Informations détaillées

Titre : 
Latin 11685
Auteur : 
Raban Maur (0780-0856?). Auteur du texte
Auteur : 
Ingelard. Enlumineur
Date d'édition : 
1101-1115
Date d'édition : 
1041-1060
Contributeur : 
Ingelard. Copiste
Contributeur : 
Du Breul, Jacques (1528-1614). Copiste
Type : 
manuscrit
Langue : 
latin
Format : 
Le manuscrit se compose de deux unités codicologiques : f. 1-4 du XII. - e. - siècle (début) ; f. 5-50 du XI. - e. - siècle (milieu). - Parchemin épais mais souple, portant des rares défauts n'affectant pas le texte, plutôt homogène des deux côtés. - 50 ff. - , triple foliotation moderne en chiffres arabes : la première à l'encre brune (f. 1-47) en marge inférieure externe de chaque recto ; la seconde à l'encre noire (f. 1-46) en marge supérieure externe de chaque recto. Une troisième main complète la deuxième foliotation (f. 47-50). La troisième foliotation au crayon (f. 7-46) a été ajoutée plus récemment en marge supérieure externe de chaque recto. - Sept cahiers. - Reliure de conservation du XXe s., sur ais de bois couverts en cuir blanc. - Estampille de la « Bibliotheca Regia » identique au modèle n° 17 de Josserand-Bruno, en usage entre les annés 1792 et 1802
Description : 
Contient : [De sacramento corporis et sanguinis Domini] ; Hrabanus Maurus, In honorem sanctae crucis
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original
Description : 
Collection numérique : Programme Polonsky (BnF/British Library)
Description : 
Collection numérique : Théologie et philosophie
Description : 
Mécénat : Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».
Description : 
Les deux unités codicologiques ont une origine française, les deux étant écrites fort probablement dans le scriptorium de l’abbaye bénédictine de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Elles ont été réunies vraisemblablement au XIIe siècle, lors de la copie de la première unité codicologique ou, au plus tard, au XIIIe siècle, comme l’atteste l’ex-libris du XIIIe siècle (f. 1r), suivi d'un anathème : « Iste liber ecclesie Sancti Germani de Pratis Parisiorum. Quicumque eum furatus fuerit anathema sit ». Le manuscrit n’est pas identifiable parmi ceux recensés dans l’inventaire fragmentaire de cette époque, publié par Delisle (Le Cabinet des manuscrits…, t. 2, p. 515). Ex-libris datant du XVe s. (f. 50v) : « Liber Germano de Pratis pertinet alicui ».Au XVIe s., le manuscrit a été massivement annoté par les mauristes Gilles Nauldier, auquel on doit les marginalia inclus dans l’In laudem sanctae crucis (transcription du texte des figures-poèmes), et Jacques Du Breul (1528-1614), qui a copié les pièces des f. 1r-2r (courts poèmes et notices biographiques sur Raban Maur). [D'autres notes autographes de Du Breul sont transmises par les manuscrits BnF latins 329, 12614 ou bien 13163.]Le manuscrit reçoit ensuite la cote « N. 59 » au XVIIIe siècle, lors du catalogage des livres de l'abbaye. En 1796, suite aux saisies révolutionnaires, il entre dans les collections de la Bibliothèque nationale avec le fonds de Saint-Germain-des-Prés.
Description : 
Lieu de copie : France (Paris, Saint-Germain-des-Prés ?)
Description : 
Lieu de copie : France (Paris, Saint-Germain-des-Prés)
Droits : 
domaine public
Identifiant : 
ark:/12148/btv1b10543240q
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 11685
Notice du catalogue : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc73164n
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date de mise en ligne : 
28/03/2017


Aide à la consultation

Pictogrammes utilisés