Detailed information

Title : 
Héron d’Alexandrie, Pneumatica .
Author : 
Héron d'Alexandrie. Auteur du texte
Publication date : 
1554-1566
Contributor : 
Ange Vergèce. Copiste
Type : 
manuscript
Language : 
greek, ancient
Format : 
Paris. - 165 x 240 mm. - I-III + (1-67*) + I-III. - ECRITURE L’ensemble du texte a été copié par Ange Vergèce (RGK, II 3) -écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX- vers 1560, sans doute à Paris. Le calligraphe a copié les Pneumatica d’Héron d’Alexandrie à au moins six reprises. Surface écrite : 85×150 mm. Marge externe : 55 mm. Marge supérieure : 23 mm. Marge inférieure : 67 mm. Marge interne : 25 mm. 25 lignes par page. - DECORATIONCe volume est richement orné de miniatures et de figures peintes, déjà décrites par Bordier (p. 289-290). On y trouve de nombreuses initiales vermillon, les titres des chapitres rubriqués et les titres des livres en majuscules dorées entre deux pampres verts. Le f. 1 est surmonté d’un bandeau carré long figurant une table pleine comme un autel. Sur le médaillon central, la silhouette d’un soldat en campagne brandissant son épée. De part et d’autre de ce médaillon, deux enfants potelés assis sur des rinceaux multicolores sur fond doré tirent chacun un bouquet de pampres. L’initiale s’inscrit dans un carré de 32 mm de côté. Sur fond doré également, deux boucs se font face dressés sur leurs pattes arrière, et soutiennent un berceau de fleurs au-dessus de deux vases d’azur.Le bandeau au-dessus du livre II (f. 44v) est un peu plus simple, et figure une offrande de fleurs et de fruits sur fond d’or. L’initiale du Livre II est d’or, mais non ornée de miniatures.Tout au long du traité, un grand nombre de dessins techniques (vases, fontaines, pompes, orgue hydraulique) sont exécutés à la plume et coloriés avec une grande finesse. - MATIEREPapier filigrané. Le filigrane ne trouve aucun correspondant ni dans le répertoire de Piccard, ni dans celui de Briquet. Il représente une couronne à cinq pointes, dont la pointe centrale, plus haute, supporte une étoile à six branches. Ce motif est contenu entre trois fils de chaînette dont l’écart total est de 53 mm, il a une longueur totale de 53 mm environ pour une largeur de 35 mm. - FOLIOTATIONLa foliotation est inscrite dans l’angle supérieur droit de chaque feuillet. Deux foliotations se superposent : la première est inscrite au crayon, et commence avec la première garde. La seconde, à l’encre, et d’une main plus tardive, commence au début du texte. Cela explique un décalage de trois unités entre les deux foliotations. La foliotation à l’encre n’indique que les folios écrits – par conséquent, le dernier folio du dernier cahier, resté vide, porte le numéro 67 au crayon (au lieu de 64). - CAHIERSCe codex se compose de huit quaternions réguliers, augmentés de deux binions, un au début et un à la fin, pour former les gardes. Le premier et le dernier folio de garde sont collés sur le contre-plat. Les fils de couture sont généralement bien visibles au centre des cahiers. - SIGNATURESLes signatures de cahier, au centre de la marge inférieure de chaque premier recto, sont de la main d’Ange Vergèce et utilisent la numérotation ordinale grecque abrégée. - REGLURERéglure à pointe sèche de type Leroy-Sautel 00D1. - RELIUREReliure dorée issue de l’atelier du Relieur du roi à Paris, datant des années 1564-1566 (Laffitte, p. 31). Couvrure de cuir brun sur plats de carton bordés d’un encadrement simple de filets. Les coins sont ornés de rinceaux sur fond azuré. Autour d’un médaillon central peint, perdu aujourd’hui pour avoir été découpé, un motif central de rubans noirs, rinceaux et fleurons marrons et trèfles rehaussés de peinture rouge, sur fond criblé d’un point.Rubans de fermeture multicolores (jaune et vert).Dos : carrés avec fleurs de lys azurées sur fond criblé de trois points, séparés par une bande d’oves azurés également entre filets quadruples. - ESTAMPILLESff. 1r et 63v : estampille de la Deuxième République, 22 mm de diamètre, proche du modèle Josserand-Bruno n. 30 (à cela près qu’elle porte les initiales « MSS » au lieu de « IMPR »)
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
ff. 1r-62r : Héron d'Alexandrie, Pneumatica, W. Schmidt, Heronis Alexandrini opera quae supersunt omnia, vol. 1, Leipzig Teubner, 1899.ff. 1-44r : Livre I, Titre Ἥρωνος πνευματικά, βιβλίον πρῶτον, incip. Τῆς πνευματικῆς πραγματείας, expl. ἡ ἐπιστροφὴ γίνηται. ff. 44r-62r : Livre II, Titre Ἥρωνος πνευματικά, βιβλίον δεύτερον, inc. Ἀγγείου κατασκευὴ... expl. ἐκκρεμάσομεν τὸ βάρος. Manquent les chapitres 3, 22-23 et 34-37.
Description : 
L’absence de cotes Regius ou de toute marque d’appartenance ne permet pas de retracer l’histoire de ce manuscrit une fois qu’il eut quitté l’atelier du relieur du roi en 1566 au plus tard. En revanche, il a bien été catalogué dans l’ancien fonds de la bibliothèque, c’est-à-dire dans le catalogue de 1740, où l’on trouve la mention nuper emptus. Il s’agit donc d’un manuscrit acheté par la bibliothèque entre 1682 et 1740, sans aucune indication de provenance. La mention de ce manuscrit par Omont parmi les volumes rapportés d’Orient par Sevin est vraisemblablement une erreur.
Description : 
Lieu de copie : Paris
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b107223950
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Grec 2512
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc103129x
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used