Detailed information

Title : 
Nicomaque de Gerasa, Introduction Arithmétique ; Commentaire anonyme (attribué tantôt à Psellos, tantôt à Sotérichos).
Author : 
Nicomaque de Gérase (01..-01..). Auteur du texte
Author : 
Psellos, Michel (1018-1078). Auteur prétendu du texte
Author : 
Sotérichos. Auteur prétendu du texte
Publication date : 
1204-1260
Contributor : 
Henri II. Ancien possesseur
Type : 
manuscript
Language : 
greek, ancient
Format : 
Nicée. - 190-195 x 235-240 mm. - I-III + (1-92) + (93-109) + (110-201) + I-III. - ECRITURE La main principale est celle d’un copiste anonyme du début du XIIIème siècle. Elle présente une minuscule très soignée et calligraphique, de grand module (pas plus d’une trentaine de caractères par ligne). Certaines lettres ont un tracé toujours majuscule (le gamma par exemple), beaucoup d’autres présentent une alternance de tracés majuscule et minuscule (delta, bêta, kappa, êta). Le copiste écrit les accents et les esprits on la forme de petits crochets. L’écriture est accrochée sous la ligne de réglure.Les marges comportent un grand nombre de scholies et de commentaires. Ils sont dus à des mains différentes, et nettement postérieures.Surface écrite (partie centrale) : 115 x 145 mm (cadre délimité par la réglure). Marge supérieure : 45 mm. Marge extérieure : 52 mm. Marge inférieure : 50 mm. Marge intérieure : 16 mm. 16-17 lignes par page. - DECORATIONLa décoration se limite à une bande géométrique à l’encre noire au-dessus d’un titre, et à une initiale ornée au début du texte. On ne trouve presque aucune rubrication, et quand elle existe, elle est réservée à certains diagrammes. - MATIERECe codex est entièrement fait de parchemin, assez lisse et parfois un peu raide. Le côté poil a davantage jauni que le côté chair. Le parchemin, de très bonne qualité, est en excellent état. - FOLIOTATIONFoliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit. - CAHIERSLe codex se compose principalement de quaternions réguliers. On note cependant la présence d’un binion (ff.89-92 : le cahier M est réduit de moitié, cela correspond à la fin du premier livre), et de deux ternions (ff. 158-163 et 196-201). Le cahier O, qui contient la fin du commentaire, est augmenté d’un feuillet (le feuillet intercalaire est le f. 106, monté sur talon). - SIGNATURESLe copiste principal a soigneusement signé les cahiers dans le coin inférieur droit à l’aide de chiffres surmontés d’un petit triangle coiffé d’un trait horizontal. Cette numérotation est continue sans tenir compte de l’interruption des ff. 93-117, correspondant au commentaire du Ps-Sotérichos qui a été intercalé par la suite.Les cahiers présentent en outre un système de signature que l’on retrouve très souvent dans les manuscrits anciens ayant été dotés d’une nouvelle reliure dans les ateliers de Fontainebleau. Il consiste en une lettre de l’alphabet latin marquant le cahier, suivi de la numérotation du feuillet à l’intérieur du cahier. Le premier cahier est numéroté A1, A2…A8, puis on passe à B1 etc… Cette numérotation s’efforce de rendre compte des cahiers, et reflète la perturbation centrale. Elle ne présente que deux erreurs : le feuillet I6 est précédé d’un feuillet non comptabilisé, si bien que le quaternion régulier se termine par la signature I7 au lieu de I8. La place du feuillet intercalaire (f. 106) a également posé problème, si bien que le feuillet 107 présente, l’une par-dessus l’autre, les signatures O6 et O7, et le feuillet 108 également la signature 07. - REGLURERéglure à pointe sèche de type Leroy-Sautel 20D1. L’écriture est accrochée sous la ligne tracée, et non posée dessus. Les piqûres sont encore visibles sur certains folios. - RELIUREReliure alla greca issue des ateliers de Fontainebleau, aux armes d’Henri II. Elle est de maroquin noir, avec au centre de chaque plat un médaillon fauve portant les armes royales, sur ais de bois rainurés. Elles sont argentées sur le plat supérieur, encadrées d’un décor doré. Les couleurs sont inversées sur le plat inférieur. Seul le fer de la petite fleur de lys est systématiquement doré.Ce médaillon s’inscrit dans un rectangle d’arabesques constituées de rinceaux simples et d’une alternance de fers pleins et azurés. Le ruban doré est délimité par des encadrements de filets triples à froids et de faux filets dans les angles. Trois types de fers viennent combler l’espace entre l’ovale du médaillon et le cadre rectangulaire : le triple croissant, le H couronné et le monogramme du double D. Ces mêmes fers alternent avec une fleur de lys dorée pour semer l’extérieur du plat, délimité par des filets plats. Le titre est poussé dans la partie supérieure du plat, en majuscules argentées : NIKOMAXOY APIΘΜΗΤ. Traces de quatre boulons par plat, quatre sabots en queue, et quatre fermoirs du bas vers le haut (deux en gouttière, un en tête, un en queue).Ce décor se rapproche de celui du Paris. gr. 2896 (n. 56 M.-P. Laffitte), bien qu’il ne présente aucune dissymétrie dans son décor doré. La réalisation de cette reliure doit dater du tout début des années 1550.Le dos est semé de fleurs de lys et de l’initiale H couronnée. Il est délimité, en haut et en bas, par une bande de quadrillage en écailles. Tranches dorées mais non ciselées. - ESTAMPILLESff. 1r et 201v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.
Description : 
ff. 1r-92v et ff. 110r-201v: Nicomaque de Gérasa, Introduction Arithmétique, éd. R. Hoche, Nicomachi Geraseni pythagorei Introductionis arithmeticae libri II, Leipzig Teubner (1866). ff. 1r-92v : Livre I, Νικομάχου Γερασηνοῦ πυθαγορικοῦ ἀριθμητικῆς εἰσαγωγῆς τῶν εἰς δύο τὸ πρῶτον. Inc. Οἱ παλαιοὶ καὶ πρῶτοι… Expl. ἀνάλογα καὶ εὐάρμοστα εὑρήσεις / τέλος τῆς Νικομάχου Γερασηνοῦ πυθαγορικοῦ ἀριθμητικῆς εἰσαγωγῆς τῶν εἰς δύο τοῦ πρώτου. ff. 110r-201v : Livre II, Νικομάχου Γερασηνοῦ πυθαγορικοῦ ἀριθμητικῆς εἰσαγωγῆς βιβλίον δεύτερον. Inc. Ἐπειδὴ στοιχεῖον λέγεται καὶ ἔστιν…, Expl. … ἐν πρώτῃ εἰσαγωγῇ ἀρκείτω (pas de titre de fin). ff. 93r-109v: Ps-Psellos [= Ps-Sotérichos], In Nicomachi Arithmetica, éd. R. Hoche, Soterici ad Nicomachi Geraseni introductionem arithmeticam de Platonis pdychogonia scholia – e codice manuscripto Hamburgensis, Gymnasium zu Elberfeld, Jahresbericht über das Schuljahr 1870-1871, Elberfeld, 1871. Ce texte est référencé sous le numéro 795 ou PHIL. 72 b (p. 275) chez Moore. Inc. Tὸ μὲν λεγόμενόν ἐστιν, ὅτι..., Expl. …ἔχον ἐπογδόους μὲν εἰκοσιτέσσαρας, λείμματα δὲ ἐννέα (+ 5 diagrammes). F. 109v vacat.
Description : 
Si ce manuscrit ne figure pas au catalogue de 1550, il fait cependant partie des notices qu’Ange Vergèce a préparées pour un lot de manuscrits acquis peu après rédaction du catalogue de Fontainebleau. Ces dix-sept volumes sont tous reliés aux armes d’Henri II. Les notices sont publiées comme Supplément au catalogue de Fontainebleau (Omont, p. 455-458). Le Paris. gr. 2479 est identifié avec le n. 12 de ce catalogue : ΝΚΟΜΑΧΟΥ ΑΡΙΘΜΗΤΙΚΗ Βιβλίον β’ μήκοις, ἐνδεδυμένον δέρματι καστανῷ, ἐν βεβράνῳ, ἔστι δὲ Νικομάχου ἀριθμητική. Il n’y a aucune indication de provenance. La reliure décrite par Vergèce doit être celle du manuscrit à son arrivée, juste avant qu’elle ne soit remplacée par la reliure royale actuelle.Ce manuscrit a ensuite servi d’antigraphe au Paris. gr. 2484 (qui contient le commentaire attribué à Sotérichos) copié par Ange Vergèce.
Description : 
Lieu de copie : Nicée
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b107223399
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Grec 2479
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc105623n
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/02/2019


Help with consultation

Pictograms used