brill, 1970, p. 157-160 [titre] Ἡράκλειτος Ἑρμοδώρῳ χαίρειν, lettre IV ; (ff. 190v-191v) [titre] Ἡράκλειτος Ἀμφιδάμαντι, lettre V ; (ff. 191v-192v) [titre] Τῷ αὐτῷ, lettre VI ; (ff. 192v-195v) lettre du pseudo-Héraclite [titre] Ἡράκλειτος Ἑρμοδώρῳ, lettre VII ; (ff. 196r-197r) [titre] Ἡράκλειτος Ἑρμοδώρῳ, lettre VIII. (ff. 200r-247v) Euripide, Hécube : [titre] Ἑκάβη Εὐριπίδου [titre final] τέλος.(ff. 248r-303v) Sophocle, Electre : [titre] Ἠλέκτρα Σοφοκλέους. Le texte s’arrête au vers 1419 sans titre de fin. (ff. 304r-318r) Eudocie (et Patricius), Centons homériques, éd. A. Ludwich, Eudociae Augustae, Procli Lycii, Claudiani carminum Graecorum reliquiae, Leipzig, Teubner, 1897, p. 81-114 : [titre] Πατρικίου Ὁμηρόκεντρα, [titre final] Ὁμηροκέντρων ὧδε μὴ νόει τέλος. (ff. 320r-343v) Oppien de Cilicie, Halieutiques, éd. F. Fajen, Halieutica, Oppianus ; Einführung, Text, Übersetzung in deutscher Sprache, ausführliche Kataloge der Meeresfauna, Stuttgart-Leipzig, Teubner, 1999 : (ff. 320r-341r) pas de titre, fragments des chants I et II en désordre. (ff. 320r-321v) chant I, vers 715-763, (ff. 322r-329v) chant I, vers 522 en réclame dans la marge supérieure puis vers 523-714, (ff. 330r-339v) chant II, vers 47-287, vers 288 (rogné) en réclame dans la marge inférieure, (ff. 340r-341r) chant I, vers 764-fin. (f. 341v) série de 21 sous-titres pour le deuxième chant et non le premier comme l’indique le titre grec [titre à l’encre rouge effacée] ἀπόθεσις καὶ ἀνακεφαλαίωσις καὶ ἀνάμνησις τοῦ πρώτου βιβλίου. Τὰ κεφάλαια. (ff. 342r-343v) chant II du début jusqu’au vers 46. [Le titre à l’encre rouge a été repassé à l’encre verte] : Ὀππιανοῦ Ἁλϊευτικῶν βιβλίον δ[εύ]τ[ε]ρ[ον]. (ff. 345r-357r) Traité des vertus et des vices, transmis dans le Corpus Aristotelicum, éd. I. Bekker, Aristotelis opera, vol. 2, Berlin, Reimer, 1831, 1249a26-1251b37 : [titre] Ἀριστοτελοὺς περὶ Ἀρετῆς [titre final] ἀμὴν τέλος.
Description : 
Une partie du manuscrit au moins a été copiée dans le scriptorium de Michel Apostolis, en Crète, après la chute de Constantinople, comme nous l’apprennent les souscriptions de Michel Souliardos et de Michel Apostolis, respectivement au f.55r et 197r. Souscription de Michel Souliardos : Τῷ συντελεστῇ τῶν καλῶν, θεῷ χάρις· καὶ πόνος Μιχαήλου, Ἀργείου τάχα τε καὶ Σουλιάρδου. Souscription de Michel Apostolis : Μιχαῆλος Ἀποστόλης βυζάντιος, μετὰ τὴν τῆς αὑτοῦ πατρίδος [ἅλωσιν], ἐν Κρήτῃ καὶ τόδε ἐξέγραψεν. Il est à noter que le manuscrit portant la cote 256 dans la bibliothèque du cardinal Grimani comportait la même séquence d’épistolographes que celle que l’on observe dans les Paris. Gr. 2755, ff. 77r-197r, et 3044, ff. 12r-56v (voir A. Diller, H.D. Saffrey, L.G. Westerink, p. 148). D’après J. Bidez et F. Cumont, les ff. 72r-81r seraient une copie soit du Paris. Gr. 3044 lui-même soit de son archétype. Quant aux ff. 132r-153v, ils tendent à montrer que ce manuscrit dérive directement du manuscrit le plus important dans la tradition de l’empereur Julien, le Vossianus 77. De plus, ce manuscrit a peut-être servi de modèle à l’impression aldine des épistolographes grecs (1499) (cf Cataldi Palau, p. 514-516). Sur le rôle des manuscrits crétois dans l’édition aldine des épistolographes, voir Sicherl, 1997, p. 191 sqq.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque de l’imprimeur vénitien Jean-François d’Asola, dont il porte la cote au f. [IV]r (XXXta +) et l’ex libris au f. 1r, marge inférieure (« A me Io. Francisco Asulano »). Au f. 345r se trouve une note de la main de Jean François d’Asola, à l’encre brune, dans la marge externe supérieure : […] 10. Chrys[…] Urbevetanus eremitorum (Cataldi Palau propose une lecture différente).Les manuscrits de Jean-François d'Asola ont quitté Venise pour la Bibliothèque royale de Fontainebleau vers 1543. Sur les gardes antérieures se trouve une notice d’Ange Vergèce (cf H. Omont, Catalogue des manuscrits grecs de Fontainebleau sous François Ier et Henri II, p. 85. Le sous-titre d’H. Omont, ΗΦΑΙΣΤΙΟΝ · Α, est erroné).
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b10722452c
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Grec 2755
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc87220p
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
12/10/2015


Help with consultation

Pictograms used