Detailed information

Title : 
Calendaria et tabulae. Macrobius, Commentarii in Somnium Scipionis
Publication date : 
0986-1000
Type : 
manuscript
Language : 
latin
Format : 
Angleterre (Ramsey ?). - Écriture minuscule caroline de cinq mains principales : A (f. 1r-9r), B (f. 9v-10r), C (f. 10v-12v), D et E en alternance (f. 12bisv-24v), F (f. 25-26v), D (f. 28r-70v). - Plusieurs diagrammes et dessins : f. 27v et 54v, figures géométriques ; f. 28r et 34r, diagramme à triangle ; f. 33r, diagramme à arbre ; f. 50v, diagramme circulaire du zodiaque ; f. 53r, 58r et 60r, diagramme circulaire ; f. 54v, diagramme à lambda ; f. 71r, diagramme circulaire des étoiles.Initiales à filet double et entrelacs, remplies par des motifs géométriques, avec terminaisons à tête animale ; les initiales sont tracées à l’encre brune et colorées en rouge et brun : f. 28r Inter, f. 28r Rerum. Une initiale à terminaison animale, tracée à l’encre brune et rehaussée de rouge et de vert : f. 53r Superiori (4 lignes).Initiales de couleur à l’encre rouge. Rubriques à l’encre rouge. - Parchemin. - 70 ff., numérotés de 3 à 71 plus un fragment de feuillet non numéroté entre les f. 12 et 13 ; cinq gardes supérieures dont trois en papier, non numérotées, et deux en parchemin, numérotées 1-2 ; cinq gardes inférieures dont deux en parchemin, numérotées 72-73, et trois en papier, non numérotées. - 275 x 205 mm (justif. 220 x 145 mm). - 8 cahiers s’ouvrant sur le côté poil, dont un quaternion suivi par deux feuillets isolés (f. 3-12), deux quaternions (f. [12bis]-27), un quinion (f. 28-37), trois quaternions (f. 38-61), et un quaternion interfolié avec deux feuillets isolé (f. 62-71, f. 62 et 64 isolés). Foliotation moderne en chiffres arabes à l’encre noire sur la marge supérieure externe du recto. - Réglure à la pointe sèche sur le côté poil (Muzerelle 1-1/0/1-1/J) ; 35 longues lignes. - Reliure sur ais de carton en maroquin rouge aux armes de Colbert ; plats décorés par un triple filet doré en encadrement ; dos à cinq nerfs au chiffre de Colbert ; titre au dos en lettres dorées : « Kalenda. Macrobiu. in Somnium Scipion. ». Tranches jaspées de rouge. Contregardes en papier ; gardes en papier et en parchemin. - Aux f. 3r et 71v, estampille identique au modèle Josserand-Bruno n° 4 (avant 1735)
Description : 
Numérisation effectuée à partir d'un document original
Description : 
Collection numérique : Programme Polonsky (BnF/British Library)
Description : 
Collection numérique : Sciences
Description : 
Collection numérique : Liturgie
Description : 
Collection numérique : Littérature médiévale
Description : 
Collection numérique : Classiques
Description : 
Mécénat : Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».
Description : 
F. 3r : De singulis mensibus (extrait du Liber de computo, P.L. 129, 1281C), suivi de Tabula regularium, concurrentium et epactarum.F. 3v-9r : Calendarium. F. 9v : Tabulae mensium (extrait du Liber de computo, P.L. 129, 1281-1282).F. 10r : Tabulae terminorum (extrait du Liber de computo, P.L. 129,1282-1283).F. 10v : Rithmus de termino quadragesimali, inc. « Octone martis kalende... » (éd. K. Strecker, MGH Poetae 4/2.3, p. 671, n° 109). Cf. aussi Schaller - Könsgen, Initia carminum, n° 11148.F. 10v : Rithmus de termino paschali, inc. « None aprelis norunt... » (éd. K. Strecker, MGH Poetae 4/2.3, p. 670-671, n° 108 ; Poetae 6/1, p. 202, vers 837-855). Cf. aussi Schaller - Könsgen, Initia carminum, n° 10525.F. 10v : Rithmus de termino rogationum, inc. « Sex idus accomodant... » (éd. K. Strecker, MGH Poetae 4/2.3, p. 702, n° 120). Cf. aussi Schaller - Könsgen, Initia carminum, n° 14982.F. 10v : Versus in tabula abaci, inc. « Hanc abacum scrutare... » (non recensé par Schaller - Könsgen, ni par Walther).F. 11r-12v : Textes sur le comput, inc. « De origine regularium solarium. Si vis scire unde regulares mensium sumunt originem meminisse dies... », expl. « ...Quare per VII partire iubet quia ultra septem concurrentes non ascendunt ».F. [12bis]r : blanc.F. [12bis]v-13r : Index (I-XXXVIII).F. 13r-24r : inc. « Incipit liber unde conficiatur annus solaris atque bisextus. Annus solaris ut maiorum constat sollertia inquisitum », expl. « embolismaris illius anni de qua supra dictum est ».F. 24r : inc. « Cetera de embolismis annisque communibus », expl. « illa deinceps facilius assequantur ».F. 24r-v : inc. « Duo sunt extremi vertices mundi quos appellant polos », expl. « contra sumitatem caude scorpii ad austrum posita ».F. 25r : In primo anno embolismi, hoc est in ogdeade tertio, expl. non quartam secundum compotum, sed v propter saltum ».F. 25v-26v : Tabulae computi.F. 27 : blanc.F. 28r-70v : Macrobius, Commentarii in Somnium Scipionis (mutilé à la fin), inc. « Inter Platonis et Ciceronis libros quos de republica uterque constituit », expl. « at cum de motu et inmortalitate anime » (éd. J. Willis, 1970).
Description : 
La datation et l'origine du ms. ont donné lieu à plusieurs hypothèses de la part des spécialistes. Les f. 3-12 ont été datés entre la fin du Xe et le début du XIe siècle (cf. Vezin, Lapidge, et Mostert), ou bien du début du XIe sècle (cf. Wilmart/Vernet, Pellegrin). L'analyse paléographique pointe vers une origine anglaise (ou plus précisement de l'Angleterre du Sud, d'après Vezin). L'hypothèse de Lapidge sur l'origine du ms. est la suivante : les f. 3-12 auraient été copiés à l'abbaye bénédictine de Ramsey, où il auraient été reliés avec le reste du ms. (f. [12bis]-73), qui montre des liens avec Byrhtferth, élève d'Abbon de Fleury. Cette origine anglaise serait également confirmée par les mentions de plusieurs saints anglais, de première et seconde main, dans le calendrier des f. 3v-9r : Cuthbert (20 mars, et translatio le 4 septembre), Augustin (26 mai), Alban (22 juin), Kenelm (17 juillet), Oswald (5 août). Au XIe s., le calendrier a été enrichi par des mentions de fêtes en lien avec l'abbaye de Fleury-sur-Loire, par exemple celle d'Abbon de Fleury (13 novembre), ou la translatio de Paulus Aurelianus à Fleury (10 octobre). Selon une autre interprétation (Barker-Benfield, Moster), les f. 3-12 et [12bis]-73 auraient été reliés à Fleury au début du XIe.Le manuscrit a été signalé par Delisle comme provenant peut-être de Fleury ; cependant, une mention explicite manque dans le catalogue de la bibliothèque de Fleury de 1552 (cf. Catalogue général des manuscrits, Départements. XII, Paris 1889, p. VII-XVIII). Néanmoins, il pourrait correspondre à la deuxième partie de l'item 253 de ce catalogue, car il transmettait un De singulis mensibus (correspondant à l'intitulé du f. 3r), et un commentaire de Macrobe sur le Somnium Scipionis (correspondant au f. 28-71 du ms.).Aucune trace du ms. est identifiable avant son entrée dans la collection de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), quoique l'hypothèse d'un passage dans la collection de Pierre Daniel (1530-1603 ?), juriste et collectionneur ayant profité des pillages de la bibliothèque de Fleury survenus au XVIe s., ait été emise, mais sans possibilité de vérification. Au f. 3r, ancienne cote « Colb. 2641 ». Le ms. entra dans la Bibliothèque Royale en 1732, avec d’autres manuscrits colbertins. Ancienne cote au f. 3r : « Regius 5458(5) ».
Description : 
Lieu de copie : Angleterre (Ramsey ?)
Rights : 
public domain
Identifier : 
ark:/12148/btv1b10542286q
Source : 
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits. Latin 7299
Relationship : 
http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc664982
Provenance : 
Bibliothèque nationale de France
Date of online availability : 
27/03/2017


Help with consultation

Pictograms used